> ACTEURS et PARTENAIRES > Prof. Référents et Assist. pédag. > Prof. référents et AP (Témoignages) > Les « professeurs référents » d’un collège RAR de Saint-Denis (93)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les « professeurs référents » d’un collège RAR de Saint-Denis (93)

13 septembre 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site « VousNousIls », le 13.09.06 : Professeurs référents : faire d’un collège difficile un "lieu de bien-être"

Refusant les étiquettes de "chevronnés" ou "super profs", les professeurs référents du collège Iqbal Masih se donnent 5 ans pour transformer leur collège, parmi les plus difficiles de Seine-Saint-Denis, en un "lieu de bien-être".

Dans ce collège de Saint-Denis classé "Ambition réussite" (EP1), composé à 76% d’élèves issus de classes défavorisées, trois professeurs et un instituteur de Saint-Denis, âgés de 31 à 45 ans, font partie des 1.000 référents déployés à la rentrée dans les 249 établissements bénéficiant des moyens accrus accordés par la réforme des Zones d’éducation prioritaire (ZEP).
Alors que leurs collègues manifestaient contre la réforme, ils décidaient ensemble, non sans tiraillements, d’en être "les acteurs plutôt que les spectateurs", "parce qu’on nous donne des moyens que nous n’avions jamais eus", répètent-ils.

"On se dit : rêvons, c’est à nous de construire nos outils pédagogiques pour faire de l’école un lieu où l’on se sente bien", raconte Alice Ellmenreich, professeur d’histoire, qui a fédéré les enthousiasmes dans cet établissement moderne de 450 élèves.

Cette année, elle fera plancher les classes de cinquième sur une constitution appliquée à la vie du collège, un "gouvernement des enfants" conçu "comme un jeu de rôle" pour pratiquer la citoyenneté.

"On ne cherche pas que le résultat au brevet" (NDLR : 53 % de réussite contre 7O,9 % pour l’ensemble du département), explique Marc Nomérange, l’instituteur. "On cherche aussi un bien-être des professeurs et des élèves dans l’établissement".

La tâche s’annonce ardue : "avant même son ouverture, il y a 9 ans, le collège avait mauvaise réputation", racontent les référents. La prévention des violences physiques semble ici un combat quotidien. En 2005, 14 collégiens ont été définitivement exclus, la plupart pour des bagarres.
Pour mieux armer les "néo-tits", instituteurs titulaires fraîchement sortis de l’école, une matinée de formation par semaine a été instaurée cette année. Un soutien nécessaire, selon Albane Jean, professeur-documentaliste-référente, "parce qu’ici plus qu’ailleurs, nos certitudes et représentations du métier volent en éclat lorsqu’on arrive".

Pour aider les élèves, les référents vont multiplier travaux en groupes restreints, contrats d’objectifs personnalisés, études surveillées sur le temps scolaire...
"Les enfants sont là sans savoir pourquoi. Ils ne se projettent pas dans le futur et ne voient pas comment l’école peut les aider", constate à regret la principale Antonia Cortes. Un problème de fond qui en entraîne d’autres ensuite : absentéisme, problèmes de comportements, mauvaises notes...

Pour toucher au but, "nous avancerons à pas de velours", promet Albane.

La méthode douce semble passer, pour l’instant. "Rien à redire sur leurs projets", concède Suzana Voltz, représentante du SNES, pourtant très hostile à la réforme. "Mais ce collège est un cas particulier, estime-t-elle. Ailleurs, l’arrivée des référents passe mal, quand ils n’ont pas de mal à trouver des volontaires. Dans un collège de Bobigny, ils ont même mis une néo-titulaire".

Le rectorat de l’académie de Créteil a pour sa part formellement démenti une telle nomination.

Répondre à cet article

1 Message

  • Bonjour !
    Quel réconfort pour nous de pouvoir contacter une équipe ambition réussite !Je suis "prof référent " histoire-géo avec 3 assistants pédagogiques nommés depuis la rentrée dans un collège.
    Nous avons ciblé quelques objectifs avec le Principal (priorité aux 6ème ,aide aux professeurs nouvellement nommés) et nous sommes très motivés mais nous aurions besoin de quelques pistes pour nous organiser...Pourriez-vous nous expliquer très succintement comment vous fonctionnez ?
    D’avance, MERCI !!

    Répondre à ce message