> AGENDA > Site OZP. Archives d’articles non indexés (2004-2008) > année 2004 > juin > 06/04 - Gestion des tensions et du stress en ZEP (Ville Ecole Intégration (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

06/04 - Gestion des tensions et du stress en ZEP (Ville Ecole Intégration Diversité, n° 137)

2004 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ville Ecole Integration Diversité, n° 137, juin 2004

La revue VEI Enjeux fait peau neuve et poursuit sa route sous le nom de Diversité, avec une nouvelle maquette.

Ce numéro 137 a pour titre « Les professionnels entre souffrance et vitalité » publie notamment deux articles concernant les ZEP :

- Tensions pédagogiques et identitaires des professeurs débutant en ZEP, par Pierre PERIER (IUFM de Bretagne) (pp. 48-57)

Les professeurs qui débutent en collège en ZEP sont surtout confrontés à la gestion d’une instabilité chronique dans la relation avec leurs élèves. Ils sont peu préparés aux situations imprévisibles qui constituent désormais leur quotidien. En but à des tensions contradictoires entre leur souci d’aider les plus faibles et le sentiment d’oublier les plus forts, ils doivent puiser dans leurs ressources personnelles, inventer tactiques et stratégies d’accommodation pour ne pas éprouver un sentiment d’impuissance.

Cette adaptabilité forcée les oblige à aller au-delà de leur compétence disciplinaires et à rompre avec une conception individualiste de leur identité professionnelle. Leur métier se joue alors sur la capacité à préserver l’ambition des savoirs tout en créant des situations d’enseignement qui font ordre et sens (présentation éditeur).

- Les stratégies d’adaptation des enseignants non stressés, par Laurence BERGUGNAT-JANOT (IUFM d’Aquitaine et Observatoire européen de la violence en milieu scolaire) (pp. 72-79)

Malgré les difficultés du métier, certains enseignants développent une attitude essentiellement positive qui semble relever d’une capacité personnelle à gérer le stress et à s’adapter. A y regarder de plus près, on peut plutôt discerner un effet « zone » qui, en contrepartie du surinvestissement accepté, leur permet de tirer bénéfice d’un fort sentiment d’utilité sociale (présentation éditeur).

Le niveau plus faible de stress en ZEP serait lié à un soutien collectif plus important, par solidarité entre enseignants qui forment très vite des noyaux soudés autour de projets ou conceptions communes du métier dans ces secteurs défavorisés.

Le numéro 9 €, en vente dans les CRDP et CDDP, à la librairie de l’éducation 13, rue du Four 75006 Paris ou en ligne sur www.sceren.fr

Répondre à cet article