> 5 - Dispositifs éduc. ville (74 SR) > Type de document (11 SR) > Rapports officiels (Polit. Ville) > Le rapport d’activité 2008 de l’ACSE (Agence pour la cohésion sociale et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le rapport d’activité 2008 de l’ACSE (Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances) octobre 2009, 49p. L’animation des programmes d’éducation (extraits)

31 octobre 2009 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de lacse.fr

L’ANIMATION DES PROGRAMMES DE COHÉSION SOCIALE
ET DE PROMOTION DE L’ÉGALITÉ

(...)

L’ÉDUCATION (pages 12 et 13)

L’extension du Programme de réussite éducative (page 12)

Le Programme de réussite éducative, mis en oeuvre
par l’agence depuis 2007 dans la continuité du plan de
cohésion sociale, a comme objectif de “prévenir la rupture
sociale et scolaire des enfants et des adolescents, et de
limiter le sentiment d’échec en les remettant dans une
situation de réussite éducative”.

Ce programme oeuvre pour une prévention précoce des
difficultés des enfants, dès la maternelle. Les enfants
ou jeunes en difficulté sont repérés, majoritairement
dans le cadre scolaire, sont accompagnés avec leur
famille par une équipe de professionnels d’horizons
différents (travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues,
professionnels de santé, etc.). Des actions innovantes, en
matière scolaire, éducative, culturelle, sanitaire, adaptées
à leur situation particulière, sont aussi proposées.

En 2008, 505 projets locaux de réussite éducative ont
été mis en oeuvre au profit de 130 000 enfants, habitant
dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et/
ou les zones d’éducation prioritaire (ZEP). Ce programme
réunit les communes, les préfectures, l’Éducation
nationale et les autres services de l’État, les conseils
généraux, les associations et les organismes en capacité
de prendre en charge les enfants, sur les territoires de la
politique de la ville, notamment les Caisses d’allocations
familiales (CAF).

L’agence a souhaité mener plusieurs études et évaluations
autour de ce programme d’intervention : elle a réalisé
notamment une enquête sur les conditions locales
de déploiement des Programmes de réussite éducative
(cf. annexes > les évaluations réalisées en 2008).

L’étude a apporté des éclairages précis quant à l’implication
des institutions (communes, conseil général, Éducation
nationale...) dans ces projets locaux. Malgré les réticences
liées à l’attachement à une offre plus collective, c’est
l’ensemble de l’offre des collectivités locales qui s’est
vu ainsi transformé par la mise en place de la réussite
éducative en évoluant vers des approches plus individualisées.

Annexe : UN BUDGET DE 80 M€
- 505 projets de réussite éducative
- 644 communes concernées
(530 en 2007)
- 1 200 équipes pluridisciplinaires
(800 en 2007)
- 1 263 quartiers en ZUS ou ZEP
(1 050 en 2007)
- 130 000 enfants en difficultés pris
en charge, soit le double de 2007

 

(...)

Les internats de réussite éducative

Les internats de réussite éducative forment un autre
volet du Programme de réussite éducative. En 2008, il
existe 35 internats qui peuvent accueillir 859 enfants.
Ils permettent à des jeunes connaissant des difficultés
familiales et environnementales compromettant leurs
chances de réussite de développer dans le cadre d’établissements existants ou de nouveaux établissements,
des projets éducatifs, sportifs et culturels en dehors du
temps scolaire.

&nbsp

L’expérimentation du « busing » depuis septembre 2008
dans le cadre de la dynamique Espoir banlieues

Le busing est une expérimentation visant à promouvoir
la mixité sociale grâce à l’organisation du transport
scolaire au sein des établissements scolaires publics en
partant du constat que la ségrégation sociale ou raciale
est aussi géographique. Il s’agit de permettre à des
enfants de CM1 et CM2, sur la base du volontariat,
d’intégrer des écoles offrant ainsi plus de mixité sociale,
dont on sait qu’elle est garante d’une égalité des chances.
Cette opération expérimentale sur une demi-douzaine
de sites volontaires est prévue pendant trois ans, prioritairement dans les quartiers en rénovation urbaine. Elle devra s’étendre à terme sur 50 sites.

 

L’accès à l’éducation : les autres actions de promotion à l’égalité

Parallèlement au Programme de réussite éducative,
l’agence soutient des actions éducatives dans les
quartiers défavorisés afin d’offrir un accompagnement
scolaire et des activités d’éveil éducatif et culturel aux
enfants de 6 à 18 ans.

Le Contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS)

Ce programme est développé dans les quartiers depuis
plus de 25 ans. Ce sont les associations de proximité qui
portent le plus souvent ces projets. Ces actions s’articulent de plus en plus avec le Programme de réussite éducative et comprennent l’accompagnement scolaire mais aussi des ateliers d’éveil éducatif et culturel (écriture, théâtre,contes, découverte des sciences etc.).

1 438 projets ont été soutenus dans le cadre du CLAS et
concernent 6 ME (4 ME des préfectures et 2 ME des
directions régionales de l’Acsé). Ces actions impliquent
un partenariat étroit avec l’Éducation nationale, mais
aussi les Caisses d’allocations familiales et les collectivités locales qui en sont les financeurs les plus importants.

 

Les situations d’échec des jeunes de jeunes de 16-18 ans

Les situations d’échec scolaire rencontrées par les jeunes
de 16 à 18 ans nécessitent un regard attentif. Elles mettent en question aussi bien l’efficacité des politiques publiques que les ressources dont disposent les professionnels pour y remédier. Dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne, 500 professionnels de tous horizons s’y sont penchés, à l’invitation de l’Acsé et de ses partenaires, dans le cadre d’un colloque européen
organisé les 16 et 17 octobre 2008 à l’université de Paris X Nanterre.

 

Le programme « Ouvrir l’école aux parents »

A l’initiative du ministre en charge de l’intégration, l’Acsé a contribué à la mise en oeuvre opérationnelle de l’opération « Ouvrir l’école aux parents ». Il s’agit de permettre aux parents immigrés de se familiariser avec l’institution scolaire, de faciliter leur apprentissage du français, ainsi que leur connaissance de la société française et des valeurs de la République.
10 académies se sont impliquées dans ce programme en 2008
et environ 600 parents ont participé aux actions.

 

Lire le rapport intégral en PDF

 

Source : Lettre de Prisme, nov.2009

Répondre à cet article