> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales INTERDEGRES > B* "Let’s get in touch !", projet de liaison interdegrés en anglais au cycle (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* "Let’s get in touch !", projet de liaison interdegrés en anglais au cycle 3 avec co-intervention dans le REP Jean-Jacques Rousseau de Creil

25 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Projet de liaison en anglais : "Let’s get in touch !"

Quoi ?

Projet de liaison inter-degrés en anglais au cycle 3. Travail de collaboration et de co-intervention entre enseignants du premier degré et du second degré tout au long de l’année scolaire.

Année scolaire découpée en périodes marquées par des échanges à distance et par des rencontres au sein de l’établissement ou de l’école dans le cadre de travaux coopératifs basés sur l’autonomie , la transmission de compétences et de stratégies entre pairs et la continuité des apprentissages en anglais.

03/09/2020

Qui ?
4 membre(s) dans l’équipe - 3 partenaire(s)

Echange réunissant au moins deux classes : un CM et une classe de sixième. Echange pouvant être élargi suivant les années et les participants au projet.
Association d’un binôme enseignant du premier degré et du second degré.
Mise en place d’une progression commune (de la thématique et/ ou linguistique) mais sur des niveaux respectant les objectifs du cadre européen propre au niveau de classe (A1/ A1+/ A2)
Temps d’échanges entre enseignants avant et pendant le projet afin de structurer ou d’ajuster les objectifs et étapes de progression des séquences et des séances. Les thématiques travaillées, les productions (écrites ou orales) visées, les temps de rencontres, les temps d’échanges à distance sont également planifiés.
Plate-forme numérique d’échange de documents pour les enseignants. Celle-ci permet de déposer les productions des élèves notamment. Une co-construction du projet est mise en œuvre.
Participation et intégration des familles (parents accompagnateurs) lors des rencontres.

Où ?
Interétablissements Amiens

Ecole élémentaireCollège - CM26ème

Temps de rencontres effectués au collège. A chaque rencontre au collège, les lieux utilisés sont volontairement différents afin de familiariser et de rassurer les futurs élèves de sixième et leurs accompagnateurs éventuels avec le collège et le repérage des lieux et de leur permettre d’identifier quelques premières personnes ressources (chef d’établissement, CPE, AED, documentalistes)
Temps de rencontres en école élémentaire permettant également de positionner plus facilement les élèves du premier degré en tant que "pairs" et "hôtes". La prise en charge entre élèves s’inverse plus facilement.

Établissement(s)
Amiens RENE DESCARTES (060)
Amiens CELESTIN FREINET (060)

Pourquoi ?
Problème identifié

Difficulté de travailler avec des élèves venant d’écoles élémentaires différentes : gestion de l’hétérogénéité et de la continuité des savoirs et savoir-faire de chaque élève en langue. Le travail ou les notions abordées en langue vivante sont bien souvent traités de façon différente d’une école à l’autre. Par conséquent, l’hétérogénéité de la classe de sixième est amplifiée, et ce, en ne tenant compte que des contenus disciplinaires.
Sens donné aux apprentissages et aux projets menés en classe de sixième. La visée des tâches finales en fin de séquences souvent répétitive sans réel destinataire.
Le travail de coopération entre élèves difficile à impulser dès le début d’année et long à mettre en place lorsque le groupe classe se connaît peu.

Indicateur(s) qualitatif(s)
Rapports entre élèves : difficulté de faire travailler les élèves lorsqu’ils ne se connaissent pas ou peu, de les faire s’exprimer au sein de groupes mixtes.
Ambiance au sein du groupe classe et par extension tensions éventuelles influençant le climat scolaire et le bien-être de chacun.
L’écoute entre pairs, le respect des choix et la négociation d’idées difficiles à mettre en place
La motivation des élèves

Quand ?
Du 03/09/2018 Au 02/07/2021
Comment ?

Alternance entre échanges à distance et rencontres communes autour d’une thématique ou d’une méthodologie commune travaillées dans les classes et mises en commun ou transférées lors des rencontres.
Elèves observant trois rôles majeurs : apprenants, tuteurs, collaborateurs. En fonction de l’activité mise en place et du rôle de chacun, les élèves peuvent prendre en charge l’activité et la mener avec un groupe de l’autre classe ou bien effectuer une activité et développer des compétences et stratégies propres à la langue et à son fonctionnement mais également des compétences plus transversales (outils et méthodes pour apprendre, formation de la personne et du citoyen) lorsqu’ils doivent réfléchir, résoudre et interagir lors de la réalisation d’une activité préparée par les élèves ou par les enseignants.

