A Villepinte, les élèves du groupe scolaire REP Fontaine Mallet bougent pour l’environnement en plantant une micro-forêt

5 janvier 2023

A Villepinte, les élèves bougent pour l’environnement en plantant une micro-forêt

Il ne sera pas dit que les petits élèves de Villepinte ne se bougent pas pour l’environnement. En septembre 2022, ils ont retroussé leurs manches et ont planté une micro-forêt près d’une résidence de leur ville.

Sensibiliser les élèves à l’écologie et aux bienfaits des espaces verts en ville

Ce projet s’est réalisé à l’initiative de la mairie de Villepinte et de la Foncière logement qui a engagé depuis 2021 un programme "d’enforestation" de ses résidences. La démarche est pédagogique et participative : elle vise à sensibiliser les élèves à l’écologie et aux bienfaits des espaces verts en ville.

C’est ainsi que le groupe scolaire [REP] Fontaine Mallet, qui comprend les écoles élémentaires Lucie Aubrac et Jean Moulin et l’école maternelle Fontaine Mallet, a été choisi pour participer au projet car il est situé à proximité de la résidence nouvellement construite et qu’il est engagé dans l’éducation au développement durable. 

Cet événement a bien sûr nécessité une préparation en amont et une réunion s’est ainsi tenue à la circonscription avec tous les partenaires. Au sein du groupe scolaire, trois classes (GS, CP et CE1), particulièrement investies dans l’éducation au développement durable, ont collaboré au projet. 

En classe aussi, les élèves se sont préparés : les enjeux et le déroulement du projet leur ont été présentés et ils ont été sensibilisés aux vertus de la présence d’arbres en ville.

Un projet enthousiasmant

Le jour J, c’est avec enthousiasme que les trois classes ont vécu une matinée de plantation avec l’ensemble des partenaires. 600 arbres ont été plantés par les élèves sur une parcelle d’environ 100 m2. 

 Cette matinée a été intense, les enfants y ont collaboré avec plaisir et énergie. Ils sont désormais impatients de retourner sur le lieu de plantation pour observer comment poussent les arbres. 

Chaque forêt plantée porte un nom choisi collectivement sur le thème des héros de bande dessinée. Les élèves ont choisi de nommer leur micro-forêt "Lou", en référence à l’héroïne de la série qui porte le même nom.

Tout au long de l’année, et dans celles à venir, ce terrain d’observation permettra aux élèves de mesurer l’évolution des plantations mais également de toucher, sentir et découvrir un éco-système et la biodiversité qui le compose à deux pas de leur école tout en luttant contre le réchaufement climatique.
En effet, les micro-forêts ont une vitesse de croissance dix fois plus élevée qu’une forêt classique. Ainsi, ce futur espace boisé et planté par les élèves grâce à la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki, l’inventeur des micro-forêts, va vite permettre de diminuer la température, le bruit et d’améliorer la qualité de l’air.

Bien plus que de l’éducation au développement durable

Ce projet "fil rouge" permet donc aux élèves d’étudier le monde du vivant tout en questionnant le temps, et de sensibiliser les élèves du cycle 2 à la protection de leur environnement proche, à l’écologie et au développement durable.

Mais c’est aussi la construction d’une culture civique qui entre ici en jeu. Les élèves de classes différentes se sont engagés dans un projet collectif de préservation de biens communs au coeur de leur quartier. En créant une oasis de biodiversité, les enfants deviennent acteurs et responsables de leur lieu de vie.

Extrait de dsden93.ac-creteil.fr du 02.01.23

Répondre à cet article