> AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2007 > septembre 2007 > 28.09.07 - Gilles Gauvin, prof en ZEP, publie un « Abécédaire de la traite des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

28.09.07 - Gilles Gauvin, prof en ZEP, publie un « Abécédaire de la traite des Noirs »

28 septembre 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site « Fluctuat.net », le 26.09.07 : Abécédaire de l’esclavage des Noirs

Comment transmettre l’histoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions sans outil adapté ?
Gilles Gauvin a élaboré un abécédaire pour combler ce vide. Cet ouvrage évoque les différents aspects de l’histoire des anciennes colonies françaises soumises à l’esclavage (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Haïti/Saint-Domingue). Ce qui permet de comprendre que cette histoire partagée fait partie intégrante de l’histoire nationale. L’iconographie abondante et diversifiée sollicite l’imaginaire et constitue un support pédagogique de première qualité. Cet Abécédaire de l’esclavage des Noirs est donc un ouvrage de sensibilisation indispensable.

Gilles Gauvin, docteur en Histoire, spécialiste de l’histoire contemporaine de La Réunion, est depuis une dizaine d’années enseignant en collège ZEP (Zone d’éducation prioritaire). Par ailleurs, il est membre du Comité pour la mémoire de l’esclavage (CPME), institué le 5 janvier 2004 en application de la loi du 21 mai 2001 qui tend à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité. L’une des missions du CPME consiste à proposer des mesures d’adaptation des programmes d’enseignement et à soumettre des actions de sensibilisation dans les établissements scolaires. Il a publié récemment Michel Debré et l’île de La Réunion : une certaine idée de la plus grande France (2006) et a collaboré à l’ouvrage Les Français au quotidien, 1939-1949 (2006). Il prépare par ailleurs une Histoire de La Réunion.

Répondre à cet article