> EDUCATION. GENERALITES > Education. Niveau Lycée prioritaire et Enseignement professionnel > Lycée et éducation prioritaire > Les apports de l’éducation prioritaire (19). La question des lycées

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les apports de l’éducation prioritaire (19). La question des lycées

13 septembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Série OZP :
QUELS APPORTS DE L’ÉDUCATION PRIORITAIRE À LA TRANSFORMATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF ?

LA PLACE DES LYCÉES DANS LE DISPOSITIF

 

Historique des textes officiels dédiés :

- Education prioritaire. Circulaire du 01.07.81. BO du 9 juillet 1981

Extrait : La concertation que vous conduirez pourra s’appuyer sur l’enseignement du premier degré et pour le niveau des collèges sur quelques indicateurs d’ores et déjà disponibles dans chaque secteur scolaire.
Il vous appartiendra de tenir compte dans la situation de chaque secteur : [...] de la part des élèves de CPPN / CPA par rapport à l’ensemble des élèves ; des abandons de scolarité au niveau des collèges.
[...] L’appréciation spécifique des besoins du second cycle court pourra tenir compte [...]

 

- Zones prioritaires et programmes d’éducation prioritaire. Circulaire du 28.12.81. BO spécial n°1 du 21 janvier 1982

Extrait : [...] Les relations qui existent entre les écoles, lycées et collèges et leur environnement économique, social et culturel méritent d’être analysées [...]
Le contenu [de ces projets] sera directement lié à une analyse détaillée des résultats - redoublements, abandon en cours de cycle, durée réelle de la scolarité - obtenus dans les écoles et collèges situés dans les zones prioritaires ainsi que dans les lycées d’enseignement professionnel vers lesquels s’orientent les élèves de ces établissements.
[...] Il conviendra au demeurant de définir le projet moins par son aire géographique que pas les moyens programmés, qui peuvent concerner des établissements ou parties d’établissements extérieures : lycée d’enseignement professionnel ou général, C.P.P.N., section d’éducation spécialisée quoique "hors zone" au sens géographique.
[...] Il appartient au recteur [...] de définir de façon précise le dispositif qui sera mis en place et qui conduira à confier :
- à l’échelon académique, la conception d’ensemble des zones prioritaires, et en particulier leur délimitation géographique et les conditions dans lesquelles certains établissements extérieurs à la zone (L.E.P, G.R.E.T.A.) peuvent y être rattachés.
[...] Le plus souvent il faudra envisager des mesures qualitatives portant sur les personnels et les équipements, ainsi que sur la rénovation de la pédagogie (notamment dans les L.E.P.
[...] Indicateurs de résultats : [...]
- rapport du nombre d’élèves de deuxième année de C.A.P, au nombre d’élèves de la première année (mesure des abandons ; indicateur calculé pour tous les L.E.P.

 

- Suivi des projets dans les zones et les programmes d’éducation prioritaires. Circulaire du 15.12.82. BO du 23 décembre 1982

Deux modèles de fiches à remplir comportent les colonnes suivantes : Ecoles maternelles / Écoles primaires / Collèges / LEP / Autres établissements.

 

- Mise en œuvre de la politique des zones d’éducation prioritaires pour la
période 1990-1993. Circulaire 01.02.90. BO du 15 février 1990

Extrait : [...] La nature des problèmes affrontés et la nécessaire continuité de l’action dans le temps impliquent que chaque zone d’éducation prioritaire constitue un ensemble socio-géographique cohérent, offrant un éventail de ressources scolaires et éducatives diversifié et aussi complet que possible qui pourra aller de l’école maternelle au lycée.
[...] Tout doit être mis en œuvre pour faire en sorte que leurs parents viennent à l’école ou au collège, pour y parler du travail de leurs enfants ou pour participer à des activités spécifiques à destination des adultes, activités auxquelles les GRETA pourront contribuer.
[...] Le projet de la zone d’éducation prioritaire s’articule donc nécessairement avec les projets des écoles, collèges et lycées concernés qui eux-mêmes doivent en respecter la cohérence globale.

 

- La politique éducative dans les zones d’éducation prioritaires. Circulaire du 7.12.1992. BO du 10 décembre 1992

Extrait : [...] Développer les enseignements artistiques en Z.E.P.
On veillera à :
- Généraliser l’ouverture d’ateliers de pratiques artistiques en collèges et en lycées professionnels, les classes culturelles à l’école primaire dans les Z.E.P. ;
- Développer les filières d’excellence : classes à horaires aménagés en primaire et collège, options artistiques au lycée.

