> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale A L’ECOLE > Ecole (Action autre ou interdisciplinaire) > Description détaillée de l’école coopérative REP+ Antoine Balard à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Description détaillée de l’école coopérative REP+ Antoine Balard à Montpellier

1er février Version imprimable de cet article Version imprimable

L’école coopérative REP+ Antoine Balard à Montpellier

Documents relatifs au projet de l’école Balard

Projet école Balard 2007 - 2010

Coopération, multi-âge et apprentissages

Faire de la différence une richesse pour apprendre et des apprentissages un appui pour vivre de manière différente

Le multi-âge : une richesse pour apprendre

® au sein de classes multi-âge

® entre des classes d’âges différents

® autour de compétences disciplinaires

® pour un accompagnement méthodologique

Depuis trois ans, des classes uniques existent au sein de l’école. Elles sont le résultat d’une réflexion menée à la suite des classes de cycle qui existaient déjà sur l’école depuis 1998. Or, les difficultés éprouvées dans des classes de cycle II – essentiellement sur la lecture-écriture – et les résultats probants relevés dans les classes de cycle III à l’entrée en 6e, ont été les déclencheurs de la mise en place des classes uniques (effective depuis 2004).

L’objectif initial de ces classes à cours multiples est et sera de permettre à tous l’accès aux connaissances fondamentales de l’école primaire. Pour cela, nous continuerons à nous appuyer sur plusieurs dispositifs – tutorat, travail en autonomie, discussion à visée philosophique, conseil coopératif... - par l’intermédiaire d’outils tels le plan de travail ou les ceintures.

La pacification des classes et de l’ambiance générale de l’école permet aux élèves d’entrer dans les apprentissages dès lors qu’ils se sentent en sécurité autant physique que psychologique. Le travail soutenant cet apaisement est étroitement lié au conseil de coordination représenté par des élèves de toutes les classes de l’école. L’observation de ces phénomènes ne peut que nous amener à persévérer dans ce sens.

A terme, cette coopération visera à s’étendre au sein de toutes les classes et entre toutes les classes, qu’elle porte sur les compétences disciplinaires ou sur la construction du vivre ensemble.

A ce jour, des ateliers d’école existent entre les classes uniques avec décloisonnement quotidien, entre certaines classes de cycle III et en lien avec la classe de CP.

Nous tendons à multiplier ces coopérations entre classes d’âges différents. Ces échanges pourront se passer au travers d’un tutorat, d’un travail autour d’un pôle d’intérêt commun, d’un atelier de langues étrangères, sur les TICE... L’objectif prioritaire étant évidemment l’acquisition des compétences disciplinaires demandées à l’école primaire dans les Instructions Officielles.

A ce titre, la place que se devrait d’occuper l’enseignant dans la classe induit une attitude des enfants face aux apprentissages : seule une mise en retrait réfléchie peut leur permettre d’être actifs dans les apprentissages, lui libérant ainsi un espace d’accompagnement méthodologique. Il pourra travailler alors à plein régime à l’enrichissement du milieu : un certain nombre d’outils (échanges scolaires, journaux, différents réseaux de correspondance via Internet, courrier papier, participation à des concours, sorties scolaires, rallyes, classes de découverte...) constituent des stimuli externes participant de leur développement et de l’entrée dans la culture (cf Le temps d’exposition aux apprentissages).

En privilégiant l’axe ’’accompagnement méthodologique’’, nous entendons ne plus placer l’enfant en position d’attente mais le rendre acteur, auteur et agent de ses apprentissages. L’enseignant deviendra alors un médiateur entre l’élève et le travail de celui-ci. Il aide l’enfant à « grandir » en lui proposant des aides à l’organisation de son travail et dans ses apprentissages. Le tutorat entre élèves concourt également à cette organisation.

Coopération, multi-âge et apprentissages

 

Voici une série d’articles de Sylvain Connac, écrits pour les rencontres CRAP 2017 (cliquez sur les titres) ainsi que leurs versions “allégées”, destinées aux expositions sous forme de kakemonos (cliquez sur les illustrations).

Organiser la coopération

Répondre à cet article