> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > RAPPORTS OFFICIELS (6 SR) > Rapports OCDE (Pisa), Union europ., UNESCO, UNICEF > Un nouveau rapport PISA note que le système scolaire français reste parmi les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un nouveau rapport PISA note que le système scolaire français reste parmi les plus inégalitaires (dossiers Café et ToutEduc)

7 décembre Version imprimable de cet article Version imprimable

PISA : La France toujours championne des inégalités sociales à l’école

Il y a eu des progrès par exemple dans la réduction du taux de redoublement, un facteur d’inégalité sociale selon l’OCDE. Mais la France reste la championne des inégalités sociales à l’école selon Pisa 2015 dont un nouveau volume sort le 6 décembre. D’une part la France se singularise parmi des pays de l’OCDE où les inégalités ont globalement fortement baissé. D’autre part elle reste un mystère : comment être championne des inégalités sociales à l’école quand on est aussi le pays qui dépense le plus en dépenses sociales publiques ? Ou encore quand on est au deuxième rang mondial pour l’accès au pré scolaire ?

Lisez l’article

 
PISA : 5 questions à Dirk Van Damme

Directeur du CERI à l’OCDE, Dirk Van Damme est un expert reconnu des systèmes éducatifs. Il réagit à la publication du nouveau volume de PISA consacré aux inégalités sociales dans les systèmes éducatifs. Pour lui, "l’architecture du système éducatif français est son principal problème".

Extrait de café pédagogique.net du 07.12.17 : http://www.cafepedagogique.net/lexp...

Pisa : Inégalités sociales à l’école : 5 questions à Pierre Merle

Sociologue, auteur d’ouvrages sur la ségrégation scolaire, Pierre Merle est un spécialiste des inégalités scolaires. En 5 questions, il fait le point sur les facteurs qui expliquent le maintien des inégalités sociales à l’école française et montre les politiques qui marchent ailleurs. Politiques auxquelles JM Blanquer tourne le dos.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/12/07122017Article636482283554621996.aspx

Pisa : Le CNESCO aux sources d’une école championne des inégalités

Comment l’école française est-elle devenue la plus inégalitaire des pays développés ? Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (CNESCO) a publié le 26 septembre 2016 un passionnant rapport sur le sujet. Il en ressort que les premières responsables du creusement des inégalités sont les politiques scolaires elles-mêmes avec, notamment, une politique d’éducation prioritaire qui enfonce aujourd’hui plus qu’elle n’aide les élèves défavorisés. Le CNESCO lance aussi une hypothèse nouvelle : les enfants d’immigrés souffriraient de discrimination négative.

Lisez l’article...http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/09/27092016Article636105565886694049.aspx

Pisa : Marion van Brederode : Comment l’Ecole fabrique les inégalités devant le savoir

Alors que Pisa 2015, dont la dominante est les sciences, vient encore de montrer de très fortes inégalités sociales et ethniques des élèves dans l’acquisition des compétences scientifiques, peu de travaux montrent comment celles-ci se créent dans la classe. C’est tout l’intérêt de la thèse de Marion van Brederode. Analysant programmes, manuels et cahiers d’élèves de 6ème en SVT, elle montre comment l’enseignement est socialement différencié. Pendant que les enfants des collèges favorisés acquièrent une vision savante et systèmique des SVT, les autres s’en tiennent à une approche descriptive et décomplexifiée.

Lisez l’article

 

L’OCDE plaide pour une égalité réelle des chances

"Trop de jeunes des milieux défavorisées n’acquièrent pas les compétences scolaires dont ils auront besoin demain sur le marché du travail", constate dans un nouveau rapport l’OCDE qui met en avant les avantages pour un pays de tenter de combler la distance entre les enfants : "Selon un nouvel ensemble de 12 indicateurs sur l’équité en matière d’éducation, seuls quelques pays de l’OCDE, notamment la Corée, l’Estonie, le Japon et les Pays-Bas offrent aux personnes de milieux défavorisés les mêmes chances de réussite qu’à celles des milieux aisés". La France se situe, avec le Chili, les Etats-Unis, Israël, la Pologne, la République slovaque, le Royaume-uni et la Turquie parmi ceux qui "accusent des écarts exceptionnellement importants entre favorisés et défavorisés".

L’exposé des critères retenus par cette étude amène toutefois un bémol. La France est moins mal classée si on considère non plus les ressources économiques des familles mais le niveau scolaire des parents. Lorsque l’un des deux parents au moins a fait des études supérieures, l’écart type pour les jeunes Français est de 0,4, ce qui est plus qu’en Norvège (0,2) ou en Finlande (0,3), mais mieux qu’aux USA (0,8) ou la Belgique (0,7). Mais en moyenne OCDE, les enfants dont les parents ont un faible niveau de formation n’ont que 15 % de chances d’avoir un diplôme du supérieur, contre 63 % pour ceux dont l’un des deux parents au moins est diplômé du supérieur.

L’OCDE met en garde contre les politiques qui exacerbent les inégalités. "Les redoublements et la constitution de groupes de niveau (...) sont des solutions coûteuses et inefficaces (...)." L’organisation internationale plaide pour l’accueil des jeunes enfants, "en particulier ceux issus de familles pauvres", le repérage des élèves en difficulté et la mise en oeuvre d’une aide adaptée avec l’apport d’enseignants spécialisés, des classes où sont encouragées les interactions entre pairs, des évaluations formatives, l’accent mis sur la langue pour les élèves issus de l’immigration, l’implication des parents, mais surtout des objectifs ambitieux pour tous, et non pour quelques uns. Elle plaide également pour une aide aux établissements désavantagés, qui doivent pouvoir attirer des enseignants expérimentés et qualifiés, et où l’on doit particulièrement veiller au climat scolaire.

Le rapport "Educational Opportunity for All, Overcoming Inequality throughout the Life Course" (en anglais, PDF), 17€ :
Lire

Extrait de touteduc.fr du 06.12.17 : L’OCDE plaide pour une égalité réelle des chances

Répondre à cet article