> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* 2 actions interdisciplinaires avec nouvel emploi du temps pour les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* 2 actions interdisciplinaires avec nouvel emploi du temps pour les équipes de collèges REP+ et REP de l’académie de Rouen autour de la cuisine et des sciences

1er avril 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Acad’Innov n°8, février 2016

Interdisciplinons

[2 actions sur 5 sont en Education prioritaire]

- Cuisinons avec les disciplines. Recettes pour l’interdisciplinarité

Initié à la rentrée 2014 au collège [REP+] Alphonse Allais de Val de Reuil, le projet d’une classe « Cuisine et sens » a été reconduit cette année en 5ème et étendu à une nouvelle 6ème « Arts et patrimoine ».

À l’origine
Inspirée des travaux de Serge Boimare, l’ambition du projet est d’aider nos élèves à surmonter les peurs parfois liées à l’apprentissage.

Pour favoriser cette entrée apaisée, nous leur proposons de les « nourrir » culturellement en débutant chaque matinée par une lecture de textes mythologiques, de romans initiatiques… tout en les invitant à écouter puis à parler avant d’écrire à partir de ces textes.

Six professeurs de disciplines différentes ont accepté de participer à cette initiative pour proposer en tout cinq heures aux élèves.

L’interdisciplinarité au secours de l’emploi du temps
L’interdisciplinarité s’est imposée d’elle-même puisqu’elle permet de réduire le temps effectif de classe : c’est ainsi faire le pari que des croisements de disciplines sont gains de temps et d’efficacité.

L’emploi du temps de la classe a alors été construit autour de 2 axes principaux :
• une répartition en co animation des mathématiques et du français, dans le volume horaire classique de certains cours ;
• des ateliers réguliers de cuisine en parallèle avec des cours classiques, en petits groupes mais sur des temps plus restreints (3x40 minutes).

Après une année, quels effets visibles ?
▪ L’interdisciplinarité a pris des formes variées :
• un temps fort autour d’une sortie scolaire reliant différentes disciplines
• des activités ponctuelles autour d’un support commun
• des progressions harmonisées entre les matières (ce qui implique une concertation régulière sur les programmes croisés des matières qui se répondent naturellement)
• des séquences construites autour de thèmes communs
• des devoirs communs.

▪ Des réussites pour tous, notamment pour les élèves les plus fragiles qui progressent dans leur posture de collégien.

▪ L’adhésion de tous : les enfants s’adaptent à ce que nous leur proposons et les parents aussi ; un peu inquiets au début, ils ont bien accepté le fonctionnement différent de cette classe et sa poursuite en 5ème pour l’immense majorité d’entre eux.

L’équipe pédagogique repensée
Beaucoup ne se soucient plus seulement de comparer les points de vue sur l’ambiance ou le travail de la classe mais bien de savoir ce qui s’y passe. Quels sont les contenus ? Quelles sont les méthodes ? Quelles sont les façons de gérer le groupe ?
Ce changement de posture fait forcément évoluer les pratiques ... et donc le travail des élèves et des enseignants.

Les évolutions
Après une année centrée sur l’activité orale, l’objectif est cette année de parvenir à la production d’un « écrit personnel de qualité ».
Pour cela, nous avons mis en place un nouvel outil : « le journal des apprentissages ». Il s’agit d’inciter les élèves à raconter avec leurs mots ce qu’ils ont appris et compris, ou non, pendant la classe. L’objectif est d’améliorer la capacité réflexive de chacun, en prenant un temps régulier pour faire le bilan de ce qui est retenu.

Habituer les élèves à se poser la question « Qu’ai-je appris ? » est sans doute un bon moyen pour envisager par la suite des remédiations personnalisées bien ciblées.

La réflexion est actuellement en cours pour tenter d’harmoniser cette démarche par la voie d’un cahier commun à toutes les disciplines.

Expliciter les liens travaillés
Les enseignants ayant goûté à l’interdisciplinarité souhaitent rarement revenir en arrière.
Si l’expertise disciplinaire est indispensable pour tisser des liens pertinents avec les autres disciplines, il est essentiel d’expliciter ces liens, que les élèves ne peuvent faire seuls, pour donner du sens aux apprentissages. Aux yeux de l’élève, l’enseignant se pose alors comme un adulte citoyen qui, au-delà de sa discipline, apprend avec eux.

Mathieu Verrolles, professeur de mathématiques, coordonnateur de la classe "cuisine et sens"
Marie Machnik, professeure de lettres
Antoine Bouvet, professeur d’EPS.

Extrait de ac-rouen.fr du 03.02.16 : Cuisinons avec les disciplines. Recettes pour l’interdisciplinarité

 

- Les Sciences en liberté. Enseigner et apprendre en équipe

Au collège [REP] Louis Pasteur de Petit-Couronne, l’atelier est proposé aux élèves de 4ème volontaires pour suivre ce parcours. Ils sont encadrés par cinq enseignants de disciplines.

Atelier Sciences en 4ème

Des projets pour découvrir et produire
Suite à la mise en œuvre de projets « Classes Eau » en 5ème, nous avons souhaité poursuivre le travail en interdisciplinarité en sciences sur des thèmes librement choisis et variés.

L’objectif est de promouvoir la culture scientifique en s’appuyant sur une pédagogie de projets afin de développer la curiosité et l’envie de découvrir.
L’atelier aboutit à des productions transdisciplinaires nécessitant la mise en œuvre de diverses compétences par nos élèves. Cela leur permet de découvrir ou de mieux maîtriser des connaissances sur des sujets auxquels ils peuvent être confrontés.

Un maître mot : la variété
Les élèves travaillent en groupes lors de séances d’ 1 heure 30, encadrées par cinq professeurs, qui animent les ateliers en co-intervention.
Le but est de croiser les pratiques pédagogiques et d’entrer dans un thème avec différentes approches.
Le thème retenu cette année est "Une femme scientifique, Marie Curie".

Deux autres ateliers :
• Les mutations génétiques (SVT), qui a abouti à l’écriture de nouvelles de science-fiction (français)

• L’histoire du mètre où, à partir du contexte historique de la Révolution Française (histoire), les unités de mesures sont redéfinies (chimie) et mise en application par des mesures de distance par triangulation (mathématiques).

Quels effets visibles ?
L’interdisciplinarité permet de montrer aux élèves que pour appréhender un sujet scientifique, il est nécessaire d’en connaître le contexte historique, de maîtriser des connaissances et des pratiques scientifiques en s’appuyant sur des supports variés.
Cela permet également de diversifier les productions finales : réalisation d’expériences, écriture de nouvelles, création d’une frise chronologique dans le collège …

Un atelier qui s’inscrit pleinement dans l’esprit de la réforme du collège
Depuis quatre ans, nous avons travaillé ensemble sur les compétences et sur nos exigences. Nous sommes plus cohérents dans nos pratiques. Dans nos cours, nous intégrons régulièrement les autres disciplines, ce qui a permis un enrichissement de nos supports d’activités et des productions, ainsi qu’une meilleure connaissance des contenus des programmes des autres disciplines.

Claire Jacques, professeure de SVT
Laurent Odièvre, professeur de physique-chimie

Extrait de ac-rouen.fr du 03.02.16 : Les Sciences en liberté. Enseigner et apprendre en équipe

Extrait de Acad’Innov’18 du 05/02/2016 : Acad’Innov’18 - février 2016

Répondre à cet article