> 6 - Pédagogie / Formation > Actions A L’ECOLE ELEM. > Citoyenneté Laïcité (Ecole) > B* Maîtrise des langages et égalité filles-garçons à l’école REP de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Maîtrise des langages et égalité filles-garçons à l’école REP de Saint-Jean-Rohrbach (Moselle)

17 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Maîtrise des langages et égalité filles-garçons

Ecole élémentaire [REP]
18 RUE GENERAL EBLE , 57510 ST JEAN ROHRBACH
Site du PASI académique
Auteur : Nathalie Kratz
Mél : nathalie.kratz@ac-nancy-metz.fr

L’égalité des chances est une mission fondamentale que l’école doit garantir aux élèves : l’égalité filles-garçons en est une dimension incontournable. Les enfants comme les adultes adoptent parfois, consciemment ou non, des comportements et des attitudes qui peuvent mettre en déséquilibre les relations interpersonnelles et freiner l’épanouissement, les ambitions et les choix des citoyens en devenir que sont les enfants.
En s’appuyant notamment sur le levier du numérique, outil ludique auquel adhèrent volontiers les élèves, le projet mis en œuvre a donc eu pour but de démonter les préjugés, les clichés qui fragilisent et mettent en péril cette égalité, et de montrer aux dits élèves, voire de leur démontrer, que tous les choix, notamment professionnels, leur sont ouverts et accessibles quel que soit leur sexe.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Classe de CP-CE1 : 3 + 13, soit 16 élèves

A l’origine
En décembre 2016, j’ai eu l’opportunité de participer à un stage "Egalité filles-garçons", organisé sous l’égide du groupe départemental travaillant sur cette thématique. Mon premier ressenti a été de penser que mon école et mes élèves n’étaient pas forcément concernés par la nécessité d’un travail et d’une analyse sur ce sujet.
Pourtant, après une observation et une introspection plus approfondie des comportements et des attitudes, conscientes ou non, des élèves, de l’ensemble des usagers de l’école, des situations rencontrées dans l’établissement, voire de mes propres comportements d’enseignant(e), la nécessité est apparue d’engager une réflexion et un cheminement pour parvenir à faire de l’égalité entre les filles et les garçons, une réalité fondamentale garantie par l’école dans l’ensemble des interactions et des choix de la vie quotidienne.

Objectifs poursuivis
- Enseignement moral & civique :
* Lutter contre les discriminations, favoriser la mixité
* Faire évoluer ses propres représentations
* Développer un regard critique sur les stéréotypes concernant les filles & les garçons
* Accepter les différences
* Connaître les règles de vie de la classe & de l’école
- Français :
* Langage oral : ensemble des compétences du cycle 2
* Lecture & compréhension de l’écrit : lire à voix haute, s’enregistrer de manière à être compris
* Ecriture : produire des écrits, réviser & améliorer l’écrit qu’on a produit
* EDL : raisonner pour résoudre des problèmes orthographiques (masculin <—> féminin), identifier des relations entre les mots, entre les mots & leur contexte d’utilisation, enrichir son répertoire de mots, les mémoriser & les réutiliser
- Questionner le monde :
* S’approprier un environnement numérique : savoir manipuler une tablette numérique et des applications spécifiques, savoir communiquer avec des tablettes (envoi de documents et d’images).

Description
Etapes :
1. Recueil des représentations (ex : le travail des parents)
2. Vocabulaire et orthographe des métiers
3. Travail sur les clichés sous forme de cartes mentales numériques
4 ; Mise en commun des productions

Modalité de mise en œuvre
Rédaction du projet suite au stage "Egalité filles-garçons" de décembre 2016, présentation et finalisation lors de 2 séances à l’ESPE avec les EFS. Préparation à l’écrit des créations numériques (trames). Utilisation de 12 iPad, 1 ordinateur MacBook Air et 1 vidéoprojecteur. 2 groupes de 5 élèves et 1 groupe de 6 élèves.

Trois ressources ou points d’appui
Tutoriels en ligne pour l’utilisation des applications, tutorat par certains élèves qui maîtrisent déjà bien les applications.
A saluer, réflexivité étonnante des élèves sur leurs propres comportements.

Difficultés rencontrées
Regard des autres pour certains élèves.
Soucis de connexion pour les mises à jour des applications.

Moyens mobilisés
3 enseignants : la titulaire et 2 EFS présents pour encadrer les 3 groupes et aider à la mise en œuvre numérique du projet.
Présence d’une AESH accompagnant un élève en situation de handicap.
Disciplines : maîtrise du français, éducation morale et civique et questionner le monde (environnement numérique).

Partenariat et contenu du partenariat
J’ai eu l’opportunité d’inscrire dans ce projet dans une formation partenariale avec deux EFS de l’ESPE de Sarreguemines.

Liens éventuels avec la Recherche
Non

Evaluation
* Pour l’élève : la capacité à énoncer des clichés et la réalisation des cartes mentales afférentes constituent déjà une évaluation.Cette réflexion m’a-t-elle changée ? (mon ressenti, ce que je pense, mon comportement, dans la classe, à l’école, dans les activités extra-scolaires, à la maison...).
Débat oral : énoncer ce qui a changé dans les faits (jeux lors des récréations, constitution spontanément mixte des équipes, participation sans réticence aux activités d’expression artistique telles la danse, choix de couleurs en arts visuels par exemple...)
* Pour l’enseignante : les représentations des élèves ont-elles changées ? Ressenti de l’enseignante, observation de comportements en classe, en récréation, en EPS (jeux lors des récréations, constitution spontanément mixte des équipes, participation sans réticence aux activités d’expression artistique telles la danse...). Recueil d’anecdotes sur le thème travaillé, rapportées par les enfants ou les parents. * Bilan ’’récréatif’’ : réalisation des mots croisés de la dernière page du livret Cassons les clichés

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Evaluation de la tâche réalisée, des productions des élèves (fond et forme), modification des comportements et de l’implication dans certaines activités (inconscientes, ou conscientes et explicitées par les élèves, observées par l’enseignante).

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
* Capacité à se reprendre, à se rendre compte de ses attitudes, de ses comportements ou de ses propos, et à les corriger le cas échéant. Capacité des camarades à attirer l’attention sur une attitude, un comportement, un propos, ...
* Maîtrise du langage : masculin <—> féminin, vocabulaire étoffé, phrase interrogative. Acquis réinvestis à chaque séance à la fois pour la réalisation des outils numériques et pour répondre aux outils créés par les camarades.
* Maîtrise de l’outil numérique, aide à l’apprentissage.
- Sur les pratiques des enseignants :
Sur la thématique en elle-même : contrôle et réflexivité de plus en plus automatiques sur d’éventuelles attitudes ou propos (pourcentage de filles ou de garçons sollicités dans tous les cas ou selon les disciplines, attribution de tâches aux élèves, ...).
Sur l’utilisation de l’outil numérique : autonomie rapide et coopération spontanée et fructueuse des élèves.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Ce projet a permis l’échange avec les pairs : intervenants du groupe départemental "Egalité fille-garçons" chargé du stage initial, avec les formateurs de l’ESPE et les EFS.

- Sur l’école / l’établissement : Jeux plus mixtes dans la cour de récréation, "reprise" des élèves de cycle 3 par les élèves de cycle 2
- Plus généralement, sur l’environnement /

Extrait du site Expérithèque : Maîtrise des langages et égalité filles-garçons

Répondre à cet article