> 6 - Pédagogie / Formation > Dédoublement CP et "Plus de maîtres que de classes" > B* Organisation interclasse du travail par compétences en CP dédoublé à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Organisation interclasse du travail par compétences en CP dédoublé à l’école REP+ Moulins de Nice

3 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Travail par compétences en CP dédoublé

Ecole élémentaire Moulins
4 BOULEVARD PAUL MONTEL , 06200 NICE
Site :
http://www.ac-nice.fr/ia06/iennice4/

Auteur : Marie-Anne Doerr
Mél : marie-anne.doerr@ac-nice.fr
Constatant que l’organisation traditionnelle ne fonctionnait pas, une nouvelle mise en place a été pensée par des enseignantes de CP en fin d’année scolaire 2015/2016. Depuis la rentrée 2016, les élèves travaillent en groupes adaptés aux besoins observés. Au vu de la réussite de ce nouveau mode de fonctionnement, les enseignantes ont décidé de continuer ce projet cette année 2017-18 pour évoluer dans leurs pratiques, avec le souci permanent d’amélioration du suivi de leurs élèves.

Plus-value de l’action
Ce projet a permis la progression de tous nos élèves et cette expérimentation est la preuve qu’il est possible de fonctionner différemment pour s’adapter au mieux aux besoins de chacun.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
3 classes de CP soit 35 élèves

A l’origine
Des résultats non satisfaisants du point de vue des acquis des élèves ont été constatés, d’autre part des problèmes d’oubli ou de manque de matériel étaient récurrents. De plus, les enseignantes ressentaient des difficultés à bien suivre chaque élève et voulaient mieux s’adapter à chacun. Ce projet a vu le jour lors de l’année scolaire 2016/2017 dans l’école élémentaire des Moulins au sein du réseau REP+ Jules Romain, afin de surmonter les difficultés constatées et d’améliorer la prise en compte de chaque élève.

Objectifs poursuivis
L’action se rattache à l’axe 1 de notre projet d’école : « mieux former pour mieux réussir l’école ». pour lequel les deux objectifs sont :
 Favoriser le travail d’équipe : organisation des apprentissages, constitution de ressources, échange de pratiques
 Assurer un accompagnement personnalisé des élèves dans la classe et dans l’école. Nous avions évoqués à la rédaction du projet d’école, la possibilité de faire des groupes interclasse de besoin. Nous souhaitons, par ces changements, fournir un programme plus adapté à chaque élève et créer davantage de motivation de leur point de vue. Cette année, nous allons nous concentrer sur les compétences de lecture et d’écriture et espérons des progrès dans ce domaine.

Description
Ce projet est fondé sur un travail organisé en groupes, formés suivant les besoins de chaque élève. L’organisation traditionnelle de la classe évolue et il n’y a plus de place attribuée, mais chaque élève se place dans le groupe qui correspond à l’activité adaptée à ses besoins. Les groupes de travail se constituent en fonction des compétences travaillées, le matériel et les casiers deviennent collectifs, ce qui règle les problèmes d’oublis. Le nombre de cahiers est considérablement réduit. Les élèves sont systématiquement actifs. Afin de susciter l’intérêt et la motivation de nos élèves, nous avons décidé de minimiser le travail sur papier et d’orienter les travaux proposés autour de jeux et de manipulations.
Dans ce nouveau mode de fonctionnement, nous favorisons l’entraide entre pairs, les élèves ont la possibilité d’aider leurs camarades et nous pouvons organiser des tutorats le cas échéant. Ce dispositif permet au professeur d’être plus disponible pour guider et aider chacun à surmonter ses difficultés. Il est capable de mieux suivre l’évolution de chacun de ses élèves pour adapter son suivi au fur et à mesure.

Modalité de mise en oeuvre
Pour commencer, nous avons dû construire une grille d’évaluation des compétences travaillées. Elle nous permet de suivre, au fur et à mesure des séances, l’évolution des acquis de nos élèves. La préparation d’une séquence de travail en groupe s’articule en 4 étapes :
1) Evaluation diagnostique pour cerner les besoins.
2) Formation des groupes et conception des activités.
3) Séances de remédiation autour des compétences non acquises.
4) Evaluation finale à l’aide de la grille de compétences.

