> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local, Autonomie > Pilotage local > Pilot. local. Comité de pilot. (ex-exécutif) / Conseil école-collège > B* Une journée d’accueil des professeurs nouvellement nommés au sein du REP+ (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Une journée d’accueil des professeurs nouvellement nommés au sein du REP+ Martin Luther King de Villiers-le-Bel, avec visite du territoire et des partenaires

20 février 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil des professeurs nouvellement nommés au sein du réseau d’éducation prioritaire Martin Luther King de Villiers-le-Bel

L’élaboration d’un projet unique de réseau à la fin de l’année scolaire 2016-17 qui se substituait aux différents projets d’école et au projet d’établissement du collège pour une mise en oeuvre à la rentrée 2017 ont conduit les équipes à s’interroger sur la pertinence d’un accompagnement séparé des personnels néo-titulaires des 4 Maternelles, des 4 écoles primaires et du collège que compte le réseau.
En juin 2017, il a été décidé de mutualiser la démarche pour accueillir tous les professeurs exerçant pour la première fois en éducation prioritaire afin de les faire bénéficier des mêmes informations et de les aider ainsi à mieux appréhender la réalité des spécificités de l’enseignement sur le réseau et à s’engager dans une dynamique de développement professionnel dans un environnement souvent complexe.
En les informant sur les spécificités du réseau et en leur permettant d’échanger avec tous les acteurs du réseau sur leurs préoccupations réelles, cette démarche visait donc à la construction d’une culture commune et à une sensibilisation à la dimension du travail en réseau d’éducation prioritaire.

La journée qui a eu lieu le 10 octobre 2017 a débuté par la présentation d’un diaporama sur l’éducation prioritaire dans la salle polyvalente du collège par les deux formatrices accompagnatrices REP+ qui vont accompagner cette année le réseau pour mettre en oeuvre son plan de formation : Valérie Gibrac et Julie Van Rechem qui, enseignant elles-mêmes en réseau d’éducation prioritaire, ont par conséquent une connaissance précise des conditions réelles d’exercice du métier d’enseignant dans ce contexte. Lors de leur présentation, elles ont souligné l’accompagnement
attentif dont bénéficient les enseignants en réseau d’éducation prioritaire et elles les ont invités à ne pas hésiter à partager leurs expériences et à échanger sur leurs difficultés éventuelles.

La moitié des enseignants étaient stagiaires en 2016-17. Les autres avaient déjà enseigné un an, deux ans, parfois davantage.

Au cours de leur exposé, les formatrices ont mis en évidence les caractéristiques de l’éducation prioritaire sur le territoire national et dans le Val d’Oise, un département où un tiers des élèves sont scolarisés dans des établissements relevant de l’Education Prioritaire et elles ont suscité un débat auquel les professeurs ont activement participé sur les représentations de l’Education Prioritaire.

La deuxième partie de la matinée a été consacrée à la découverte du territoire de Villiers le Bel, des maternelles, des écoles, des quartiers où les élèves habitent et des lieux de vie et de rencontre de leurs parents.

A la Maison de Quartier Salvator Allende située à deux pas du collège, nous avons été accueillis par la Directrice, Madame Elise Durand. Ouverte à l’ensemble des habitants de Villiers le Bel et des acteurs du quartier de la Cerisaie, la mission principale de la Maison de Quartier Salvator Allende est de créer
du lien avec les familles et d’être identifiée comme un lieu de ressources offrant par exemple aux enfants scolarisés un espace de travail et une aide aux devoirs, une information qui a particulièrement intéressé les professeurs présents, qu’ils enseignent à l’école ou au collège.

A la Maison de la Justice et du Droit, Madame Marinné Touré, la responsable qui nous reçus et a répondu à nos questions, a souligné le rôle d’écoute et de médiation de cette structure dont l’activité principale consiste à donner accès à leurs droits aux habitants de la ville en proposant des permanences d’avocats, de notaires, de psychologues… Pour le volet pénal, des fonctionnaires tiennent des audiences pour les majeurs et pour les mineurs. Dans le domaine de la prévention, la Maison de la Justice et du Droit peut organiser avec les écoles de la ville des journées citoyennes.

