> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales au LYCEE > Lycée (Education artistique) > B* Action culturelle et artistique : "Du monde clos de l’idée à la diversité (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Action culturelle et artistique : "Du monde clos de l’idée à la diversité de sa formulation" du lycée labellisé Ambition réussite Fred Scamaroni de Bastia

3 septembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Bilan de l’action innovante "Du monde clos de l’idée à la diversité de sa formulation" du lycée labellisé Ambition Réussite Fred Scamaroni de Bastia

FICHE BILAN ACTION INNOVANTE 2013-2014

Contact
Nom : Bartolomei Bernadette Fonction : enseignante Etablissement : Lycée Fred Scamaroni Rue de la 4ème DMM 20600 Bastia
Tél : 0650772044 Mél : bernadette.bartolomei@laposte.net

Résumé
Quotidiennement confrontés aux jeux vidéo, aux téléréalités et à tous les réseaux sociaux nous, professeurs, nous devons non seulement essayer de rendre notre enseignement plus attractif pour conserver l’attention de nos élèves mais aussi les éduquer et les ouvrir à toutes les formes de culture. Alors, comment réveiller leur intérêt et leur curiosité ?
Cette année encore, grâce à ce projet innovant nous sommes arrivés à relever le défi.
D’octobre 2013 à avril 2014, élèves, professeurs et intervenants ont mis en place rencontres, visites culturelles et spectacle final pour lequel des élèves du conservatoire de Bastia ont accompagné musicalement les dessins et la lecture de poèmes créés par les élèves.

Constat à l’origine de l’action :
• Manque d’attention en cours, de motivation. Rare implication dans la vie de l’établissement.
• Peu d’intérêt pour le monde des arts et de la culture en général.
• Incompréhension sur l’utilité des matières générales et artistiques.
• Difficulté voire refus de prendre la parole en français, en corse ou en langues étrangères, outils pourtant indispensables dans les métiers de l’hôtellerie restauration.
• Mais aussi : désir d’échanger avec des intervenants des arts et de la culture en général de la part des élèves ayant participé au projet 2012-2013.
• Demande de la part des musiciens de renouveler l’expérience.

Objectifs poursuivis :
• Prévenir le décrochage scolaire et l’absentéisme en impliquant l’élève dans un projet collectif où chacun a une place.
• Faire prendre conscience à l’élève de ses capacités à réutiliser des connaissances diverses pour inventer, créer et oser des initiatives.
• Faire retrouver l’envie d’étudier, de découvrir des univers autres que virtuels.
• Faire tomber les préjugés sur le lycée professionnel et l’accès à la culture.
• Faire découvrir le côté créatif et utile des Tice par la création d’un site web.
• Montrer le lien entre les différentes disciplines.
• usciter le désir chez nos collègues et leurs élèves de préparer un projet en équipe malgré les difficultés.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés :
17 élèves de 2btnh et 11 élèves de 1btnh

Description :
• A partir des poèmes qu’ils ont créés en espagnol, italien, corse et japonais(!) puis traduits en français, les élèves ont réalisé des dessins en cours d’arts plastiques. Ces poèmes ont été lus par la brigade d’intervention poétique de l’association « Une minute de soleil en plus » puis illustrés musicalement pour la représentation finale avec le conservatoire.
• Les textes poétiques sur le bestiaire de l’architecture pisane, rédigés en italien et en corse dans le cadre du projet PAESE « Patrimoine pisan en Corse » mené par Madame Ciccoli, professeur d’italien, ont pu être lus et illustrés aussi.

Modalités de mise en œuvre :
- Travail pédagogique demandé sous diverses formes tout au long de l’année, avant et après chaque rencontre dans les quatre disciplines.
- Rencontrer, échanger, créer :
• Visite du conservatoire de Bastia, au Frac de Corte, du musée de Bastia, rencontre avec le chanteur Frédéric Nevchehirlian (poète, compositeur, musicien) et le poète J-D Desrivières.
• Interventions d’une association culturelle et du conservatoire au lycée.

Moyens mobilisés :
• Achats sur les crédits disciplinaires de matériel pour les Arts Plastiques
• Utilisation d’un visualiseur, d’un vidéoprojecteur
• Mise en place d’ un site numérique

Partenariat et contenu du partenariat
• Association « Une minute de soleil en plus » : lecture des poèmes des élèves par les intervenants, échanges sur ce monde clos de l’idée et des difficultés de sa formulation.
• Conservatoire de Bastia Henri Tomasi (classes de CHAMV) :
Trois rencontres (une au conservatoire, deux au lycée) pour échanger et découvrir des univers professionnels qui semblent très différents mais qui finalement se ressemblent, se rejoignent sur plusieurs aspects et mettre ainsi au point le spectacle final en mars 2014 dans l’amphithéâtre du lycée.
• Radio du lycée : présentation des rencontres, enregistrement des interventions, interviews et diffusion sur les ondes et sur internet.
• CDI de la cité technique de Montesoro : exposition du projet.

