> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Mixité sociale et Carte scolaire > Mixité sociale et Carte scolaire. Entrée ou sortie d’EP (toutes (...) > Grève unitaire des enseignants du premier degré en Seine-Saint-Denis, qui (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Grève unitaire des enseignants du premier degré en Seine-Saint-Denis, qui s’interrogent notamment sur la possibilité d’étendre le dédoublement en CE1 et demandent l’entrée de nouvelles écoles en éducation prioritaire

15 décembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 16.12.177 :
Ecoles en Seine-Saint-Denis : « Si l’effort est interrompu, la situation risque de se dégrader très ...

Les postes budgétés pour 2018 couvrent à peine les besoins pour dédoubler les CP des réseaux d’éducation prioritaire renforcés [REP +] en septembre dernier. Comment faire si le gouvernement entend l’an prochain, comme il s’y est engagé, dédoubler tous les CP en éducation prioritaire [REP et plus ...

Extrait de lemonde.fr du 14.12.17 : Ecoles en Seine-Saint-Denis :

 

Appel à la grève le 14 décembre en Seine Saint-Denis

Les enseignants de Seine Saint-Denis sont appelés à faire grève le jeudi 14 décembre par une intersyndicale regroupant la Fsu, CGT, FO, Sud et Cnt. Le 1er et le 2d degré sont concernés mais les revendications ne sont pas les mêmes. Les syndicats du 1er degré demandent d’abord des créations de postes. Dans le 2d degré, la réforme du bac et de l’accès dans le supérieur mobilise les enseignants.

Pour le premier degré, les syndicats veulent faire pression sur le débat budgétaire. "On veut alerter sur le faut que la situation ne s’est améliorée dans le 93 que grâce à des dotations budgétaires importantes ces 3 dernières années. Si elles s’arrêtent, on aura une situation dégradée très vite", nous a dit Rachel Schneider, secrétaire départementale du Snuipp. Le département a perdu des postes sous N Sarkozy et connu une forte croissance démographique. Tous les postes n’ont pas été récupérés malgré les créations depuis 2014. "Le concours de Créteil" (que JM Blanquer a annoncé vouloir poursuivre) "permet de recruter sur des postes existants. Il ne crée pas de postes", souligne R Schneider. Les syndicats demandent au moins 500 créations de postes dans le département pour le 1er degré. Ils demandent aussi le renouvellement des contrats aidés. "Le ministre dit que l’accompagnement des handicapés n’ets pas impacté. C’est faux on manque d’AVS dans les classes", explique R Schneider. Ils souhaitent aussi l’intégration d’une cinquantaine d’écoles dans l’éducation prioritaire à l’occasion de la nouvelle carte de 2019.

L’appel du second degré devrait mettre l’accent sur le devenir de la jeunesse du département au regard de la réforme du bac et de l’entrée dans le supérieur. "Les jeunes des classes populaires paieront au prix fort cette réforme", estime R Schneider.

Extrait de cafepedagogique.net du 15.12.17 : Appel à la grève le 14 décembre en Seine Saint-Denis

 

Il faut également créer des postes de RASED (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté), parce que les dispositifs CP et CE1 ne sont pas « magiques », et ne peuvent répondre à toutes les situations. Les interventions du RASED sont nécessaires dans toutes les écoles, pour tous les niveaux, sans oublier les 330 écoles hors éducation prioritaire qui ne bénéficient pas des dispositifs CP et CE1.

[...] Enfin, nous exigeons que les discussions à venir sur la nouvelle carte de l’Education prioritaire se fassent avec les écoles et les enseignants : pas question de laisser des écoles qui réunissent tous les critères, sur le bord du chemin !

Répondre à cet article