> 6 - DISPOSITIF > PILOTAGE DES RESEAUX (tous niveaux) > Pilotage académique > Bilan / Projet académique > Assises académiques de Créteil (20 nov. 2013). Comptes rendus : Rectorat, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Assises académiques de Créteil (20 nov. 2013). Comptes rendus : Rectorat, Café pédagogique, Citoyens94...

21 novembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 25.11.13 :

Mercredi 20 novembre 2013, l’académie de Créteil a organisé ses Assises de l’éducation prioritaire à l’UPEC.

Plus de quatre cents personnes, pilo­tes et acteurs des réseaux, inspec­teurs généraux de l’éducation nationale, IEN et IA-IPR, autorités départementales et collectivités territoriales, représentants des parents d’élèves et partenaires, se sont retrouvés pour réfléchir ensemble à l’Éducation prioritaire de demain. Ce moment d’échange s’est déroulé dans la continuité des demi-journées de con­cer­tation qui se sont tenues dans les réseaux d’éducation prioritaire.

Plus de quatre cents personnes, pilotes et acteurs des réseaux, inspec­teurs généraux de l’éducation nationale, IEN et IA-IPR, autorités départementales et collectivités territoriales, représentants des parents d’élèves et partenai­res, se sont retrouvés pour réfléchir ensemble à l’Éducation prioritaire de demain. Ce moment d’échange s’est déroulé dans la continuité des demi-journées de concertation qui se sont tenues dans les réseaux d’éducation prioritaire.

À l’issue de ce premier temps de travail, animateurs, rapporteurs et partici­pants ont commenté la densité et la richesse des échanges, les différences de point de vue et d’appréciation qui s’étaient librement exprimés, les propo­si­tions qui pouvaient alimenter la réflexion nationale.

Pour poursuivre le travail amorcé lors de cette matinée, Florence Robine, rec­tri­ce de l’académie de Créteil, chancelière des universités, a ouvert la plénière de l’après-midi. Elle a notamment insisté sur l’engagement exceptionnel des acteurs de l’Éducation prioritaire, « plus fort dans l’académie de Créteil qu’ail­leurs », et a démontré que le pilotage par les résultats masque souvent les progrès réalisés et les réussites complexes et riches que l’on ne peut mesu­rer que sur la durée.

Marie-Laure Lepetit, IA-IPR de lettres, responsable académique de la mission Éducation prioritaire-ECLAIR, a ensuite présenté la synthèse académique des demi-journées de concertation en en dégageant les points saillants : le travail en équipe et en réseau, la concertation et la formation, comme facteurs possibles du maintien des équipes.

La salle a alors assisté à deux tables rondes. Frédéric Saujat, professeur à l’université d’Aix-Marseille, spécialiste de la formation et de l’accompagne­men des enseignants, Anne Burban, inspectrice générale de mathématiques, Stéphane Troussel, président du conseil général de la Seine-Saint-Denis et Yannick Tenne, inspecteur général du premier degré, ont été invités par Em­manuel Davidenkoff, animateur de ces temps d’échanges, à proposer deux ou trois pistes concrètes pour « faire des réseaux de l’éducation prioritaire des réseaux de réussite ».

C’est sur le travail enseignant et sa reconnaissance, sur l’élève et ce qui faci­li­te ses apprentissages, sur les établissements scolaires et la configuration des différents espaces, sur l’évaluation des marges de progrès pour regarder le travail réel, sur la différenciation pédagogique et son évolution au fil des an­nées que les intervenants ont invité les participants à réfléchir.

Claude Dilain, sénateur de la Seine-Saint-Denis, Henriette Zoughebi, vice-pré­sidente du conseil régional d’Île-de-France et Catherine Tripon, directrice de l’Égalité professionnelle F/H à la fondation Agir contre l’exclusion, ont abor­dé la question du pilotage : « Comment lutter contre les inégalités scolai­res : quelles responsabilités partager ? Quelles actions coordonner ? ». Des ré­pon­ses, complémentaires les unes aux autres, ont été apportées : la politique de la ville qui ne doit pas être séparée des politiques éducatives, la mise en place d’une réelle mixité sociale dans les établissements, une aide sociale forte pour les élèves qui sont confrontés à des situations personnel­les diffi­ciles, le rapprochement de l’École et du monde de l’entreprise pour dé­cons­tru­i­re les stéréotypes et permettre aux élèves d’avoir une meilleure connais­sance du monde du travail et des métiers.

Extrait du site de l’académie de Créteil : Assises académiques de l’éducation prioritaire

 

Additif du 22.11.13 :
[...] Quels critères de priorité ?
Comment décider quel établissement doit faire bénéficier des moyens de l’Education prioritaire ? Claude Dilain défend le critère unique du revendu médian. Un critère qui ne fait pas l’unanimité car il ne reflète pas forcément les problématiques spécifiques à tous les territoires, comme certaines zones rurales par exemple.
Pour le syndicat Snes, la carte des établissements en zone d’éducation prioritaire doit absolument être réactualisée pour tenir compte de l’évolution de la population. Le syndicat évalue à 82 le nombre d’établissements supplémentaires qui devrait figurer en zone prioritaires au sein de l’Académie de Créteil (93-94 et 77).

Extrait de 94.citoyens.com du 21.11.2013 : Vif débat sur l’avenir de l’éducation prioritaire à Créteil

 

« Il n’y a pas de milieux défavorisés par nature ! » Les mots d’Henriette Zoughebi, vice présidente du Conseil régional en charge des lycées, ont clos les assises académiques de l’Éducation prioritaire qui se sont tenues à Créteil, mercredi 20 novembre.
Avec 33 % d’élèves scolarisés en éducation prioritaire, l’académie de Créteil est la plus concernée par la réforme des ZEP. En présence de Florence Robine, rectrice, deux tables rondes concises mais denses, ont commenté et précisé la synthèse des contributions locales. Les acteurs de terrain ont largement participé à la consultation. Réinvestissement du collectif, formation et accompagnement des enseignants, prise en compte des temps de concertation, sont les points saillants de ce bilan. Un résultat représentatif, souligne Florence Robine, de la vitalité de dispositifs en permanente évolution.

Extrait de cafepedagogique.net du 21.11.13 : Assises de l’Éducation prioritaire à Créteil : Changer l’indicateur de réussite ?

 

Extrait de leparisien.fr du 21.11.13 (article payant) : Les ZEP, des territoires de plus en plus ghettoïsés

 

 

Le programme de la matinée

Le programme de l’après-midi

 

Voir tous les articles du site OZP sur les Assises

Documents joints



  • Word - 38 ko


  • Word - 27.5 ko

Répondre à cet article