> ACTEURS et PARTENAIRES > Parents > Parents (Rapports officiels) > "La place des familles dans les dispositifs de réussite éducative" (Injep, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"La place des familles dans les dispositifs de réussite éducative" (Injep, Analyses et synthèses) : mallette des parents, internat d’excellence, Coup de pouce Clé (ToutEduc)

8 décembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Réussite scolaire : associer les parents aux dispositifs impacte positivement les élèves sur leurs motivation et comportement (INJEP)

Quand les familles sont associées aux dispositifs de lutte contre les inégalités scolaires, l’impact est visiblement positif sur la motivation et le comportement des élèves. Tel est l’un des constat que fait l’INJEP dans son dernier numéro "analyses & synthèses" de décembre 2020, dans lequel il s’est intéressé à la place des familles, le poids de leur coopération au travers de l’expérimentation et l’évaluation de quatre dispositifs, parmi tous ceux qui ont été soutenus par le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) et qui visaient la réussite éducative des élèves en jouant sur le levier du milieu familial. Pour autant, aux stratégies contrastées (consistant tantôt en une implication accrue, tantôt en la mise à distance, tantôt encore, en une posture intermédiaire) correspondent aussi des effets "différenciés" sur les performances scolaires et sur les trajectoires d’orientation. Ces 4 dispositifs ont été évalués par des équipes de chercheurs de l’École d’économie de Paris, "au moyen de méthodes d’évaluation aléatoire, permettant d’estimer de manière robuste leur impact causal", explique la chargée d’études et d’évaluation, auteure de l’analyse, Roxane Bricet, analyse qui peut s’avérer pertinente, alors que, même si "les opinions d’experts au sujet de l’importance du lien école - famille pour la réussite éducative des élèves (...) sont abondantes, les preuves scientifiques permettant de documenter l’existence de tels liens causaux sont plus rares".

En effet, si les effets sur la motivation se retrouvent partout, ce sont les deux stratégies en matière d’implication des familles en apparence les plus opposées, l’implication accrue observée dans le cadre de deux dispositifs "La Mallette des Parents" (6e, projet porté par le rectorat de Créteil et 3e, porté par le rectorat de Versailles), et celle de "la mise à distance" évaluée à l’internat d’excellence de Sourdun, qui "apparaissent particulièrement efficaces pour influer sur la réussite éducative", alors qu’en revanche, les effets de la posture intermédiaire du dispositif "Coup de Pouce Clé", visant à pallier de manière circonscrite les potentiels manques du milieu familial, sont "quant à eux moins remarquables", au moins à "court terme", ajoute l’auteure.

Quels que soient les dispositifs observés, tous plus motivés...

Dans le dispositif "La Mallette des Parents", le rapprochement des parents de l’école se fait par le biais de rencontres-débats dans l’enceinte de l’établissement, portant sur le fonctionnement du collège et sur la manière dont les parents d’élèves entrant en 6e peuvent accompagner ceux-ci durant leur scolarité, et pour les parents d’élèves de 3e, sur l’orientation. Pour les 6e comme les 3e, l’amélioration est "sensible" dès la fin de l’année de l’intervention : obtentions plus fréquentes de distinctions honorifiques (félicitations, encouragements…), notes de vie de classe plus élevées, baisse des absences non justifiées et des sanctions (avertissements, exclusions…) et "loin d’être marginales". En outre, s’observent des "effets de pairs" dans les classes tests, donc une influence également sur le comportement des élèves dont les parents participent pas aux réunions.

À l’internat d’excellence de Sourdun est expérimenté l’éloignement du domicile familial de collégiens et lycéens modestes, motivés et de niveau scolaire intermédiaire mais ne bénéficiant pas d’un environnement social et familial favorable à leurs apprentissages et à leur réussite scolaire, afin de "leur permettre de s’inscrire dans un nouveau cadre de socialisation, plus propice au travail, afin qu’ils puissent développer leur potentiel". Là, c’est le "surcroît d’encadrement (pédagogique et non pédagogique) qui semble jouer sur la réduction de l’absentéisme et être à l’origine de "changements significatifs" dans la relation entretenue avec les professeurs.

