> TYPES DE DOCUMENTS : Textes et Rapports officiels, Etudes, Déclarations (...) > FILMS TOUS PUBLICS SUR L’EDUCATION PRIORITAIRE > Entre les murs (2008) > Trois ans après, le film "Entre les murs" fait encore débat sur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Trois ans après, le film "Entre les murs" fait encore débat sur Agoravox

7 juillet 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

La plus grande force du film, qui est sa capacité à rendre compte d’une réalité indéniable (et qui ravive souvent le souvenir douloureux d’avoir été volé de sa scolarité à n’importe quelle personne qui l’a accomplie dans l’un de ces milieux) est alors désamorcée par les leçons de morale et le parti pris peu subtil adopté par le réalisateur et probablement par François Bégaudeau...

[... ] L’approche de l’enseignant en question est extrêmement libertaire : refus borné de toutes sanctions, acceptation de la médiocrité culturelle de ses élèves, et même célébration de celle-ci. Si le héros du film est si peu attachant, c’est parce qu’il trouve des excuses universalistes au renoncement de tout un système sociétal et éducatif face à un phénomène qui est la désintégration totale des jeunes élèves. Seront ainsi célébrées la fameuse diversité culturelle, qui n’est jamais la source des conflits, tout au plus des incompréhensions, et quand bien même ce serait le cas, on nous fait clairement comprendre que le système devrait s’adapter, pas l’inverse. Quant à la bêtise des opinions de certains élèves (pas toujours imputables à leur âge, loin de là), elle sera tout au plus révélée par quelques sophismes bien placés du professeur de français.

Extrait de agoravox.fr du 06.07.11 : [Entre les murs, un observatoire pour bobos->http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/entre-les-murs-l-observatoire-pour-97142

Répondre à cet article