> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > DOSSIERS > Revue Skholê, novembre 2016 : 2 articles sur la pertinence de la notion de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Revue Skholê, novembre 2016 : 2 articles sur la pertinence de la notion de discrimination à l’école et la lutte contre les inégalités par les arts plastiques

30 novembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Revue Skholê

Référence : Livraison XXVII, novembre 2016

Au sommaire notamment :

- Lutter contre les discriminations ? Certes ! Et contre les inégalités ?, par Alain Beitone et Estelle Hemdane

En février 2016, l’académie de Créteil a publié un rapport sur la question des discriminations. Ce texte appelle selon nous un certain nombre de commentaires et doit susciter le débat. En effet, le système scolaire français est-il à proprement parler "discriminatoire" ? Et déjà peut-on appeler "discrimination" ? Nous soutiendrons qu’on ne peut pas parler de discrimination au sens juridique à l’école (ou de façon exceptionnelle) et que l’influence de la discrimination systémique sur les écarts de réussite scolaire est faible. Selon nous, ces écarts s’expliquent principalement par les inégalités économiques, sociales et éducatives du milieu d’origine des élèves (d’origine immigrée ou non), que le paradigme pédagogique dominant tend paradoxalement à renforcer.

L’article

- Un essai pour penser les inégalités scolaires : réseaux et médiations en classe d’arts plastiques, par Sylvain Fabre

Comment penser les processus de construction des inégalités scolaires à l’école ? Comment articuler le poids des déterminants sociaux et les opportunités que permet la scolarisation ? Ces questions sollicitent un appareil notionnel qui rende compte de la cohérence et de la diversité des trajectoires : les notions de médiation et de réseaux sont interrogées dans cette perspective. Elles gagnent également à être posées dans un domaine qui met en avant la subjectivité des élèves : l’éducation artistique et les arts plastiques sont sollicités comme particulièrement éclairants. Des portraits différenciés d’élèves appuient la réflexion en explorant les réseaux hétérogènes qui se constituent, entre scolaire et extra-scolaire, enseignement formel et éducation informelle.

L’article

Extrait de Revue skhole.fr du 08.1116 : Skholê. Référence : Livraison XXVII, novembre 2016

Répondre à cet article