> ACTEURS /POSITIONS > POSITIONS > Positions politiques > Les candidats ont répondu aux 25 questions posées par la société des agrégés, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les candidats ont répondu aux 25 questions posées par la société des agrégés, dont l’une concerne le rétablissement de la sérénité" dans les établissements et deux autres les classes préparatoires et la "discrimination positive" dans l’enseignement supérieur

18 avril 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

2
Paris le 17 avril 2012
La Société des agrégés de l’Université rend aujourd’hui publiques les
réponses des candidats à l’élection présidentielle aux 25 questions sur l’éducation
nationale qu’elle leur avait posées en février.

Regroupées en 5 thèmes (l’enseignement secondaire, le statut et les
conditions de travail des professeurs, l’agrégation et les missions des agrégés,
l’enseignement supérieur, l’évaluation des politiques éducatives), ces questions étaient destinées à permettre aux adhérents de la Société d’avoir une vision plus précise du programme et des intentions des candidats sur les sujets qui intéressent plus particulièrement la Société des agrégés et qui n’étaient pas spontanément abordés dans la campagne.

Voir le sommaire des réponses (Seul Jacques Cheminade n’ a pas répondu)

1. Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)………………………………………..…... p. 9
2. François Bayrou (Modem)………………………….…………………..………....p. 12
3. Nicolas Dupont-Aignant (Debout la République)……………………..……p. 16
4. François Hollande (Parti Socialiste)………………………………..………...p. 20
5. Eva Joly (Europe-Écologie-Les Verts)………………………………...……..p. 24
6. Marine Le Pen (Front national)…………………………..….................p. 30
7. Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)………………………………..……p. 33
8. Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste)…………………….…….p. 41
9. Nicolas Sarkozy (Union pour un Mouvement Populaire)…………....p. 43

 

Le Quotidien des ZEP relève trois questions qui concernent particulièrement son champ d’intérêt.

8. Que doit faire, selon vous, un Ministre de l’Éducation nationale pour rétablir dans tous les établissements la
sérénité nécessaire à l’étude ?

19. Quelle est votre position sur les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ? Considérez-vous
qu’elles doivent conserver la place qui est la leur actuellement dans le système français ?

20. Pensez-vous que la « discrimination positive » appliquée à l’accès à certaines filières de l’enseignement
supérieur français soit une mesure équitable pour y instaurer la diversité sociale ?

Extrait de societedesagreges.com : 25 questions sur l’Éducation nationale. Les candidats à l’élection présidentielle nous répondent.
17 avril 2012

 

Note du QdZ : Relevons la réponse de l’équipe de François Hollande à la question 8 dans laquelle celui-ci propose la création d’un nouveau corps :

" Ici encore, toutes les situations ne sont pas identiques. Certains établissements demandent davantage de personnels. François Hollande propose de créer dans l’Education Nationale un corps
nouveau d’assistants de prévention et de sécurité, formés à la médiation. Ils seront affectés en permanence dans les établissements les plus sensibles et devront savoir prévenir les violences, ou
encore gérer une situation de crise et travailler en relation avec les services sociaux, la police, les collectivités locales, les services de la justice."

Répondre à cet article