> ACTES, PRODUCTIONS OZP > TOUT SAVOIR SUR LES ZEP. Une série de fiches OZP (2004-2012) > L’intérêt de la configuration en réseau

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

L’intérêt de la configuration en réseau

2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

L’intérêt de la configuration en réseau

 

La configuration en réseau met en cohérence des actions engagées et permet une meilleure lisibilité de la politique de l’éducation prioritaire.

 

L’organisation en "réseaux" correspond à un monde complexe, en mouvement : le réseau peut réagir plus vite et plus efficacement aux turbulences de l’environnement. Le terme "zone" sous entend la stabilité, alors que le "réseau" est mobile, connecté.
Avec les outils statistiques actuels il est possible de déterminer de manière précise les "zones" en déshérence qui doivent bénéficier d’un traitement d’exception. Afin d’être le plus efficace possible, ce dernier est élaboré et ajusté régulièrement par un travail organisé en réseau.

L’originalité de l’éducation prioritaire est bien de travailler à partir d’un projet lui permettant de réagir à un environnement. Dans le hors temps scolaire, l’enfant est entouré de partenaires œuvrant dans la même direction : familles, associations, école... Il est dans un réseau qui l’éduque, l’instruit et le protège.

Travailler en réseau renvoie à l’approche systémique. Le regard diachronique que nous permet le macroscope montre un monde qui prend moins d’importance : celui qui est fait de certitudes sur l’avenir, et un autre qui s’avance : celui qui est en évolution constante et qui nécessite des adaptations rapides et permanentes. La dynamique repose sur l’autonomie des acteurs, sur une culture de projet où chaque unité est représentative du tout. La communication et la circulation de l’information sont primordiales.
Le développement des ressources humaines est donc une condition nécessaire pour que le travail en réseau soit efficace : chaque agent est un acteur qui nourrit le système dans un processus de co-développement, favorisant ainsi la co-évolution des personnes, des organisations et de l’environnement.

Pourquoi le réseau réagit-il plus vite et plus efficacement ? Quand il agit sur un système la plus petite information peut être prise en compte et peut ainsi y apporter une modification afin de mieux l’adapter. Le réseau d’éducation prioritaire appartient à un système qui évolue pour s’ajuster plus parfaitement grâce aux informations que lui apporte le contrat de réussite.

La configuration en réseau apparaît donc plus adaptée à la complexité des situations, à la vitesse des évolutions, à la nécessité d’adaptations rapides, d’anticipation, de changements en profondeur. C’est dans cette configuration que pilotage, partenariat, projet, contrat, évaluation pour la construction d’un nouveau projet prennent sens.
Elle permet d’associer les dimensions verticales et horizontales :
- un contrôle vertical descendant, hiérarchique, nécessaire à la cohérence des actions (entre elles et dans leur inscription dans le projet national),
- un contrôle vertical ascendant, garant de la démocratie,
- un contrôle horizontal associant les acteurs de terrain : chacun est responsabilisé, chacun peut apporter ses initiatives et sa créativité.

Dans ce contexte, la configuration en réseau permet d’intégrer les incertitudes liées au changement tout en conservant les stabilités des fonctions et des structures.

 

 

Retour au sommaire des fiches

Répondre à cet article