> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > DISCIPLINES > Disciplines : LANGUE(S) et LETTRES, (doc. généraux) > Langue(s) et Lettres (Etudes, Dossiers et Guides) > Ecole, violence et domination. Notre école nous apprend-elle à lire ?, un (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ecole, violence et domination. Notre école nous apprend-elle à lire ?, un ouvrage de Pierre Badiou et Dominique Vachelard (Villes-lecture)

12 avril 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

École, violence et domination. Notre école nous apprend-elle à lire ?
Pierre Badiou, Dominique Vachelard
Préface de Hubert Montagner.
Paris : Éditions du Cygne, 2011. 170 p. (Essai)
ISBN 978-2-84924-215-5, 17,00 euros

Tout, dans l’organisation de l’école française, trahit le dessein de ses fondateurs et réformateurs successifs. Dans cet espace sanctuarisé, une seule culture et un seul discours sont de mise, édictés par les maîtres du système politique, économique et social. Telle est la violence symbolique de l’école. Rien ne le laisse mieux voir que l’enseignement de la langue, instrument de domination par excellence. En effet, l’apprentissage en cours vise moins à produire de réels lecteurs qu’à entretenir une majorité de "déchiffreurs" tout juste capables de décrypter consignes et autres brefs messages. Une fois ce constat posé, loin de baisser les bras, les auteurs proposent des pistes concrètes, tirées de leur pratique des villes-lecture notamment, pour que l’école devienne un lieu d’émancipation et le terreau d’une démocratie renouvelée.

Extrait du site de Ville-Ecole-Intégration le 10.04.2011 : Ville-Ecole-Intégration Actualités N° 366, mars 2011 (rubrique Sociologie de l’éducation)

 

Pierre BADIOU, est à l’origine de Brioude Ville lecture
Présentation

Lire la Charte des Villes-lecture, par Jean Foucambert (1989)

Répondre à cet article