> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Maths et Sciences) > B* Maths et TUICE (Technologies usuelles de l’information et de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Maths et TUICE (Technologies usuelles de l’information et de la communication) au collège RRS Henri Sellier de Colombelles (Calvados)

20 juillet 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Maths et TUICE

• Elaboration d’un répertoire de cours complété au fur et à mesure des années (choix d’une nomenclature des fiches de cours valable sur les années du collège)
• Cours « interactifs » : écrit par un élève à tour de rôle à l’ordinateur (traitement de texte avec inclusion d’images, puces ... + logiciel de géométrie) (démarré la 1ère année en 5ème car ces élèves maitrisent déjà les logiciels de géométrie dynamique)
• Devoirs maison numériques (démarrés en 5ème)
• Travail par plan de travail (compétences visées et listes d’exercices proposés ou imposés dans chaque compétence par ordre de difficultés).
Temps libres d’exercices permettant aux élèves d’avancer à leur rythme.
Cohérence entre la numérotation des compétences et le numéro des chapitres du livre numérique (pas de livre individuel pour les élèves de 6ème et 5ème). Construction d’une feuille A4 (rarement 2) d’exercices correspondants aux plans de travail afin de palier la difficulté des élèves n’ayant pas accès à internet.
• Utilisation importante de Labomep.

Établissement
Collège [RRS] Henri Sellier - Colombelles (14)
Site du collège
Rubrique Mathématiques

Personnels) impliqués
BONJEAN Christine Professeur de Mathématiques (référent)
DUCANDAS Arnaud Professeur de Mathématiques (référent)
LE MANCHEC Lydia Principale Adjointe
YBERT Stéphane Principal

Éléments de synthèse
- Thématiques
non renseigné

- Objectifs
• Évaluations par compétences et tâches complexes.
• Rendre le jeune acteur de la progression de son apprentissage et de la remédiation.
• Maîtrise de l’outil informatique combinant le traitement de texte et/ou un logiciel de géométrie dynamique.
• Travailler en pédagogie différenciée et visualisation rapide de la validation des compétences acquises.

- Le diagnostic qui a conduit à proposer l’action
Public : élèves de RRS
• Ne pas cumuler une fracture numérique avec la fracture sociale que peuvent rencontrer nos élèves même si 75% des élèves ont accès à internet chez eux.
• Faire de l’informatique un outil de travail maitrisé (? jeux).
• Faciliter l’accroche de tous les élèves. Image première approche du monde vers l’écrit.
• Passivité des élèves face aux difficultés rencontrées manifestée souvent par un taux élevé de non réponse ou des notes basses aux évaluations. Difficultés pour eux de repérer les points d’achoppement.

- Les modalités de mise en œuvre choisies
● L’axe "TUICE" d’une part :
• La constitution des fiches de cours numériques élaborées en classe.
• L’élève rédacteur pour la classe.
• Le rôle de mémoire et de corpus de ces fiches dans le parcours mathématique des élèves au collège.

● L’axe "évaluation" d’autre part :
• L’évaluation des compétences sans notes.
• Votre paramétrage revu et personnalisé de l’outil « Sacoche ».
Ponctuellement
• Devoirs maison numériques (à partir de la 5e).
• Travail par plan de travail (compétences visées et listes d’exercices proposés ou imposés dans chaque compétence par ordre de difficulté).
• Temps libres d’exercices permettant aux élèves d’avancés à leur rythme.
• Cohérence entre la numérotation des compétences et le numéro des chapitres du livre numérique (pas de livre individuel pour les élèves de 6e et 5e). Construction d’une feuille A4 (rarement de 2) d’exercices correspondants au plan de travail afin de palier la difficulté des élèves n’ayant pas accès à internet.
• Utilisation importante de Labomep.

- Le public concerné par l’action
En mathématiques uniquement :
• Tous les élèves de 6e et 5e, une classe de 4e et de 3e (sur 3).
• Années suivantes : en fonction des classes qui nous sont attribuées.