Le dispositif "Coup de Pouce Clé" propose à des élèves de CP de REP en difficulté dans l’apprentissage de la lecture, une séance d’entraînement ludique quotidienne après l’école sur le format "club" et les parents s’engagent par la signature d’un contrat notamment à assister à certaines séances, à discuter régulièrement du club à la maison, etc. Ici, l’accompagnement en petit groupe (cinq élèves) et l’approche ludique agissent aussi efficacement sur des dimensions non cognitives telles que la motivation et l’envie de lire (et également sur l’intérêt porté aux autres matières scolaires en général), mais, contrairement aux trois autres dispositifs, "malgré l’intensité de l’action, l’évaluation ne permet pas de conclure à l’amélioration des compétences en lecture des élèves ciblés, ni en CP ni en CE1, comparativement aux autres programmes de soutien, moins intensifs, dispensés par l’Éducation nationale".

Des effets différenciés dans le temps, sur les disciplines, sur l’ambition selon les dispositifs

Pour "La Mallette des parents 6e", les performances scolaires sont marquées dès la fin de la première année, les collégiens dont les parents participent aux réunions-débats obtenant des moyennes en français significativement supérieures aux élèves du groupe témoin. Aucun effet n’est en revanche observé sur les compétences en mathématiques.

À Sourdun, c’est au bout de deux ans que les élèves voient leurs performances scolaires en mathématiques surpasser significativement celles des élèves du groupe témoin. En revanche, en deux ans, n’a pas été constaté d’impact sur les performances dans la langue du pays. Ce projet a surtout un impact sensible sur les ambitions, que ce soient celles des élèves ou celles des parents pour leurs enfants puisque les élèves du groupe test sont "significativement plus nombreux" à envisager d’intégrer une classe préparatoire et d’obtenir au moins un Master, effets "également observés chez les parents". Et cette élevation de l’ambition se traduit dans ce dispositif par une augmentation de 45 % des chances d’obtenir un baccalauréat général (et ils sont plus nombreux que les autres à décrocher un baccalauréat scientifique et plus susceptibles d’être parvenus à l’examen sans redoubler) et par l’obtention plus fréquente d’une mention.

En revanche "La Mallette des Parents 3e" a un impact "opposé" sur l’orientation mais a permis de réduire le taux de décrochage scolaire de 25 %, ce que visait le dispositif accompagnant les collégiens les plus faibles scolairement. Mais ici, l’accompagnement des élèves et de leurs familles dans la formulation de choix d’orientation a "conduit les familles à formuler plus souvent le souhait d’une orientation en CAP et moins souvent à poursuivre une stratégie visant exclusivement à intégrer une filière menant au baccalauréat (demande de redoublement ou d’entrée dans une filière préparant au baccalauréat professionnel)".

INJEP analyses & synthèses n°42 "La place des familles dans les dispositifs de réussite éducative. De la coopération avec les parents, à l’éloignement du milieu d’origine" ici (PDF)

Camille Pons

Extrait de touteduc.fr du 04.12.20

EXTRAIT de l’introduction du document Injep

[...] Les deux premiers types de dispositifs apparaissent particulièrement efficaces pour influer sur la réussite éducative, au regard des effets observés sur le comportement des élèves, leurs performances scolaires et leurs trajectoires d’orientation. Pour autant, ces dispositifs à destination des élèves d’éducation prioritaire s’inscrivent dans deux démarches distinctes : pour « La Mallette des Parents », il s’agit de permettre à un maximum d’élèves et en particulier à ceux
les plus exposés au risque de décrochage de poursuivre des études, notamment en apprentissage, alors que pour l’internat d’excellence de Sourdun, il s’agit de permettre aux élèves motivés d’accéder aux filières les plus sélectives. Les effets à court terme de « Coup de Pouce Clé » sont quant à eux moins remarquables [...]

 

En bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Parents (Rapports officiels) (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article