> ACTEURS et PARTENAIRES > Coordonnateurs > Coordonnateurs (Positions et Témoignages) > "Frontière, porte et pas de porte", réflexion de Rachel Harent, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Frontière, porte et pas de porte", réflexion de Rachel Harent, coordonnatrice REP dans le Finistère (Les Cahiers pédagogiques)

25 juin 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

Réflexion
Frontière, porte et pas de porte

Rachel Harent

L’école est un territoire dont les frontières physiques ont été renforcées depuis l’instauration du plan Vigipirate. Mais elle compte aussi, et ce, depuis toujours, des barrières invisibles, des codes que partagent les initiés. Qui peut franchir le pas de la porte ?

[…] Semblant de liberté

Trois salles de classe s’alignent dans ce long couloir. Les portes y sont ouvertes. Parents et enfants arrivent. De l’Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), de l’enseignant, qui accueille ? Qui accueille dans le couloir ? Qui au pas de la porte ? Qui dans la classe ? Qui est accueilli ? Le parent, l’enfant, l’enfant et son parent ? Qui franchit le seuil pour entrer dans la classe ?

C’est là un autre passage de frontière : celle de la porte de la classe qui s’ouvre et se ferme

Rachel Harent
Coordonnatrice REP dans le Finistère

Extrait de cahiers-pédagogiques.com du 12.06.19

 

Voir au milieu de la colonne de gauche la liste des MOTS-CLES de cet article,
en particulier le mot-clé du groupe 5 : Aménagement espace, Architecture (gr 5)/.

Voir en haut de la page le chemin de la RUBRIQUE de cet article

Répondre à cet article