 

- Zones d’éducation prioritaires : aménagement du réseau. Circulaire du 21.01.94. BO du 3 février 1994

Extrait : Le réexamen des Z.E.P. actuelles pourrait aboutir à la sortie du dispositif :
- De lycées d’enseignement général et/ou technologique dont le classement n’apparaît pas justifié eu égard au public scolaire qu’ils accueillent, même s’ils sont situés dans une zone difficile ; [...]

 

- Les zones d’éducation prioritaires. Circulaire du 31.10.97. BO du 13 novembre 1997

Extrait : [Pour ce qui concerne les lycées, leur classement en ZEP ne se justifie pas en général, mais ils peuvent faire partie des réseaux d’éducation prioritaires dès lors qu’ils accueillent, par exemple, des élèves provenant de collèges de ZEP

 

- Relance de l’éducation prioritaire : mise en place des réseaux d’éducation prioritaire et des contrats de réussite - Circulaire 09.07.98. BO du 16 juillet 1998

Extrait : La révision de la carte des ZEP sera accompagnée par la création, à partir des ZEP de Réseaux d’éducation prioritaires constitués d’écoles et de collèges dont, la concentration de difficultés mérite une vigilance et une aide particulière. Généralement chaque collège classé en ZEP ou ayant vocation à y être classé devient tête de réseau avec les écoles qui en relèvent et éventuellement le lycée.
[...] Par ailleurs un Réseau d’éducation prioritaire permet d’associer à des établissements en ZEP, d’autres écoles, collèges, ou éventuellement lycées appartenant au même bassin de formation, au même secteur scolaire ou en zone rurale, de compenser l’isolement.

 

- Éducation prioritaire : des objectifs et des méthodes pour lutter contre la fracture scolaire et élaborer les contrats de réussite. Circulaire du 01.09.03. BO du 11 septembre 2003

Extrait : Les lycées, quelle que soit leur voie et notamment ceux participant aux REP, sont invités, dans ce cadre, à travailler étroitement avec les collèges des réseaux.

 

- Principes et modalités de la politique d’éducation prioritaire. Circulaire du 30.03.06. BO du 6 avril 2006

Extrait : Un réseau à la structure et au pilotage simplifiés
Pour l’ensemble de l’éducation prioritaire, il convient qu’un collège devienne l’unité de référence du réseau qu’il crée avec les écoles élémentaires et maternelles d’où proviennent ses élèves. Sur ce modèle, en lieu et place des réseaux existants dans l’éducation prioritaire, se structurent les 249 réseaux “ambition réussite” et les autres réseaux dits “de réussite scolaire”.

 

- Programme « CLAIR » – Expérimentation – année scolaire 2010-2011. Circulaire du 07.07.10. BO du 22 juillet 2010

Extrait : À la rentrée scolaire 2010, le programme Clair est expérimenté dans 105 établissements situés dans les dix académies les plus exposées aux faits de violence : Aix-Marseille, Amiens, Créteil, Lille, Lyon, Montpellier, Rouen, Strasbourg, Toulouse et Versailles.
Les recteurs ont retenu les établissements concernés, essentiellement des collèges et des lycées professionnels (cf. liste en annexe), en s’appuyant sur des critères sociaux, pédagogiques et de vie scolaire.

 

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14. BO du 5 juin 2014

Extrait : La qualification des réseaux en Rep+ ou Rep demandera une attention toute particulière. La question des lycées en éducation prioritaire sera traitée ultérieurement car elle ne relève pas de la même logique de réseau.

 

COMMENTAIRE
L’histoire de la place des lycées en éducation prioritaire a l’allure d’une valse hésitation ministérielle, qui épouse les différentes relances.


- 1981

La première circulaire sur l’éducation prioritaire (BO du 09.07.81) ne fait aucune référence aux lycées et ne cite que les écoles, les collèges et le "second cycle court", ce qui laisse supposer que les initiateurs du nouveau dispositif n’envisageaient pas au départ d’y intégrer les établissements du second cycle général.
La circulaire suivante (BO du 28.12.81) cite à plusieurs reprises les L.E.P. ("vers lesquels s’orientent les élèves de ces établissements" de ces zones), mais ne fait qu’une seule allusion aux lycées d’enseignement général.


- Première relance (1990)

Elle confirme l’existence "éventuelle" de lycées en éducation prioritaire. Mais, de fait, seule l’académie de Versailles a inscrit des lycées d’enseignement général en ZEP lors de cette première relance).
La circulaire de décembre 1992 sur la politique éducative dans les ZEP recommande de "généraliser l’ouverture d’ateliers de pratiques artistiques en collèges et en lycées professionnels et de "développer les options artistiques au lycée.


