> 6 - DISPOSITIF > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, pauvreté, rythmes, santé) > PAUVRETE et AIDE SOCIALE > Marie-Aleth Grard, vice-présidente d’ATD Quart Monde, explique au Café (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Marie-Aleth Grard, vice-présidente d’ATD Quart Monde, explique au Café pourquoi elle a démissionné du CSP

3 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Entretien exclusif : Marie-Aleth Grard : On ne peut plus discuter au CSP

Marie-Aleth Grard, vice-présidente d’ATD Quart Monde, n’était pas venue par hasard au Conseil supérieur des programmes (CSP). Auteure d’un rapport remarqué sur l’Ecole et la grande pauvreté, elle portait l’espoir d’une école ouverte à tous, et en premier lieu aux plus démunis. Sa démission du CSP, la troisième en un an, marque plus que le changement de cap du Conseil supérieur des programmes. C’est aussi l’enterrement d’un espoir. Marie Aleth Grard s’en explique auprès des lecteurs du Café pédagogique.

Extrait de cafepedagogique..net du 02.10.18 : Entretien exclusif : Marie-Aleth Grard : On ne peut plus discuter au CSP

 

[...] Vous craignez que les intérêts des plus démunis ne soient plus pris en compté ?

Clairement oui. Cela se voit déjà dans la façon de s’exprimer au CSP. On n’est pas proche du tout des parents en général, et encore moins des parents pauvres.

Or la richesse du CSP était dans ses débats. Je me souviens des discussions sur le programme de maternelle. On s’est entouré de spécialistes et on a aussi consulté les enseignants. On a eu énormément de réponses ! Et on a revu notre copie en fonction d’elles.

Lire l’article

Répondre à cet article