> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Maths et Sciences) > B* Des ateliers maths, en co-intervention avec des "professeurs expérimentés (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Des ateliers maths, en co-intervention avec des "professeurs expérimentés du RAR" (nombreuses fiches détaillées, 2008) à l’école ECLAIR Pierre et Marie Curie de Woippy (Moselle)

24 octobre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ecole élémentaire Pierre et Marie Curie
12 RUE DES ECOLES , 57140 WOIPPY
Site : http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/spip.php?article464
Auteur : Cathia BATIOT
Mél : Cathia.Batiot@ac-nancy-metz.fr

Dans 2 écoles primaires classées RAR, un créneau horaire est réservé aux ateliers de mathématiques. Les élèves de cycle 3 bénéficient alors d’un nombre important d’intervenants (assistants pédagogiques, professeurs de la classe et professeurs expérimentés du RAR) qui permet des travaux par groupe restreints ou une co-intervention dans la classe.
Les élèves sont répartis selon leurs résultats. Ils travaillent leurs points faibles : compréhension de données numériques, numérotation, mesure, notion de périmètre, lecture et construction de graphiques…
Sont également présentés une comparaison des compétences de mathématiques en cycle 3 et en 6ème, une expérimentation concernant la résolution de problèmes ouverts sans solution immédiate et un concours Mathador.

Plus-value de l’action
Grâce au travail par groupe de besoin en petit effectif, quasiment tous les élèves ont progressé. Ils ont repris confiance car ils étaient accompagnés et guidés pour vaincre leurs difficultés. Lors des co-interventions, les résultats sont aussi bénéfiques car les 2 enseignants présents dans la classe sont, de fait, plus disponibles pour aider les élèves qui rencontrent un obstacle.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Les cycles 3 des 2 écoles comptent 234 élèves qui sont encadrés par 35 adultes pendant le temps des ateliers de mathématiques.

A l’origine
De nombreux élèves ont des difficultés en mathématiques mais dans des domaines très différents. Il est alors impossible de faire de la remédiation efficace avec l’ensemble de la classe.

Objectifs poursuivis
Il s’agit de permettre à chaque élève de travailler son point faible dans un petit groupe de travail.

Description
Les élèves sont répartis en petits groupes selon leur difficulté. Ils sont accompagnés soit par leur maître, soit par un enseignant expérimenté du RAR. Les groupes ont une durée de vie de 6 semaines environs. A la fin de chaque période, ils sont redéfinis (élèves et compétences travaillées) en fonction des difficultés apparues en classe. Les activités sont préparées par les enseignants expérimentés du RAR conformément à leur lettre de mission. Parfois, l’accompagnement des élèves en difficulté se fait lors de co-intervention dans la classe. Les élèves qui ne présentent pas de difficultés sont rassemblés pour travailler des problèmes plus complexes avec des assistants pédagogiques.

Modalité de mise en oeuvre
L’heure d’atelier de mathématiques pour toutes les classes de cycle 3 des 2 écoles est alignée.

Trois ressources ou points d’appui
L’alignement des classes favorise l’intervention simultanée d’un grand nombre d’adultes auprès des élèves et de ce fait de constituer des groupes de besoins à effectifs réduits. Les professeurs référents du réseau ont conçu les activités en fonction des besoins repérés ce qui allège le travail du titulaire de la classe.

Difficultés rencontrées
Le travail par groupe s’avère un frein pour travailler certaines compétences, en particulier la résolution de problèmes, car les interactions entre les élèves sont trop faibles. Certains élèves ont des difficultés pour s’investir dans le travail de remédiation quand ce n’est pas « leur » maître qui les accompagne.

Moyens mobilisés
Les locaux sont suffisamment nombreux pour accueillir les différents groupes.

Partenariat et contenu du partenariat
Pas de partenariat.

Liens éventuels avec la Recherche
Intervention d’une universitaire de Nancy 1.

Evaluation
Evaluation / indicateurs
Améliorer la réussite des élèves et les résultats aux évaluations nationales de mathématiques

Documents
Titre document n° 4
Condensé Atelier Maths en jean’s. L’atelier de résolution de problèmes ouverts, sans solution immédiate. Cet atelier est mené avec une chercheuse de l’université de Nancy 1.
URL
Type document

Titre document n°3
Condensé Evaluation sommative de mathématiques : géométrie.
URL
Type document

Titre document n°1 : Ateliers maths - Premier degré
Condensé Présentation de l’organisation des travaux en atelier et analyse de leur pertinence.
URL
Type document

Titre document n°2
Condensé Le programme du stage inter-degré (cycle 3-6ème) portant sur les mathématiques ainsi que des grilles permettant de comparer les compétences de la fin du cycle 3 et du cycle d’adaptation. Il présente également le concours Mathador (concours inter-cycle de calcul mental).
URL
Type document

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Quasiment chaque groupe d’élèves présentant des difficultés a été évalué en fin de période au regard des évaluations nationales pour la 1ère période puis des évaluations faites en classe.

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : Quasiment tous les élèves ont progressé. Les progrès sont surtout visibles en géométrie (amélioration de la qualité des tracés, de la précision dans les mesures), en lecture et construction de graphiques (vérification auprès de chaque élève de la justesse des graphiques, discussion sur le choix de l’unité sur les axes), sur les durées et la lecture de l’heure (suivi individualisé pour palier aux grandes disparités des élèves).
Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants ont accepté de « confier » leurs élèves aux assistants pédagogiques ou aux professeurs référents du réseau ce qui a renforcé l’esprit d’équipe.
Sur le leadership et les relations professionnelles : Les échanges autour des activités proposées par les professeurs référents du réseau ont enrichi l’ensemble de la communauté éducative.
Sur l’école / l’établissement : Le principe d’alignement donne satisfaction (ce qui facilite d’ailleurs les emplois du temps des professeurs référents du réseau), mais il ne doit pas être utilisé systématiquement pour des groupes de besoin. Les co-interventions sont plus judicieuses pour aborder certaines compétences (la résolution de problèmes par exemple).
Plus généralement, sur l’environnement Pas d’effets immédiats constatés.

Extrait de eduscol.education.fr/experitheque : Ateliers maths - Premier degré (Expérimentation terminée)

 

Note du QZ : Les fiches qui accompagnent ce document remontent à 2008 et font partie des nombreuses fiches-actions publiées d’abor
d sur le site du CAREP de Nancy avant d’être transférées sur le site du PASI "Pôle académique de soutien" (le CARDIE de l’académie)

A noter l’appellation "PARE" : "professeur expérimenté du RAR". On peut supposer qu’il s’agit de ce que l’on appelle ailleurs des "professeurs référents"

Répondre à cet article