> 9 - POLITIQUE DE LA VILLE > TEXTES, RAPPORTS OFFICIELS, ETUDES... (Politique de la Ville) > Politique Ville (Rapports officiels) > Le CNV souligne son "attachement" à 3 mesures éducatives : les classes (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le CNV souligne son "attachement" à 3 mesures éducatives : les classes préparatoires, la scolarisations des moins de 3 ans et le Programme de réussite éducative (Préambule de l’Avis sur le projet de loi Egalité et Citoyenneté)

12 avril 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Conseil National des Villes
Avis sur le projet de loi Egalité et Citoyennté

PREAMBULE
[...] D’autre part, le CNV souhaite réaffirmer son attachement aux mesures
du CIEC déployées en faveur des jeunes des quartiers prioritaires et à l’effectivité de leur mise en oeuvre, notamment en ce qui concerne l’Education :

- Sur les classes préparatoires  : si les mesures 45, 46 et 47 du CIEC visent à atteindre une mixité sociale propice à la réussite scolaire, le CNV préconise concrètement que concernant les classes préparatoires et l’accès plus ouvert aux fonctions publiques (CIEC, Mesure 27, et instruction de la Ministre de la Fonction publique du 9 avril 2015), le déploiement de la mesure priorise obligatoirement en termes d’implantation les lycées en Quartiers de la
Politique de la Ville (QPV) et accueillant les élèves résidant en QPV,

- Le CNV tient aussi à faire remarquer que si la scolarisation des enfants de moins de trois ans (CIEC, Mesure 49) est une bonne mesure, elle rencontre des difficultés à s’implanter dans les établissements scolaires en QPV ou accueillant des enfants résidant en QPV au regard des difficultés financières des collectivités à embaucher des personnels d’assistance (ASTEM) pour permettre l’ouverture de ces classes, comme à créer les locaux nécessaires.

- Enfin, les membres du CNV souhaitent réaffirmer leur fort attachement au
Programme de réussite éducative (PRE) dont l’extension fait l’objet d’une mesure du CIEC (Mesure 51). Il bénéficie aujourd’hui à 100 000 enfants (année 2014-2015) et ses effets sont globalement positifs.
Si deux études récentes - qualitative et quantitative - pointent la nécessité
d’ajustements, force est de constater que les PRE ont permis par la création de parcours individualisé d’accompagner de façon adaptée des enfants et leur famille. Elles montrent aussi que l’ampleur des effets et des impacts est corrélée à la nature des fragilités initiales, à la diversité des possibilités locales de leur prise en compte et à la capacité des parents à être mobilisés.
Le renforcement du lien et de l’articulation entre équipes locales et Education
nationale est un objectif à atteindre.

Extrait de cget.gouv.fr du 17.03.16 17 mars. Avis définitif du CNV

Répondre à cet article