> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Textes et Déclarations officielles) > Education et Jeunesse, Enseignement supérieur, Enfance : les feuilles de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Education et Jeunesse, Enseignement supérieur, Enfance : les feuilles de route du séminaire gouvernemental du 31 août 2022

2 septembre 2022

31 août 2022
Agir au service des Français
Séminaire gouvernemental

 

EXTRAITS (pages 24-25)

LES FEUILLES DE ROUTE

[...]

EDUCATION ET JEUNESSE

LES DÉFIS AUXQUELS NOTRE PAYS FAIT FACE :
Une réussite scolaire inégale. Notre système scolaire ne donne pas à tous les élèves les mêmes chances de réussite. Un autre enjeu est de rendre l’école plus inclusive en accueillant davantage d’élèves à besoins particuliers. L’image du lycée professionnel. Par rapport à d’autres pays européens, la filière professionnelle pâtit d’une mauvaise réputation en France. Le manque d’attractivité du métier de professeur, financièrement mais également socialement. L’orientation scolaire. Notre système scolaire peine à orienter les élèves en prenant en compte pleinement leurs aspirations et les besoins du pays.

LES PRINCIPAUX CHANTIERS DU GOUVERNEMENT :
1. Assurer une meilleure égalité dans les conditions d’apprentissage, en poursuivant les dédoublements de classes et le plafonnement des effectifs.
2. Poursuivre la réforme du lycée, notamment avec la réintroduction des mathématiques pour tous les lycéens.
3. Favoriser l’accès de tous les jeunes à la culture et à la pratique sportive, en étendant le Pass’Culture aux collégiens, en généralisant les 30 minutes de sport quotidien à l’école et en expérimentant les 2 heures de sport dans les collèges.
4. Continuer de développer l’apprentissage et rapprocher les lycées professionnels des entreprises pour renforcer l’insertion dans l’emploi.
5. Promouvoir la mixité scolaire en favorisant la mobilité des élèves et en travaillant avec les collectivités territoriales à une sectorisation plus juste.
6. Faire évoluer le Service National Universel vers un outil de mixité et d’engagement au service des grandes causes nationales, climatiques et sociales.
7. Transformer l’école en s’inspirant des expériences de terrain et en associant les partenaires de l’école comme l’a expérimenté le projet « Marseille en grand ». 8. Revaloriser le salaire des enseignants et renouer avec le dialogue et la confiance.

 

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET RECHERCHE

LES DÉFIS AUXQUELS NOTRE PAYS FAIT FACE :
Une société en mouvement. Le système d’enseignement supérieur doit s’adapter en permanence aux transformations de la société et former aux métiers d’aujourd’hui et de demain. Une transition industrielle plus « verte ». L’enseignement supérieur et la recherche doivent pleinement contribuer à la réussite du plan France 2030.

LES PRINCIPAUX CHANTIERS DU GOUVERNEMENT :
1. Renforcer l’égalité d’accès et de réussite dans l’enseignement supérieur : accompagner les mobilités des étudiants, leurs réorientations et les passerelles entre les formations, veiller à la qualité de la vie étudiante (réforme du système des bourses, logement étudiant, etc.).
2. Mieux orienter les étudiants vers les métiers de demain, les informer sur les débouchés professionnels des formations dans lesquelles ils s’engagent et créer des filières professionnalisantes courtes tournées vers les métiers en tension.
3. Créer les conditions pour garantir l’excellence de la recherche, la protection et la valorisation des travaux, y compris à l’international, et les liens avec le monde économique (création de start-ups, dépôt de brevets, renforcement des liens avec les PME et les TPI).
4. Rénover les modalités du dialogue, notamment sur les moyens, avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, renforcer leur autonomie tout en favorisant l’articulation entre les différents acteurs et clarifier des fonctions de pilotage, d’animation et de gestion des laboratoires.
5. Mobiliser pleinement la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche pour décliner les ambitions du plan France 2030, notamment les transitions environnementale, énergétique et numérique. Séminaire gouvernemental - 31 août 2022

[...]

SECRETARIATS D’ETAT AUPRES DELA PREMI7RE MINISTRE

ENFANCE (page 35)

Mieux accompagner les enfants en danger, comme les professionnels qui les encadrent, en mettant en œuvre l’obligation d’accompagnement des jeunes protégés pendant leur minorité et en situation de précarité jusqu’à leurs 21 ans, en rétablissant l’attractivité des métiers de la protection de l’enfance, en renforçant le contrôle des établissements et services de protection de l’enfance, en poursuivant le déploiement des unités d’accueil pédiatrique « enfants en danger » et en protégeant les victimes d’inceste.
Mieux garantir l’égalité des chances à l’ensemble des enfants, qui ont beaucoup souffert de la crise sanitaire, en renforçant l’organisation et les moyens de l’offre de prévention et de soins à destination des enfants, en régulant l’accès à Internet avec un contrôle parental systématique et en luttant contre le harcèlement et les contenus violents ou pornographiques.
Coordonner et suivre l’ensemble des acteurs et des politiques de l’enfance à l’échelle nationale et territoriale grâce à l’organisation d’un comité interministériel à l’enfance, au déploiement des comités départementaux de protection de l’enfance et au renforcement du partage d’information entre tous les professionnels au contact des enfants.

Extrait de gouvernement.fr du 31.08.22

Répondre à cet article