- Les freins et les leviers rencontrés
● Freins :
• Impossibilité des familles et des jeunes à accéder au logiciel "Sacoche" intégré dans le LCS si le navigateur Internet utilisé n’est pas "Mozilla Firefox".
• Difficultés de rendre compte dans les bulletins scolaires des résultats par rapport aux autres matières qui donnent une moyenne : le Collège calcule une moyenne générale de l’élève comme s’il n’y avait aucune évaluation en mathématiques.
• Non pérennité du dispositif de la co-intervention car un des enseignants est maintenant en poste partagé sur deux établissements (entraînant une baisse de la disponibilité et des possibilités d’échanges).
• Équipement informatique du collège faible par rapport au besoin de ce mode de fonctionnement :
• Pas d’ordinateur dans les salles de classes qui permettraient d’augmenter la différentiation et de valider les compétences au rythme de l’élève.
• Salle informatique avec 1 ordinateur pour 2 ou 3 élèves dans les classes chargées.
• Nécessité d’accès aux ordinateurs hors des temps de cours pour les devoirs numériques : la dépose et la récupération de documents entre l’extérieur du collège et le LCS est d’une complexité qui rend cette fonction inutilisable.

● Leviers :
• Mise en œuvre facile d’enseignement de tâches complexes et d’évaluation par compétences.
• HSE (mise en place du projet, concertation, création des documents techniques du projet...).
• Co-intervention (2 professeurs de mathématiques face à une classe d’élèves) : séances d’exercices, remédiation (labomep + exercices papiers).
• Vidéo-projecteur + accès internet.

- Les résultats constatés
• Une très grande adhésion des élèves à l’élaboration et l’utilisation du corpus du cours.
• Autonomie : dans les séances d’exercices.
• Adaptation de la progression du programme en fonction des réponses des élèves grâce à la structure en répertoire : grande liberté.
• Lecture beaucoup plus approfondie des différentes compétences évaluées dans les copies mais une difficulté des élèves à se positionner à travers la lecture globale des compétences évaluées.

- Améliorations envisagées pour les années prochaines :
• Réflexion au niveau du collège d’un passage à une évaluation sans notes sur un ou plusieurs niveaux.
• Meilleure compréhension des élèves de la progressivité des notions abordées : restituer les micro-compétences dans les grandes compétences pour les élèves ; la maîtrise des micro-taches pour réaliser des taches complexes. Présentation des compétences à retravailler (organigramme).
• Accroître la sensibilisation des élèves et leur implication dans l’utilisation d’un outil numérique ("Sacoche" pour nous) comme véritable outil et indicateur d’apprentissage, de valorisation des progrès et de communication avec les familles : par exemple par un développement de la demande d’évaluations personnalisées des compétences par les élèves ainsi que de la systématisation de leur recherche de remédiation via les liens dans Sacoche.
• Devoirs numériques : récupération et évaluation. Devoir individuel et/ou par binôme comme disponibilité des ordinateurs du collège.
• Communication vers les familles : objectifs + mode de fonctionnement + accès livre numérique et cahier de texte, cours, …. + acquis des élèves.
• WEB2 (blog - narration de recherche) + ENT maths (cours, plan de travail, fiches exercices, compétences vues en classes et état d’acquisition) si mise en œuvre généralisée de l’ENT.

Éléments d’analyse
• Maîtrise par les élèves de la structure de leur corpus de fiches de cours et de l’organigramme des compétences étudiées au collège et par niveau.
• Autonomie des élèves dans la gestion de leur travail (plan) et dans leur demande de validation des compétences (via la fonction de Sacoche).
• Visualisation de la validation de compétences du palier 3 du socle commun visible en cours de scolarité grâce aux liens de Sacoche.

Ressources et liens utiles
Documents complémentaires sur l’espace collaboratif du CARDIE

Extrait du site de l’académie de Caen : Maths et TUICE

 

Voir aussi
B* Mathématiques et TICE, Atelier de pratique Physique/Chimie enseigné en anglais : actions 2010-2013 du collège RRS Henri Sellier à Colombelles (Calvados)

Des TICE aux TUICE (octobre 2010)

Répondre à cet article