Liens éventuels avec la recherche
Dans le cadre de ses recherches sur les échanges pédagogiques, Madame Nathalie Robisco (professeur de philosophie) a fait référence à ce projet lors de son intervention intitulée
« La complémentarité des savoirs », pour les journées d’étude sur « La pédagogie et les pratiques sociales », à Bordeaux en juin 2013. Elle réutilisera la réalisation de cette année pour son intervention sur le thème « Peuples, monde, cultures et liberté » pendant les journées d’étude consacrées à « La pédagogie et l’action sociale » qui vont avoir lieu à Créteil en juin 2014.

Evaluation
Un barème particulier a été mis en place pour évaluer la participation des élèves à ce projet (voir pièce jointe) : valoriser leur travail et préciser l’évolution de leurs progrès.
Il faut signaler que la note a encore de forts pouvoirs de persuasion...

Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser :
• Interdisciplinarité : les élèves ont pris conscience de la complémentarité des différentes disciplines.
• Les rencontres et les échanges ont permis d’impliquer de façon concrète les élèves dans le projet :
La lecture de leurs poèmes par d’autres adultes (que leurs professeurs), poètes à leurs heures, leur a fait prendre conscience de la valeur de leur travail et de leur création.
L’effort des musiciens pour illustrer musicalement leurs poésies les a à la fois flattés et motivés pour préparer avec sérieux le spectacle final.

Trois difficultés éventuelles rencontrées :
• Elaboration du calendrier des rencontres (trouver des dates qui conviennent à chacun).
Calendrier, exigé dès le mois de juin par l’administration pour être soumis au dernier CA.
• Initiatives, décisions et travail administratif pris en charge complètement par les enseignantes responsables du projet. Dépenses diverses prises sur les crédits disciplinaires.
• Impossibilité pour l’administration de faire installer plusieurs ordinateurs avec accès internet rapide dans les salles de cours pour faciliter les recherches et la création de documents nécessaires à l’élaboration du projet. Difficulté pour mettre le site web créé par les élèves sur le site du lycée.

Effets constatés :
- Ssur les acquis des élèves :
Positifs pour les 4 disciplines. Travail de recherches ou productions personnelles écrites et orales plus appliqués, désir d’accomplir avec soin la tâche imposée ou choisie (notamment lors de la représentation finale, chacun a su s’adapter aux différentes situations et a trouvé
des solutions). Les élèves ont pris conscience de leurs capacités à réutiliser des connaissances pour eux parfois inutiles.
Cette mission commune semble avoir permis d’éviter le décrochage scolaire. En effet, la participation et le travail de chacun étaient indispensables au bon déroulement de la représentation finale.
- Sur les pratiques des enseignants :
De façon différente et originale les points du programme ont pu être abordés.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
Enrichissement par la transversalité des actions.
Echanges faits par mail ou sms, impossible d’organiser plusieurs réunions à cause de l’emploi du temps chargé de chacun. L’enseignante responsable a dû rencontrer sur son temps libre les différents intervenants pour mettre au point les rencontres ou les visites.
- Sur l’école / l’établissement :
Interaction avec la section Mode dès le spectacle final ( 2 classes y ont assisté et un élève a voulu y participer) ; désir des professeurs et des élèves de cette section pour préparer ce type de projet l’an prochain.
Une classe du lycée Paul Vincensini et les élèves de la section Ulis ont pu assister à deux rencontres avec les musiciens.

Plus-value de l’action
Une réussite à communiquer à l’extérieur, ce serait :
• Les rencontres interactives avec des intervenants extérieurs ont motivé ou remotivé les élèves et fait comprendre exactement le but de ce projet innovant.
• La connaissance de ce projet dans l’établissement a permis de faire connaître le but de l’Innovation Expérimentation et de motiver et attirer d’autres professeurs et élèves.
• Les intervenants extérieurs ont apprécié les échanges avec nos élèves et ont émis le désir de revenir les rencontrer dans le cadre d’un futur projet.
Tous les efforts sont donc récompensés.

Bilan Du monde clos.pdf
FICHE Du monde clos.pdf
PLAN Du monde clos.pdf

Répondre à cet article