Quand le groupe est arrivé à la médiathèque, il était midi passé et il n’a malheureusement pas été possible de rencontrer le bibliothécaire.

En début d’après-midi, c’est la représentante de la ville de Villiers Le Bel, Claire Menuge, coordonnatrice santé et handicap qui est intervenue pour présenter les diverses et nombreuses actions de prévention menées par la ville dans le domaine de la santé. La réussite éducative est la première priorité de l’action municipale pour aider les familles dans leur parentalité et assurer un suivi individualisé des élèves présentant des difficultés scolaires. 40 élèves sont actuellement pris en
charge par la municipalité dans le cadre de ce dispositif.

L’action cultuelle n’a pas pu être présentée, mais dans toutes les écoles, une pochette avec des brochures d’information sur les différentes activités proposées par la ville dans ce domaine est à la disposition des enseignants.

A l’issue de cette journée qui s’est conclue par une présentation du projet de réseau unique et du plan de formation pour l’année en cours, un questionnaire a été soumis à l’ensemble des enseignants présents afin de savoir si cette journée avait répondu à leurs attentes et si elle leur avait permis de s’approprier ces normes contextuelles essentielles à construction de toute activité professionnelle.

Le bilan des réponses reçues fait apparaître les constats suivants :
La plupart des enseignants enseignent depuis plus deux ans en maternelle, à l’école élémentaire ou dans le second degré et ont choisi d’exercer dans un réseau d’éducation prioritaire.
A l’issue de cette journée d’accueil, tous pensent être suffisamment informés sur le fonctionnement d’un réseau d’éducation prioritaire et sur la réalité du territoire de Villiers le Bel.

Concernant leur intérêt pour les pratiques collaboratives, ils sont majoritairement intéressés, mais des écarts sont constatés selon les dispositifs :
1. Projets interdisciplinaires en inter-degrés ou non oui 80 % non 20 %
2. Observations croisées avec le 1er degré et dans son propre établissement oui 50 non 50 %
3. Implication dans les dispositifs d’aide aux devoirs oui 30 % non 70 %
4. Partenariats avec les associations oui 100 % non 0 %
5. Mutualisation des pratiques à travers des captations vidéo / audio ou des
travaux d’élèves communs oui 90 % non 1 %

Voici quelques uns de leurs témoignages concernant les moments de la journée qui les ont particulièrement intéressés :
"Visite du territoire et des différents partenaires"
"La présentation qui a été faite sur le type d’élèves que nous avons m’a intéressée. En effet, resituer nos élèves dans un contexte familial permet de mieux appréhender certaines situations.
J’ai pu également découvrir les différentes structures dans lesquelles nos élèves et leur famille peuvent se rapprocher pour trouver de l’aide."
"La visite des différentes structures de la ville même si il aurait fallu plus de temps pour pouvoir échanger sur les actions possibles."
" Le déplacement dans la ville, à la découverte des infrastructures (ville, état et associatives ).
C’était très intéressant, mais un peu trop rapide. J’aurais aimé avoir plus d’informations sur l’histoire de la ville, les problématiques rencontrées, les projets menés pour améliorer et soutenir la scolarité de ses jeunes."
"Le circuit de découverte des lieux importants du réseau"
"La visite de Villiers le Bel et notamment de la maison de quartier"

[...]

Extrait de ac-versailles.fr du 09.02.18 : Accueil des professeurs nouvellement nommés au sein du réseau d’éducation prioritaire Martin Luther King de Villiers-le-Bel (5 pages)

Accueil des professeurs nouvellement nommés au sein du réseau d’éducation prioritaire Martin Luther King de Villiers-le-Bel

Répondre à cet article