> 9 - AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2006 > octobre 2006 > 03.10.06 - L’efficacité des ZEP se voit aux promotions de l’IUFM de Créteil, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

03.10.06 - L’efficacité des ZEP se voit aux promotions de l’IUFM de Créteil, selon Jean-Louis Auduc

3 octobre 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site « VousNousIls », le 03.10.06 : 13% des jeunes instituteurs de l’académie de Créteil issus de l’immigration

13,10 % des jeunes professeurs des écoles de l’académie de Créteil sont issus de l’immigration en 2006, un chiffre en hausse constante depuis 2003 (11,53%), selon l’étude annuelle réalisée par le directeur adjoint de l’IUFM de Créteil, Jean-Louis Auduc et transmise à l’AFP.

M. Auduc mène chaque année cette étude depuis 2003 en s’appuyant sur les prénoms à consonance d’Afrique du nord de ses stagiaires à l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) reçus aux concours de recrutement des enseignants du primaire en Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Seine-et-Marne.

"Pour la première fois depuis quatre ans, une dizaine de jeunes dont les parents ont immigré d’Afrique noire apparaissent dans les statistiques", assure le responsable dans son étude.

153 jeunes professeurs des écoles étaient issus de l’immigration à la rentrée 2003, 191 en 2004, 183 en 2005 et 239 en 2006, soit près d’un sur sept, dont 80% de filles.

Pour expliquer cette importante augmentation, M. Auduc rappelle que "ces jeunes professeurs ont durant leur scolarité, pour la quasi totalité d’entre eux, été scolarisés dans des collèges classés ZEP" mais que la promotion 2006 est la première à avoir bénéficié "du classement et des moyens ZEP attribués de manière importante en 1998".

"Si les années suivantes confirment cet accroissement, cela signifiera clairement que le classement ZEP intervenu en 1998 a, pour la cohorte d’élèves concernés, des conséquences très positives en terme de poursuites d’études longues et de réussite au niveau universitaire", analyse-t-il.

"Ces 239 jeunes gens montrent que l’Ecole est encore un outil de promotion sociale pour un certain nombre d’entre eux", commente M. Auduc.

Répondre à cet article

1 Message