La mise en place de cette nouvelle organisation nécessite des réunions d’équipe régulières pour créer et analyser les évaluations diagnostiques, concevoir des jeux adaptés aux besoins observés puis faire un bilan de l’apport de la séquence. Les travaux proposés peuvent se dérouler en autonomie ou être collectifs pour amener un travail coopératif et des échanges, souvent très fructueux, au sein des groupes. Il arrive aussi que pour une compétence donnée, nous formions des groupes de besoin interclasses afin de mieux remédier aux difficultés de certains élèves et au contraire d’aller plus loin sur certaines notions pour d’autres. Le professeur adopte une position différente en classe. Il circule au sein de la salle pour être plus proche de ses élèves et permettre à tout le monde de progresser par rapport à ses objectifs. En fin de séance, il se rend mieux compte de l’évolution de chacun.

Trois ressources ou points d’appui
Travaux de Céline Alvarez (Les Lois naturelles de l’enfant) Equipe pédagogique Formations REP+ du réseau Jules Romain

Difficultés rencontrées
Temps de préparation important Energie mobilisée en classe Difficultés d’adaptation des élèves au dispositif en début d’année

Moyens mobilisés
Les moyens ordinaires de REP+

Partenariat et contenu du partenariat
/
Liens éventuels avec la Recherche
- Rapport Goigoux : Apprendre à lire et à écrire au cours préparatoire - DEHAENE S. (dir.) (2011) : Apprendre à lire. Des sciences cognitives à la salle de classe Paris, Odile Jacob - François-Marie Gerard : Evaluer des compétences, guide pratique (2009) - P. Jonnaert : Compétences et socioconstructivisme, un cadre théorique (2009) - B. Rey, V. Carette, A. Defrance, S. Kahn : Les compétences à l’école, apprentissage et évaluation, 2006

Evaluation
Evaluation / indicateurs
Motivation et implication des élèves en classe Evolution des acquis des élèves

Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto-évaluation et évaluation interne de l’action : Cette action nécessite des échanges permanents au sein de l’équipe des professeurs de CP et des réunions ont lieu régulièrement pour affiner le suivi du projet. La grille d’évaluation des compétences permet de suivre les acquis des élèves et de repérer facilement l’évolution de chacun. Pour finir, des auto-évaluations sont organisées pour donner, à chaque élève, le moyen de se rendre compte de ses progrès et de mieux se connaître. Aide à l’analyse par les rencontres avec les conseillers en développement du PASIE Evaluation externe : par l’IEN de circonscription Hélène DESCARPENTRIES et par le Cardie

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : Après une année de pratique, nous remarquons déjà de gros progrès du point de vue de l’autonomie. Les élèves progressent plus rapidement et ont une meilleure connaissance de leurs forces et de leurs faiblesses. Ils prennent confiance en eux, en leur capacité à progresser, et deviennent acteurs de leur réussite. Les grilles d’évaluation montrent une amélioration globale des acquis. Les compétences en lecture sont en grande amélioration et l’entraide fonctionne très bien entre les pairs ce qui montre la mise en place de compétences civiles et sociales qui n’étaient pas présentes a priori comme objectif du projet.
Sur les pratiques des enseignants : La manière d’enseigner et de concevoir les activités a totalement changé. Ce nouveau mode de fonctionnement a permis de mutualiser les pratiques et d’élaborer en commun des activités de classe motivantes pour les élèves. Un dynamisme nouveau et une grande émulation se sont développés au sein de l’équipe pédagogique du CP. Les enseignants des autres niveaux s’intéressent beaucoup à cette nouvelle manière de travailler et semblent partants pour assurer la continuité du projet dans les années ultérieures.
Sur le leadership et les relations professionnelles : Le travail commun s’est approfondi par la conception et la création communes. Les temps d’analyse croisée des effets permettent aussi un retour réflexif porteur de développement professionnel partagé et collectif.
Sur l’école / l’établissement : Il est envisagé de développer le projet à d’autres niveaux d’enseignement.
Plus généralement, sur l’environnement /

Travail par compétences en CP dédoublé http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=13601

Répondre à cet article