> TYPES DE DOCUMENTS : Textes et Rapports officiels, Etudes, Déclarations (...) > DECLARATIONS GOUVERNEMENTALES > "Ensemble pour un pays de lecteurs", une campagne du ministère de l’Education (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Ensemble pour un pays de lecteurs", une campagne du ministère de l’Education en lien avec celui de la culture. L’association "Lire et faire lire" développera son action en priorité en éducation prioritaire

14 octobre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ensemble pour un pays de lecteurs

Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, ont lancé la campagne de mobilisation pour le livre et la lecture "Ensemble pour un pays de lecteurs" le jeudi 12 octobre 2017 à 16h30 à l’Institut de France. Cette cérémonie a eu lieu en présence d’académiciens, d’écrivains, d’élèves, de représentants de l’association des Maires de France et de l’association des Maires ruraux de France et de bénévoles membres de l’association Lire et faire lire.

Le plan du dossier
100 % d’élèves qui maîtrisent les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui)
Diviser par deux les classes de CP et CE1 en réseau d’éducation prioritaire
Mobilisation en faveur du livre et de la lecture
"Lire et faire lire" : favoriser la transmission entre générations du gout de lire
Le lancement de la campagne de mobilisation pour le livre et la lecture en images

 

Le ministère de l’Éducation nationale, en lien avec le ministère de la Culture, souhaite mener une campagne ambitieuse de mobilisation pluriannuelle en faveur du livre et de la lecture pour susciter l’envie de lire chez les enfants et les jeunes.

Ce volontarisme politique est la pointe avancée d’une politique plus générale valorisant les méthodes d’apprentissage dont l’efficacité est attestée par la science, par l’expérience et par la comparaison internationale. Toutes les enquêtes le montrent : la lecture est la clé de la réussite. L’enquête PISA indique clairement que 30 minutes de lecture quotidienne permettent des progrès significatifs en français.

L’École transmet l’essentiel : l’apprentissage et le goût de la lecture. Nous allons travailler au renforcement de la place du livre à l’École en soutenant davantage les bibliothèques de nos écoles et les CDI, en créant aussi des rendez-vous plus réguliers entre les élèves et le livre
.
En complément, nous voulons mobiliser les associations, les familles, les institutions et l’ensemble de la société.

Parmi les nombreuses associations, l’association "Lire et faire lire", fondée en 1999 par l’écrivain Alexandre Jardin, mène une action de qualité sur l’ensemble du territoire national pour favoriser la transmission entre générations du goût de lire.

Chaque semaine, des bénévoles âgés de 50 ans et plus prennent en charge de petits groupes d’élèves sur les temps scolaire ou périscolaire, afin de partager un moment de lecture avec eux. Ce programme est conduit dans les départements par les fédérations de la Ligue de l’enseignement et par les Unions départementales des associations familiales ; il a concerné 640 000 élèves environ en 2016-2017.

Dans le cadre de la mobilisation en faveur du livre et de la lecture, cette action mérite d’être développée avec le soutien et l’aide de l’ensemble des acteurs de l’éducation nationale. Seront prioritairement visés l’école maternelle, particulièrement la grande section, et le cours préparatoire (CP) ; une attention particulière sera portée aux réseaux d’éducation prioritaire et aux territoires ruraux.
Pour amplifier son action, l’association a besoin de recruter de nouveaux bénévoles. C’est le sens de l’appel du ministre de l’Éducation nationale cet après-midi à l’Académie française.

Le ministère de l’Éducation nationale, en lien avec le ministère de la Culture, souhaite mener une campagne ambitieuse de mobilisation pluriannuelle en faveur du livre et de la lecture pour susciter l’envie de lire chez les enfants et les jeunes.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la priorité donnée à la maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui), notamment pour les plus fragiles. Aujourd’hui, 20 % des élèves maîtrisent mal les savoirs fondamentaux à la sortie de l’école primaire. C’est la source d’une grande partie des inégalités que nous connaissons dans notre pays.
C’est pourquoi, conformément aux engagements du Président de la République, nous faisons preuve d’un volontarisme politique pour traiter à la racine la difficulté scolaire. À cette rentrée et à la rentrée prochaine, nous aurons dédoublé toutes les classes de cours préparatoires situées dans les zones les plus défavorisées ; en 2019, nous dédoublerons les classes de cours élémentaires première année dans ces secteurs difficiles.

Ce volontarisme politique est la pointe avancée d’une politique plus générale valorisant les méthodes d’apprentissage dont l’efficacité est attestée par la science, par l’expérience et par la comparaison internationale. Toutes les enquêtes le montrent : la lecture est la clé de la réussite. L’enquête PISA indique clairement que 30 minutes de lecture quotidienne permettent des progrès significatifs en français.

L’École transmet l’essentiel : l’apprentissage et le goût de la lecture. Nous allons travailler au renforcement de la place du livre à l’École en soutenant davantage les bibliothèques de nos écoles et les CDI, en créant aussi des rendez-vous plus réguliers entre les élèves et le livre
.
En complément, nous voulons mobiliser les associations, les familles, les institutions et l’ensemble de la société.

Parmi les nombreuses associations, l’association "Lire et faire lire", fondée en 1999 par l’écrivain Alexandre Jardin, mène une action de qualité sur l’ensemble du territoire national pour favoriser la transmission entre générations du goût de lire.

Chaque semaine, des bénévoles âgés de 50 ans et plus prennent en charge de petits groupes d’élèves sur les temps scolaire ou périscolaire, afin de partager un moment de lecture avec eux. Ce programme est conduit dans les départements par les fédérations de la Ligue de l’enseignement et par les Unions départementales des associations familiales ; il a concerné 640 000 élèves environ en 2016-2017.
Dans le cadre de la mobilisation en faveur du livre et de la lecture, cette action mérite d’être développée avec le soutien et l’aide de l’ensemble des acteurs de l’éducation nationale.
Seront prioritairement visés l’école maternelle, particulièrement la grande section, et le cours préparatoire (CP) ; une attention particulière sera portée aux réseaux d’éducation prioritaire et aux territoires ruraux.
Pour amplifier son action, l’association a besoin de recruter de nouveaux bénévoles. C’est le sens de l’appel du ministre de l’Éducation nationale cet après-midi à l’Académie française.

Extrait de education.gouv.fr du : Ensemble pour un pays de lecteurs

Répondre à cet article