> INEGALITES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE.. > Mixité sociale et Carte scolaire > Mixité sociale et Carte scolaire (Dossiers et Guides, Actes) > Un dossier de productions CANOPE (dont la revue Diversité) sur la mixité (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un dossier de productions CANOPE (dont la revue Diversité) sur la mixité sociale à l’école : "Une histoire longue et complexe, un concept encore flou, des significations plurielles"

26 novembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 28.11.15

Voir l’introduction du dossier

avec 2 articles de la revue Diversité :
Éducation et mixité sociale : les cinq écoles de la République
François Dubet
VEI Diversité, hors-série n° 9
novembre 2004
Consulter l’article

La ville et l’école - Les nouvelles formes de ségrégation
Interview de Jacques Donzelot
VEI Diversité, n° 139,
décembre 2004
Consulter l’article

 

Pour mieux comprendre comment la question de la mixité sociale scolaire a émergé dans les débats éducatifs et pour saisir ses enjeux actuels, il est nécessaire d’essayer d’en saisir les différents sens et de revisiter les différents temps de l’histoire au cours desquelles elle s’est construite.

Bien que l’on puisse tenter de donner les sens courants de cette expression désormais consensuelle de mixité sociale, le concept n’est pas scientifiquement fixé.

La mixité sociale peut être définie comme « la coexistence sur un même espace de groupes sociaux aux caractéristiques diverses » (Selod, 2004), en termes de niveau de vie, de culture ou de nationalité.

Ainsi, la mixité sociale scolaire qualifie la composition des établissements et des classes par des élèves issus de différentes classes sociales. Elle peut également être définie comme l’absence de concentration d’élèves de caractéristiques sociales, culturelles ou socioprofessionnelles similaires, ou selon Nathalie Mons, comme la coexistence de différents groupes sociaux dans un même espace. Il reste difficile d’identifier précisément un taux idéal de mixité sociale à l’école.

Vidéo. Nathalie Mons : Qu’est-ce que la mixité sociale

La circulaire n° 2014-181 du 7 janvier 2015, relative à l’amélioration de la mixité sociale au sein des établissements publics du second degré, indique, elle, que « la mixité sociale au sein d’un établissement d’enseignement scolaire peut être appréhendée en fonction de la façon dont la représentation des différentes catégories sociales en son sein tend plus ou moins à se rapprocher d’une norme définie à une échelle territoriale donnée. »

Une revue de littérature montre cependant la faiblesse des travaux sur cette question, qui n’a pas été vraiment posée comme un objet de recherche. Ainsi, le concept de mixité sociale est assez difficile à appréhender scientifiquement, tant il recouvre des significations plurielles en référence à des principes souvent différents, voire contradictoires (égalité versus inégalité ). Il implique de distinguer les trois volets, rarement explicités dans les débats publics, que sont la mixité sociale, la mixité scolaire et la mixité ethnique. Choukri Ben Ayed revient sur ces distinctions pour en éclairer les enjeux. Il en donne lui-même les contours lors d’une conférence donnée à l’École supérieure de l’Éducation nationale en 2009.

Vidéo. Choukri Ben Ayed. La Mixité sociale à l’école : essai de définition

Si la mixité sociale est un concept relativement flou, celui de diversité culturelle, qui lui est également souvent associé, l’est plus encore. Reposant souvent sur la mise en place d’une certaine proportion de personnes issues des minorités visibles, la question qu’il pose est celle de l’indifférence aux différences opposée à la visibilisation de caractéristiques dites « ethniques », avec les problèmes éthiques que posent l’une comme l’autre de ces tendances. C’est donc un concept à manier avec la plus grande précaution.

Vidéo. Choukry Ben Ayed. Mixité sociale et diversité culturelle : des concepts bien distincts

Comme l’indique C. Ben Ayed, il est primordial de distinguer le concept de mixité sociale des autres concepts qu’on lui associe – voire qu’on lui substitue souvent – de diversité culturelle, mais aussi de ségrégation et de discrimination positive.

Choukri Ben Ayed. Mixité sociale, ségrégation, discrimination positive : des concepts à distinguer

Quoi qu’il en soit, la mixité sociale a été tantôt considérée comme moyen de prévenir la production des inégalités, tantôt comme solution pour les corriger lorsqu’elles sont déjà installées : énoncée comme principe et liée à un idéal, elle s’étaye sur une valeur, sans pour autant permettre de définir une politique publique, comme le soulignait déjà en 2003 le sociologue Jean-Manuel De Queiroz. D’où sa lente et difficile émergence dans le débat éducatif.

VEI Enjeux n° 135 [devenu depuis la revue "Diversité, NDLR]
Discrimination et mixité
Jean-Manuel De Queiroz
VEI Enjeux, n° 135,
décembre 2003
Consulter l’article

De même, si elle semble faire aujourd’hui consensus dans le discours, on peut se demander s’il en est de même dans les faits : la mixité sociale est-elle vraiment une caractéristique désirable ?

Un reportage réalisé à Amiens, où un lycée général et un lycée professionnel ont été réunis, montre que cela n’est pas si évident : passer au-delà certaines idées reçues n’est pas acquis.

La mixité sociale, caractéristique désirable ?

Extrait de reseau-canope.fr du 26.11.15 : Une histoire longue et complexe, un concept encore flou, des significations plurielles

 

Les mots-clés du site OZP :

Mixité sociale (gr 5)/

Carte scolaire et de l’EP (Pilotage) (gr 5)/

Ethnicité, Laïcité, Racisme, Immigr. (gr 5)/

Egalité chances, Discrim. positive, Educ. prior., Zone (concept) (gr 5)/

Répondre à cet article