> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Climat scolaire, Harcèlement > Climat, Harcèlement (Positions de chercheurs et ex-responsables du (...) > Après les violences de Tremblay-en-France : le mauvais fonctionnement des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Après les violences de Tremblay-en-France : le mauvais fonctionnement des institutions scolaires et policières est un des facteurs de la ghettoïsation de certains quartiers. Une interview de Laurent Mucchielli (CESDIP)

3 avril 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le troisième élément, c’est le mauvais fonctionnement des institutions scolaires et policières. On voit qu’elles ne sont pas adaptées, indépendamment de la bonne volonté des fonctionnaires. Nous avons déjà parlé de l’enterrement de la police de proximité. Parlons du fonctionnement du système éducatif caractérisé notamment par un niveau d’échec scolaire énorme dans ces quartiers et par un turn-over très important des enseignants qui empêche de construire des projets d’établissements solides et qui mine la solidarité entre adultes.

Extrait de lexpress.fr du 02.04.10 : L’amélioration de ces quartiers n’est pas une priorité

Répondre à cet article