> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Orientation > Orientation > L’orientation scolaire. Paradoxes, mythes et défis, par Frédérique Weixler, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’orientation scolaire. Paradoxes, mythes et défis, par Frédérique Weixler, Bergee-Levrault, juillet 2020

3 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

L’orientation scolaire Paradoxes, mythes et défis
Frédérique Weixler

Berger-Levrault
Collection : Au fil du débat-Essais
Parution : 2 juillet 2020
Broché : 144 pages
Format : 14 x 20,5 cm
ISBN : 978-2-7013-2078-6
Réf. 121787
Prix : 19 € TTC

Éducation

Pour apprendre à choisir !
Le parcours d’orientation ressemble aujourd’hui davantage à l’organisation d’un tri des élèves, qui pour des raisons cumulatives, se révèle étroitement lié à l’origine sociale, qu’à un processus de choix progressif, réversible et éclairé. La réduction de ces inégalités est trop souvent renvoyée aux marges de manœuvre individuelles et aux « bonnes rencontres ».

Considérant l’orientation aussi bien sous l’angle intime de la construction de soi que comme un acte majeur du contrat social, l’ouvrage analyse l’influence de différents facteurs sur les décisions d’orientation.

Alors que plusieurs lois et mesures récentes placent l’orientation au centre des réformes éducatives, son parti pris est d’aborder les enjeux de la trans-formation engagée par un détour en considérant l’orientation dans tous ses états : polysémie, mythes, croyances, totems et tabous qui structurent les représentations des différents acteurs.

Comment renoncer au mythe du métier idéal, prince charmant qui n’attendrait que nous, pour tracer son chemin ? De quels repères et boussole dis-pose chaque élève pour élaborer une cartographie qui rende le monde intelligible et l’aide à composer son itinéraire entre certitude et aventure, déterminisme et liberté, conventions et transgression ?

Au fond, peut-on apprendre à choisir et, si oui, quel pourrait être le rôle de l’École ? Des pistes sont ici proposées pour qu’orientation rime avec chemin d’émancipation en prônant de nouvelles approches éducatives et pédagogiques et en situant ces évolutions au cœur des politiques éducatives et sociales.

 

L’auteure
Frédérique Weixler est actuellement Inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la recherche. Elle est sollicitée comme experte en politiques éducatives au niveau international.

Elle est engagée au sein du mouvement Emmaüs en tant que bénévole depuis 1985, elle y a occupé entre autres les fonctions de vice-présidente d’Emmaüs France, de trésorière d’Emmaüs International et a suivi des missions éducatives au niveau international.

Elle est entrée dans l’Éducation nationale à 18 ans comme Ipesienne de Lettres classiques. Elle a été notamment enseignante, conseillère d’orientation, inspectrice d’académie établissements et vie scolaire, directrice de projet à l’Onisep, cheffe de département et chargée de mission transversale à la direction générale de l’enseignement scolaire, conseillère au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem en charge du décrochage, de l’orientation et de la formation tout au long de la vie.

 

Sommaire
Avant-propos

L’orientation en Europe et en France : une histoire de mythes ?

Polysémie et connotations
Fonctions et effets des mythes fondateurs de l’École républicaine sur l’orientation
L’orientation, à quelles croyances se vouer ?
En finir avec le prince/métier charmant pour tracer son chemin ?

Revue « orientée » des politiques éducatives implicites ou explicites
Un récit commun de la jeunesse
Éducable tout au long de la vie ?
Éduquer ensemble ou séparément ?
Quelles organisations des systèmes éducatifs ?

Sens de l’orientation ou l’orientation a-t-elle un sens ?
Une approche éthologique : décisions et degrés de liberté
Quelle représentation du réel en orientation scolaire ?

Éducation à l’orientation : remède à tous les maux ?
L’orientation contextualisée
De l’orientation à l’école
Évolutions du paysage institutionnel

Conclusion – L’orientation au temps du coronavirus

Extrait de berger-levrault.com du 10.06.20

Répondre à cet article