> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > VIE SCOLAIRE (Climat, Décrochage, Internats, Milieu rural, Pauvreté, Rythmes, (...) > RYTHMES scolaires - OTS > Rythmes scolaires (Etudes) > Une enquête de l’Association des Maires de France (AMF) auprès des communes (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une enquête de l’Association des Maires de France (AMF) auprès des communes sur les rythmes scolaires et les PEDT

24 novembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Enquête du temps scolaire à la rentrée 2017

Dès la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires en 2013, l’AMF a mené chaque année une enquête afin de mesurer les impacts de cette réforme pour les communes et leur intercommunalité.
Cette année encore, dans le nouveau contexte marqué par le décret du 27 juin 2017 permettant le retour à la semaine scolaire de quatre jours, l’AMF a décidé de mener, en propre, une enquête auprès des 21 700 communes disposant d’une école publique en 2017.
Cette enquête vise à identifier les motifs invoqués par les élus pour un retour à la semaine de quatre jours ou un maintien à neuf demies journées ainsi qu’à appréhender les incidences en matière d’offre d’activités périscolaires ou extrascolaires.
Elle dessine également les premières perspectives pour la rentrée de septembre 2018, tout en mettant en lumière les besoins des communes dans ce nouveau contexte

[...] 4. PEDT : des perspectives différentes selon le rythme choisi
Les communes ayant fait le choix de la semaine de quatre jours sont nombreuses (42 %) à envisager l’abandon à terme du PEDT.
Pour les 58 % des communes signataires souhaitant le maintenir, le temps extrascolaire est actuellement très peu couvert par le PEDT (6 %).
Pour les autres communes, le PEDT reste un outil pertinent même si près d’un quart d’entre elles (23 %) ont considéré qu’il n’a pas apporté de valeur ajoutée par rapport aux activités préexistantes ou aux besoins du territoire. Le PEDT a, en effet, permis d’enrichir l’offre d’activités périscolaires pour plus de la moitié des collectivités répondantes (54 %), de mettre en place un espace de concertation avec les acteurs locaux (43 %) et, dans une moindre mesure, de développer aujourd’hui ou à l’avenir une politique éducative concertée (33 %). [...]

Télécharger la synthèse des résultats

 

Rythmes scolaires : retour à la semaine de 4 jours dans la majorité des collectivités en 2018

D’après une enquête de l’Association des maires de France, la majorité des collectivités devraient être revenues à la semaine de 4 jours dans les écoles en 2018.

[...] Une aide aux communes pour le temps périscolaire du mercredi

Ce retour massif à la semaine de 4 jours pose la question du temps périscolaire du mercredi. Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé la semaine dernière son intention de mettre en place un « plan mercredi », élaboré avec les ministères de la Culture et des Sports. « L’objectif est de venir en appui des collectivités pour que tous les mercredis de France soient riches en activités culturelles et sportives de qualité », a-t-il expliqué, soulignant qu’« une énergie considérable et beaucoup d’argent ont été dépensés pour passer à la semaine de quatre jours et demi, sur la foi d’arguments non vérifiés. A mes yeux, l’important est plutôt de faire en sorte que les enfants fassent quelque chose d’intelligent et d’utile sur le temps périscolaire ».

Extrait devousnousils ;fr du 24.11.17 : Rythmes scolaires : retour à la semaine de 4 jours dans la majorité des collectivités en 2018

 

La position des CEMEA

L’article de la Ligue de l’Enseignement

Répondre à cet article