> TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels, Études, (...) > RAPPORTS OFFICIELS > Rapports statistiques : Depp, Insee, Cereq > La réussite au brevet (DNB) est fortement marquée par l’origine sociale (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La réussite au brevet (DNB) est fortement marquée par l’origine sociale (DEPP)

27 mars 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Note d’information n°7, mars 2014

En 2013, 85 % des candidats au diplôme national du brevet (DNB) ont réussi l’examen.
Les meilleurs résultats sont obtenus par les candidats de la série générale. Ils sont 86 % à obtenir leur diplôme contre 75 % dans la série professionnelle.
Dans la série professionnelle, près de huit candidats sur dix ont du retard dans leur scolarité lorsqu’ils se présentent à l’examen. C’est le cas de deux candidats sur dix dans la série générale.

L’origine sociale marque aussi fortement le succès au brevet : 96 % des enfants issus d’un milieu très favorisé réussissent leur examen alors que 75 % des enfants issus d’un milieu défavorisé obtiennent ce diplôme.

Neuf élèves sur dix se présentant au DNB maîtrisent les compétences du socle exigibles en fin de collège. Par contre, aux épreuves finales, un élève sur deux obtient moins de 10/20 en mathématiques et quatre élèves sur dix moins de la moyenne en français.

[...] Des résultats très dépendants de l’origine sociale
Les enfants issus d’un milieu très favorisé sont, en proportion, quatre fois plus nombreux à se présenter à la série générale qu’à la série professionnelle. Les candidats originaires d’un milieu social défavorisé sont, à l’inverse, en plus grand nombre dans la série professionnelle (55 % contre 33 % dans la série générale).

En 2013 comme les années précédentes, la quasi-totalité des enfants issus d’un milieu très favorisé obtient le brevet (95,6 %). En revanche, le taux de réussite est inférieur de 20 points parmi les candidats
issus de milieu défavorisé. La proportion de candidats obtenant une mention « Très bien » ou « Bien » varie également fortement selon l’origine sociale des candidats : un candidat sur deux issu d’un
milieu très favorisé obtient l’une ou l’autre de ces deux mentions. C’est le cas d’un candidat sur quatre pour ceux d’origine sociale moyenne et d’un candidat sur sept pour ceux issus d’un milieu défavorisé.

Extrait de [education.gouv.fr : Diplôme national du brevet,
session 2013 : le taux de réussite se stabilise à 85 %

Répondre à cet article