> EDUCATION PRIORITAIRE (Politique d’) > EDUC. PRIOR. Rapports officiels > EDUC. PRIOR. Rapports Cnesco, C. Comptes, Fr. Stratégie > Interrogée par Touteduc, la ministre dénonce une "sur interprétation" par les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Interrogée par Touteduc, la ministre dénonce une "sur interprétation" par les médias du rapport du Cnesco

30 septembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Interrogée par ToutEduc sur le rapport du CNESCO sur les inégalités scolaires, Najat Vallaud-Belkacem dénonce une "sur interprétation" par la presse de ses conclusions, notamment en ce qui concerne l’éducation prioritaire. La ministre de l’Education nationale ne dénie pas à ce travail son caractère scientifique, mais les données sur lesquelles il se fonde (2012 ou 2014, ndlr) datent d’avant la réforme qui va justement dans le sens "contraire" aux reproches que lui adresse le Conseil national d’évaluation du système scolaire. "Faire de gros titres sur un ’échec’ - point, ce n’est pas sérieux. Il faut de plus se mettre à la place des enseignants pour qui ces caricatures sont insupportables." "La ministre rappelle un autre épisode qui avait donné lieu à un traitement "pas sérieux" de l’information par la presse : l’Unicef avait publié un rapport sur la France, "lanterne rouge" de l’Europe pour la pauvreté des enfants, et certains titres n’avaient pas précisé qu’il s’agissait de 2012... Elle ajoute, en soulignant que c’est avec beaucoup "d’émotion", que sa voix ne porte pas quand elle tente d’apporter ces précisions.

Extrait de touteduc.fr du 30.09.16 : Rapport du CNESCO : la ministre dénonce la "sur interprétation" des médias.

 

Tout sur le rapport du Cnesco
Résultat d’une recherche sur le mot Cnesco

Répondre à cet article