> 6 - ACTEURS /POSITIONS > ACTEURS > Enseignants > Enseignants (Rapports officiels et Etudes) > L’étude de la DEPP sur les TZR (titulaires en zone de remplacement) ne (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’étude de la DEPP sur les TZR (titulaires en zone de remplacement) ne fournit pas de données sur leur présence en éducation prioritaire. Mais que dit le site de l’OZP ?

1er février 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les enseignants remplaçants du second degré public
Note d’information - N° 12.26 - décembre 2012

L’éducation nationale dispose en 2011-2012 d’un vivier de 28 500 enseignants pour pallier les absences de leurs collègues du second degré public, soit un peu moins
de 8 % des enseignants en poste. Ces titulaires sur zone de remplacement (TZR) sont le plus souvent des professeurs certifiés, plus jeunes que la moyenne et au début de leur carrière. Cette affectation est rarement un premier choix.

L’essentiel
La proportion de TZR parmi les enseignants est passée de 9,8 % en 2007-2008 à 8 % en 2011-2012. Ils représentent 76 % des enseignants affectés sur zone de remplacement. La diminution significative du nombre des TZR affecte surtout les disciplines générales, à l’exception de la physique-chimie.

Près de 40 % des néo-titulaires sont affectés en zone de remplacement. Cette étape fréquente en début de carrière peut être relativement courte : en 2011-2012, les TZR en activité y enseignaient en moyenne depuis moins de quatre ans. Plus de 70 % des TZR demandent une nouvelle affectation l’année suivante, ce qui représente 30 % des demandes de mutation inter académique.

La répartition des TZR est variable selon les disciplines : ils sont proportionnellement près de trois fois plus nombreux en langues (hors anglais) et physique-chimie qu’en mathématiques, une des disciplines les plus faiblement dotées.

Un tiers des TZR sont affectés à l’année dans un ou plusieurs établissements, pour au moins 90 % de leur obligation règlementaire de service. Environ la moitié d’entre eux consacrent la totalité de leur service à des remplacements de plus courte durée.

Extrait de education.gouv.fr : Les enseignants remplaçants du seconde degré public

 

Lire le texte intégral de la Note d’information

 

Note du QdZ :
Une recherche sur le mot "TZR" effectuée sur notre site (commande "rechercher" en haut à droite de chaque page) montre que l’affectation de TZR en ECLAIR était encore récemment dénoncée par des syndicats.
Les TZR sur le site de l’OZP

Répondre à cet article