> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels, (...) > RAPPORTS OFFICIELS > Rapports de "Conseils" : Csen, Cnesco, Cnv, Hce, Csp... > Pour "éclairer les enjeux" de la présidentielle, France-Stratégie lance le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Pour "éclairer les enjeux" de la présidentielle, France-Stratégie lance le projet 17-27, avec appel ouvert à contributions jusqu’au 9 juin. La thématique "Quelles priorités éducatives ?" traite aussi de la réduction des déterminismes sociaux et de l’éducation prioritaire

23 mai 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le projet 17-27
Dans le cadre de ses missions d’anticipation et de concertation, France Stratégie lance le projet 2017/2027, visant à éclairer les enjeux de la prochaine élection présidentielle. En adoptant une perspective décennale, une approche thématique et une démarche transparente, il s’agira d’éclairer le choix collectif en publiant, pour une série de thèmes qui nous ont paru essentiels, un diagnostic étayé et l’inventaire des options possibles.

Extrait de francestrategie1717.fr : Le projet 17-27

 

Quelles priorités éducatives ?
Que faut-il changer dans l’École pour qu’elle fasse progresser l’ensemble des élèves et réduise le poids des déterminismes sociaux ? Faut-il investir davantage ? Enseigner autrement ?

 

[...] Comment réduire les déterminismes sociaux ?

La reproduction sociale résulte de défauts institutionnels qui frappent tous les niveaux d’enseignement, du préscolaire au supérieur.

Faut-il développer massivement l’accueil des plus jeunes enfants dès 2 ans ? Cette préscolarisation doit-elle être ciblée sur les familles ou les territoires les plus en difficulté, ou être universelle ? Faut-il privilégier la scolarisation avant 3 ans ou d’autres modes de socialisation (type jardin d’enfants) ? Quelle répartition des responsabilités entre acteurs locaux et nationaux pour s’assurer que ces objectifs soient atteints ?
Quelles priorités pour réduire les ségrégations et renforcer la mixité sociale et scolaire ? Faut-il agir sur les procédures d’affectation ? Comment garantir la qualité de l’offre dans chaque établissement (infrastructures, remplacement des enseignants) ?
Faut-il poursuivre la politique d’éducation prioritaire ? La faire évoluer ? La remettre en cause ?
Comment élargir l’accès des enfants des classes moyennes et populaires aux meilleures formations ? Faut-il privilégier, à cadre constant, la mise en place de passerelles permettant aux meilleurs élèves des établissements défavorisés d’accéder aux filières d’excellence ? Accroître les effectifs admis dans ces filières ? Ou bien accélérer le rapprochement grandes écoles-universités et, déjà, revoir l’allocation des moyens entre les filières de l’enseignement supérieur ?
Pour réduire l’enjeu de la compétition durant la formation initiale, comment faciliter les reprises d’études ? Comment développer une culture qui les valorise au moins autant que les parcours linéaires ?

Extrait de francestratégie.fr : Quelles priorité éducatives ?

Répondre à cet article