> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > Dispositif LYCEE PRIORITAIRE et ENSEIGNT. PROFESS. > Enseignement professionnel > L’inégalité d’accès aux stages de 3ème et à l’apprentissage des jeunes scolarisés (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’inégalité d’accès aux stages de 3ème et à l’apprentissage des jeunes scolarisés en éducation prioritaire (2 enquêtes de l’Injep dans la Sarthe et les Yvelines)

1er mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Inégalités dans l’accès aux stages, à l’apprentissage et à l’enseignement professionnel : des formations empêchées ?
Injep, analyses & synthèses, n°10, février 2018

Les premières expériences de stages font partie intégrante du parcours scolaire ; elles visent à aider les élèves dans leurs choix d’orientation. Deux enquêtes portées par l’INJEP au travers du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse rendent compte des fortes inégalités sociales et territoriales dans l’accès aux stages et à l’apprentissage.
C’est le cas notamment des jeunes scolarisés dans des établis sements en réseau d’éducation prioritaire qui semblent ainsi confrontés à des restrictions des champs des possibles du fait de mécanismes émanant à la fois des institutions scolaires et des employeurs.

[...] Ainsi selon la catégorie socioprofessionnelle de leur famille, les collégiens ne vont pas avoir la même expérience de recherche de stage. Alors que 14 % des parents d’élèves des établissements d’éducation prioritaire des quartiers politique
de la ville occupent un poste de cadre ou une profession intermédiaire, ils sont 42
% pour les élèves des établissements hors des réseaux d’éducation prioritaire (REP) de ce même département 1.

À défaut de pouvoir compter sur leurs parents pour prendre contact avec une entreprise, la moitié des élèves en REP s’y rendent physiquement. Ils sont moins d’un
quart à utiliser ce procédé hors des REP.
Si les collégiens scolarisés dans les établissements REP utilisent plus souvent le
téléphone (un peu plus d’un quart d’entre eux) que les collégiens scolarisés dans un
établissement hors REP, les données s’inversent en ce qui concerne l’utilisation du
courriel (un peu moins de 10 %).
Pour les élèves qui prennent en charge eux-mêmes la recherche de stage, l’expérience du stage de troisième se révèle un parcours du combattant fait de multiples refus ou non-réponses la plupart du temps sans qu’une explication ne soit donnée. Bien que les collégiens en REP contactent deux fois plus d’entreprises que les collégiens hors REP [graphique 2, page 3], les premiers ont
moins souvent l’occasion de faire le stage souhaité que les seconds.

Après cette première initiation différenciée au monde du travail que constitue le
stage de troisième, l’enjeu augmente au moment de la recherche d’un lieu d’apprentissage puisque celui-ci déterminera l’entrée en formation. Les résultats de
l’enquête rejoignent d’autres travaux (Enquête Génération 2010, CÉREQ) : ils
font état d’apprentis issus de milieux plus favorisés, plus fréquemment de sexe masculin et d’origine française que les lycéens en sections professionnelles [...]

Extrait de injep.fr de février 2018 : Inégalités dans l’accès aux stages, à l’apprentissage et à l’enseignement professionnel : des formations empêchées ?

 

Sur le site OZP :
voir les mots-clés **Lycée professionnel - Apprentissage/
et *Découverte profession./,
voir la rubrique Enseignement professionnel

Répondre à cet article