> 6 - DISPOSITIF > PILOTAGE DES RESEAUX (tous niveaux) > Pilotage local des réseaux > Le dédoublement des classes sur le terrain : évaluer les besoins à St Martin (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le dédoublement des classes sur le terrain : évaluer les besoins à St Martin (Guadeloupe). Grève à Toulouse

2 juin 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Saint-Martin devrait être particulièrement concernée. Deux des huit écoles élémentaires publiques de l’île sont classées en REP +, et cinq en REP. « Nous en sommes pour l’instant à l’évaluation des besoins », confie Dominique Boyer, inspecteur de l’éducation nationale en charge de la circonscription du 1er degré des îles du Nord. Le rectorat a récemment demandé de faire remonter l’état précis du nombre d’élèves et de salles disponibles pour les CP des REP+.

Les deux écoles élémentaires classées en REP + se situent à Quartier d’Orléans. Il s’agit des écoles Clair Saint-Maximin et Omer Arrondell. A la rentrée prochaine, il devait y avoir six classes de CP en tout sur les deux écoles. Selon les prévisions (qui sont souvent amenées à changer entre juin et septembre), ces écoles devraient accueillir 130 élèves en CP à la rentrée prochaine. Si la mesure prônée par Emmanuel Macron est appliquée, il faudra donc créer cinq classes de CP supplémentaires.

[...] Extrait de soulaigapst.frdu 29.05.17 : Douze élèves par CP en REP+ : comment la réforme peut-elle s’appliquer à Saint-Martin ?

 

C’est la première grève contre le dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire , une mesure-phare du programme d’Emmanuel Macron pour l’école. La FSU, FO et la CGT de Haute-Garonne avaient appelé les enseignants à la mobilisation, ce mardi 30 mai. « La grève a été très peu suivie », indique-t-on au rectorat, où l’on donne un taux de participation de 3,1 %. Mais le gouvernement n’est en place que depuis quinze jours et « de grosses inquiétudes » se font jour dans d’autres départements, comme les Ardennes, l’Aude, le Gard, l’Héraut, la Loire-Atlantique et la Lozère, confie la secrétaire générale du SNUipp-FSU, Francette Popineau. « La situation la plus tendue est celle de la Haute-Garonne », ajoute-t-elle. [...]

Extrait de lesechos.fr du : Première grève contre les classes à 12 élèves

Répondre à cet article