> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Utiliser son corps et la pratique théâtrale pour comprendre des textes (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Utiliser son corps et la pratique théâtrale pour comprendre des textes littéraires au cycle 3 du REP+ Albert Camus de Clermont-Ferrand

24 avril 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Utiliser son corps pour comprendre des textes littéraires au cycle 3

Collège [REP+] Albert Camus
RUE DU SOUS MARIN CASABIANCA , 63100 CLERMONT FERRAND
Site du PASI académique
Auteur : DESSOLIN Isabelle
Mél : 0631522M@ac-clermont.fr

Le but est d’inciter les élèves à utiliser leur corps pour comprendre les textes. L’expression corporelle (attitude, mimiques, gestes) devient un outil pour aider à la compréhension fine d’un texte, pour saisir les caractéristiques des personnages (caractère, sentiments) ainsi que pour mémoriser la chronologie des événements. #Recherche

Plus-value de l’action
Du fait de l’apprentissage par projet et d’une nouvelle façon d’enseigner basée sur la pratique théâtrale, les élèves sont motivés. En effet, ils se sentent impliqués dans leurs apprentissages et sont mis en action. Ils manipulent les textes avec leurs corps en incarnant les différents personnages.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Environ 65 élèves. 3 classes : Une classe de CM2 de l’école [REP+] Philippe Arbos, une classe de 6ème et une classe de 6ème SEGPA du collège [REP+] Albert Camus.

A l’origine
• Difficultés des élèves à se faire des représentations imaginaires des textes afin de bien les comprendre : problèmes pour imaginer le contexte, saisir les liens entre les personnages, etc.
• Démotivation scolaire à l’adolescence.
• Envie de réfléchir au renouvellement des pratiques pédagogiques en français au cycle 3.

Objectifs poursuivis
L’objectif du projet est de développer un nouvel outil, le corps, afin de favoriser la compréhension de textes littéraires.

Description
• Dans la lignée des recherches de Sylvie Cèbe et Roland Goigoux qui travaillent sur l’idée que « les enfants doivent se fabriquent un film dans leur tête » du texte qu’ils lisent pour mieux le comprendre, nous voulons pousser les enfants à imaginer ce film en le faisant, en le jouant avec leur corps, afin de mieux cerner les actions, les pensées des personnages et percevoir l’implicite.
• Concrètement, en classe, lors des activités de lecture, les élèves sont mis en action et jouent ce que raconte le texte, imaginent comment se tiennent, comment se déplacent les personnages, ce qu’ils ressentent (et qui ressort dans le corps ou le visage).

Modalité de mise en œuvre
• En CM2, ces activités sont pratiquées dans le cadre du co-enseignement PE-PLC. Mme Dessolin vient chaque mardi après-midi (de 13H45 à 15H) dans la classe de Mme Portier. A chaque période, un nouveau projet d’expression écrite, de lecture ou d’expression orale est mis en place. Pour chaque projet, la théâtralisation, la mise en espace et le passage par le corps sont utilisés le plus souvent possible.
• En 6ème, pour les explications de textes, la théâtralisation et le passage par le corps sont aussi utilisés le plus souvent possible.
• Une fois par semaine, au collège, les classes 6ème 5 et de 6ème 1 (SEGPA) sont réunies pour une heure de co-enseignement. Et, de la même façon, les lectures via la théâtralisation sont favorisées.

Trois ressources ou points d’appui
• Connaissances en théâtre et expression dramatique
• Nombreux échanges et discussions entre les enseignants autour de la pédagogie
• Motivation et implication des enseignants et des élèves

Difficultés rencontrées
• Tâtonnements liés à l’innovation pédagogique
• Manque de temps pour se concerter.

Moyens mobilisés
• Mme Dessolin dispose d’un poste à profil « Liaison Ecole-Collège ». Quatre heures hebdomadaires de co-enseignement en élémentaire sont inclues dans son service afin de favoriser les échanges entre les écoles du quartier (Jules Vallès, Philippe Arbos, Alphonse Daudet) et le collège.
• Mme Dessolin dispose d’un master professionnel « Mise en scène et scénographie ».

Partenariat et contenu du partenariat
Partenariat avec la Maison de Quartier Croix-de-Neyrat et le festival du « Qu’en dira-t-on » au cours duquel les élèves de CM1 et de CM2 de l’école Philippe Arbos présenteront leur travail effectué autour de réécritures du Petit Chaperon rouge.

Liens éventuels avec la Recherche
Action suivie par l’ESPE et notamment par Isabelle Lardon et Guillaume Serres.

Evaluation

L’évaluation de ce dispositif sera le plus possible orale, car le passage à l’écrit ne doit pas être un frein à l’expression et à la compréhension des élèves.
Voici les principaux indicateurs nous permettant de mesurer la compréhension d’un texte :
• Etre capable de donner les principaux éléments d’un texte : le cadre spatio-temporel, la chronologie, les relations entre les différents personnages…
• Etre capable de raconter l’intrigue d’un texte littéraire dans ses propres mots.
• Faire des hypothèses sur la suite de l’histoire ou sur ce qui s’est passé avant.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Evaluation de travaux d’écriture des élèves en CM2. Globalement, bonne compréhension des consignes, élèves en réussite.
• Evaluation interne (les enseignants) et externe (ESPE, Mme Lardon) : motivation accrue des élèves, élèves concentrés sur les tâches demandées.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
Bonne compréhension générale des textes ; les élèves acquièrent une compréhension plus fine des textes, des sentiments des personnages, des éléments implicites. Ils parviennent mieux à inférer et à comprendre que ce que pensent les personnages, ce qui n’est pas dit dans le texte.
- Sur les pratiques des enseignants :
Réflexion sur les pratiques d’enseignement et sur d’autres façons d’enseigner la compréhension : approfondissement des pratiques de travail autour de l’apprentissage de la compréhension en lecture ; la lecture est travaillée à la manière de Lector-Lectrix (S. Cèbe et R. Goigoux) et complétée efficacement par la théâtralisation quasi-systématique.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
Bonne entente entre les enseignants
- Sur l’école / l’établissement : Néant
- Plus généralement, sur l’environnement : Néant

Extrait du site Expérithèque : Utiliser son corps pour comprendre des textes littéraires au cycle 3

Répondre à cet article