> 6 - DISPOSITIF > DISCRIM. / ETHNICITE > Ethnicité / Enfants d’immigrés en ZEP > L’Institut Montaigne publie un rapport de Hakim El Karoui : La fabrique de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’Institut Montaigne publie un rapport de Hakim El Karoui : La fabrique de l’islamisme. Extrait de la recommandation "Mobiliser l’Education nationale"

11 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Après un rapport en 2016 sur l’islam de France et un travail en 2017 sur la politique arabe de la France, l’Institut Montaigne publie un troisième rapport consacré - non pas à l’islam - mais à l’islamisme.

Pourquoi ce travail ? Le sujet est toujours au coeur de l’actualité française et européenne mais il reste paradoxalement très mal connu. Qu’est-ce que l’islamisme ? Quels sont ses objectifs ? Ses effets ? Ses acteurs clés ? Les notions sont complexes, les mots étrangers, les motivations peu claires et les ressorts de cette idéologie difficiles à comprendre. Ainsi, l’ambition de ce travail est simple, donner à voir et à comprendre comment l’idéologie islamiste est produite et de quelle manière elle est diffusée en France et en Europe : [...]

 

Auteur
Hakim El Karoui

Normalien, agrégé de géographie, Hakim El Karoui a enseigné à l’université Lyon II avant de rejoindre le cabinet du Premier ministre en 2002. Après un passage à Bercy, il rejoint, en 2006, la banque Rothschild. En 2011, il rejoint le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger où il est co-responsable de l’Afrique et du conseil au gouvernement français. En 2016, il fonde sa propre société de conseil stratégique Volentia. Il est également essayiste et entrepreneur social et a créé le club du XXIe siècle et les Young Mediterranean Leaders. Hakim El Karoui est l’auteur des rapports de l’Institut Montaigne Un islam français est possible, publié en septembre 2016 et Nouveau monde arabe, nouvelle "politique arabe" pour la France, publié en août 2017.

 

EXTRAIT DE LA CONCLUSION

Il est essentiel de mobiliser le ministère de l’Éducation nationale : former les cadres et les enseignants à la laïcité qu’ils ne connaissent pas toujours. Leur apprendre à interpréter les manifestations de l’extrémisme religieux aussi. Comprendre ce qui est admissible au nom de la liberté de croyance et ce qui ne l’est pas parce que cela viole cette même liberté de croyance (qui est aussi celle de ne pas croire) est crucial. Relancer l’apprentissage de la langue arabe est majeur tant les cours d’arabes dans les mosquées sont devenus pour les islamistes le meilleur moyen d’attirer des jeunes dans leurs mosquées et écoles.

Extrait de institutmontaigne.org du : La fabrique de l’islamisme

Répondre à cet article