Moyens mobilisés
Matériel
Modalités de mise en oeuvre

Echanges à distance par le numérique (vidéos, fichiers audios) et par l’envoi de productions écrites. Production pour l’autre classe qui réceptionne, décrypte et envoie à son tour une production (le support peut être différent).
Temps de rencontres à raison d’une rencontre par période (de vacances à vacances) : cinq temps forts. Les élèves travaillent la thématique en classe et produisent un jeu, une activité, un objet destinés aux camarades de l’autre classe et inversement (une application sur tablettes, un jeu de bingo, une carte de vœux, la confection d’un objet tel que le Christmas cracker expliquée par les uns et réalisée par les autres, la présentation d’une chanson et son apprentissage aux autres...). Les élèves deviennent les acteurs et coopèrent pour réaliser une activité et avancer dans leurs apprentissages en utilisant la langue anglaise comme vecteur de communication.
Constitution de groupes ou binômes hétérogènes mêlant CM2 et 6èmes. Groupes préparés par les enseignants en concertation préalablement.
Une même activité préparée par les enseignants peut également être mise en place pour tous les élèves qui la découvrent ensemble (ex : la découverte d’une recette, sa réalisation et la dégustation).
Participation de parents dans l’accompagnement des élèves mais aussi dans l’animation des activités.

Quel bilan ?
Modalités d’évaluation

Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Une fiche de positionnement des élèves au commencement du projet.
Une grille d’évaluation utilisée lors des temps de rencontres.
Une concertation régulière des enseignants ayant participé au projet (atteintes des objectifs, points à améliorer) tout au long de l’année.

Positionnement des élèves
Evaluation des élèves pendant les rencontres
Indicateur(s) qualitatif(s)

Validation de compétences dans le livret de l’élève.
Confiance en soi développée grâce aux activités favorisant l’autonomie complète, l’expression au sein d’un groupe avec l’appui d’un.e camarade de classe.
Travail de coopération renforcé par la mise en place de méthodologies communes ou d’un transfert de compétences entre pairs. La prise en charge et la responsabilité de l’autre a favorisé le développement de compétences civiques.
Le sens donné aux projets a permis de mobiliser l’ensemble des élèves toujours curieux et impatients de connaître la nouvelle finalité, les modalités et la date de la nouvelle rencontre.
Le bien-être et l’atmosphère sereine difficilement évaluables mais bien réels lors des rencontres ont permis de mettre en confiance les plus réservés, de révéler certains élèves dans la prise en charge de tâches et traduisent l’épanouissement des élèves sur ces temps-là.
Epanouissement du côté enseignants compte-tenu des bénéfices opérés par les élèves et enseignants.

Et après ?

Développement de la confiance personnelle et aisance au sein d’un groupe.
Développement de compétences transversales : utilisation du numérique, transfert de méthodologies de repérages, coopération et autonomie au sein d’un groupe
Le sens donné aux projets a permis de mobiliser l’ensemble des élèves toujours curieux et impatients de connaître la nouvelle finalité, les modalités et la date de rencontre.
Amélioration des conditions d’apprentissages : bien-être personnel
Expérience inter-degré et échange de pratiques entre collègues renforcés
Appropriation des locaux et repérage des personnes ressources au sein de l’établissement facilités et plus rapides au cours de la nouvelle rentrée par les élèves de sixièmes ayant participé au projet de liaison.

Développement et suite de l’action

2018-2019 : 7 classes de 6èmes dont une classe de Segpa + 7 classes de CM2.
2019-2020 : 6 classes de 6èmes + 6 classes de CM2 dont deux classes inscrites sur le dispositif "immersion". Des élèves de sixièmes vivant de nouveau le projet de liaison mais avec des enseignants, des tâches et des objectifs différents.

Extrait de innovatheque.fr->https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/innovatheque/consultation-action/7888/nav-context?previousPage=most-recent]

Répondre à cet article