> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Citoyenneté) > B* L’école RRS Paul Langevin à Saint-Ouen (93), qui travaille depuis plusieurs (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* L’école RRS Paul Langevin à Saint-Ouen (93), qui travaille depuis plusieurs années sur les Droits de l’Homme, est cette année lauréate académique avec une fresque sur l’égalité filles-garçons

5 juin 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

La fresque égalitaire de l’école [RRS] Paul Langevin
L’école Paul Langevin de Saint-Ouen a pris pour habitude ces dernières années de fédérer les enseignants et les élèves autour de projets abordant les Droits de l’Homme.

L’année dernière, une partie de ce travail avait donné lieu à une grande fresque sur l’esclavage qui décore désormais les murs du couloir principal de l’école. Cette année, trois classes de CM2 ont réalisé une fresque colorée sur le thème de l’égalité filles-garçons.

« L’objectif était d’abord d’instaurer le respect entre tous », explique Carine Dossou l’enseignante qui a porté le projet, « de faire comprendre que le regard de la société sur les filles et les femmes repose avant tout sur des clichés que nous intégrons dès l’enfance. Par ce travail, nous avons entrepris de déconstruire cette vision inconsciente qui infériorise les filles et de lutter contre les représentations sexistes. »

La fresque, très joyeuse, représente des couples se tenant la main, des slogans égalitaires « G=F » ou « égalité dans le travail », la terre entourée d’hommes et de femmes souriants, la devise républicaine « liberté, égalité, fraternité » ; elle évoque la mixité de l’école, l’unicité de l’humanité.
Sa mise en œuvre, si elle a nécessité de nombreuses heures de travail, a permis de mobiliser tous les domaines d’apprentissages. Les arts visuels, bien sûr, avec l’aide de Yao Metsoko, un artiste local, l’éducation civique, mais aussi l’EPS au travers de jeux partagés par les filles et les garçons, qu’il s’agisse de football ou de jeux de lutte et d’opposition.
Plus largement, le thème de l’égalité filles-garçons a permis l’étude des grandes figures féminines de la science, de l’histoire et de la littérature.

La classe a aussi participé à l’élaboration d’un projet de loi visant à favoriser l’égalité entre les filles et les garçons dans le cadre du 18ème Parlement des enfants.
Pour la maîtresse, les échanges entre élèves et adultes autour de ces projets fondamentaux ont donné tout leur sens aux séances d’éducation civique.

En avril, la classe a appris qu’elle a été distinguée par le jury académique : elle est classée lauréate du 18ème parlement des enfants pour la proposition de loi visant à favoriser l’égalité entre les garçons et les filles dans les établissements scolaires.

Le travail ne s’arrête pas cependant là : les CM2 élaborent actuellement une chanson sur l’égalité - paroles et musique - au travers d’ateliers d’écriture. L’enregistrement est prévu dans un studio professionnel une fois que les paroles et la musique seront finalisées.

Extrait du site de l’Inspection académique de Seine-Saint-Denis du 24.05.2013 : La fresque égalitaire de l’école Paul Langevin

Répondre à cet article