> ACTEURS /POSITIONS > POSITIONS > Positions syndicales > Le Sgen-Cfdt et les dédoublements : un confort pour enseigner mais trop de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le Sgen-Cfdt et les dédoublements : un confort pour enseigner mais trop de pression sur les enseignants (le Café et ToutEduc)

11 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

10 septembre 2019 : la conférence de presse de rentrée du Sgen-CFDT

Cette conférence de presse, consacrée spécifiquement à l’enseignement scolaire, avait pour thèmes principaux rémunérations et retraites, formation initiale, orientation, réforme du lycée professionnel, et lycée général et technologique, comme en témoigne le dossier de presse.

Extrait de sgen-cfdt.fr du 10.09.19

 

Pour le Sgen-CFDT, une rentrée 2019 avec des personnels déjà fatigués

(...) Recherche directeurs d’école

Dans le primaire aussi, le dédoublement des classes de CP et de CE1 en éducation prioritaire se heurte à un manque de moyens, selon le Sgen-CFDT : manque de personnels dans les départements comptant de nombreuses écoles défavorisées et manque de locaux.

A propos de ce dédoublement présenté comme " la " mesure devant en finir avec les inégalités, le Sgen-CFDT regrette la pression sur les enseignants de ces classes à 12. " Certains reconnaissent le confort pour enseigner, souligne Catherine Nave-Bekhti, mais d’autres font des retours beaucoup plus mitigés, évoquant un pilotage extrêmement injonctif, les visites très fréquentes des inspecteurs dont certains conseillent de ne plus faire d’EPS ou d’ouverture culturelle, afin d’arriver aux 100% de réussite des élèves (promis par le ministre). On a même des collègues qui ne veulent plus enseigner dans ces classes pour retrouver autonomie et sérénité ".

Enfin, le Sgen-CFDT alerte sur la difficulté à pourvoir les postes de directeurs d’école, y compris ceux bénéficiant de décharges importantes. Un problème récurrent mais qui serait particulièrement aigu cette année, la reconnaissance promise n’ayant toujours pas abouti.

Extrait de cafepedagogique ;net du 11.09.19

 

(...) En ce qui concerne le 1er degré, le SGEN place en tête des difficultés le nombre de postes de directeurs non pourvus, un problème récurrent mais particulièrement sensible cette année d’autant qu’il s’agit souvent de postes auxquels sont attachées des décharges importantes. Les enseignants ont sans doute été particulièrement déçus de constater que l’annonce d’une négociation dans l’agenda social n’avait pas eu de suite. Quant aux CP et CE1 dédoublés, ils apportent aux élèves et aux enseignants un réel confort de travail, "sauf en cas d’absence de dynamique de classe". Et la mesure s’accompagne d’une "pression permanente" de la hiérarchie, d’un "pilotage intrusif" qui met à mal l’animation du réseau d’éducation prioritaire et qui amène à renoncer à l’EPS ou à l’ouverture culturelle, aux disciplines artistiques pour atteindre les "100 % de réussite" en lecture.

Extrait de touteduc.fr du 10.09.19

 

Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES liés à cet article, classés par ordre alphabétique.
Croiser le mot-clé choisi avec d’autres (en repérant grâce aux * sa place dans les sous-groupes du tableau de croisement)
Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article
Rechercher sur le mot sgen

Répondre à cet article