- Seconde relance (97-98)

La circulaire de 1997 relève que "le classement en ZEP des lycées ne se justifie pas en général" mais ajoute qu’"ils peuvent faire partie des réseaux d’éducation prioritaires".

De fait, la création des RRS à côté des REP existants, laissée à l’appréciation des recteurs, a considérablement étendu le dispositif et permis également à ceux-ci d’y faire entrer de nouveaux LEP et lycées généraux et technologiques.


- Plan Espoir-banlieues 1998. Création de nouveaux labels

Ce plan, extérieur à l’éducation prioritaire, a ajouté à la confusion en créant de nouvelles catégories de lycées diversement labellisés : Sites d’excellence, Établissements des quartiers prioritaires Espoir banlieues...


- Relance de 2005. Sortie des lycées.

Cette nouvelle relance crée des réseaux Ambition réussite (RAR) et des réseaux de réussite scolaire (RRS) et fait sortir pour la première fois les lycées de la carte de l’éducation prioritaire.
Voir la liste des écoles, collèges et lycées en ZEP-REP à la rentrée 2005 (avant la relance)


- Programme Clair/Eclair (2010-2011). Nouvelle entrée de lycées.

Les RAR et RRS sont remplacés par des Eclair et REP et 28 lycées entrent à nouveau dans le dispositif, dont 17 lycées professionnels


- Refondation de l’éducation prioritaire (2013). Sortie des lycées.

Elle clarifie la situation en estimant que "les lycées ne relèvent pas de la même logique de réseau" que les collèges. Cette sortie des lycées suscite les protestations du SNES, principal syndicat du second degré.

"L’intégration des lycées dans le dispositif" est à nouveau demandée lors de la conférence de presse de rentrée de la FSU en septembre 2016.

 

Comment expliquer ces fluctuations ?
Il semble que le ministère ait manifesté dès le départ une certaine réticence à l’entrée des lycées généraux et technologiques en éducation prioritaire. Il s’est montré par contre plus souple à l’égard des lycées professionnels, vers lesquels - fait-il remarquer dès 1982 - s’orientent les élèves des collèges en éducation prioritaire.
Mais, au niveau académique, la politique plus conciliante de certains recteurs devant des pressions d’enseignants, d’établissements ou de syndicats, a contribué à maintenir ou à faire entrer des lycées dans le dispositif et a amené la Dgesco à tempérer sa position de principe, au moins jusqu’à la refondation de 2013.

La question est relancée en septembre 2016

En septembre 2016, le président de la République a annoncé une prochaine réforme des lycées généraux et professionnels.

Peu après, trois syndicats, le Snes-Fsu, le Snuip-Fsu et le Snep-Fsu réclament une révision de la carte de l’éducation prioritaire pour les lycées. Quelques jours plus tard, le Sgen-Cfdt porte la même revendication.

 

Pour revenir au propos de cette série de fiches, cette question des lycées en éducation prioritaire ne semble pas avoir eu d’influence sur l’évolution du système. Peut-être a-t-elle contribué à souligner la nécessaire priorité à accorder désormais au primaire et au collège dans un système qui depuis longtemps privilégie la sélection des élites dans le second cycle.

Note : Sur cette question comme sur d’autres, le site de l’OZP joue son rôle de mémoire de l’éducation prioritaire en sauvegardant des documents devenus introuvables sur Internet :
- la liste complète des écoles et établissements en éducation prioritaire de 2005 ;
- le texte de la circulaire du 10 juillet 1998 (abrogée) ;
- la liste des différents lycées relevant des dispositifs de la politique d’éducation prioritaire et de la politique de la Ville (voir les références ci-dessous).

 

Des références documentaires sur ce thème :


- Sur le site OZP :

le mot-clé ou le mot-clé
la rubrique,

les articles suivants

Liste OZP des "lycées prioritaires" (mise à jour oct. 2013, avec additifs 2016)

Mouvement 2015-2016. Liste nationale des lycées dits "politique de la ville", situés dans des "quartiers particulièrement difficiles" et donnant droit à une bonification au barème des mutations (Arrêté du 16.01.01)

- Sur le site Education prioritaire. Pas de rubrique ni de sous-rubrique dédiée

- Sur le site du Centre Alain Savary : "Art et école", rubrique indépendante de la rubrique "éducation prioritaire".

 

Voir La liste des 24 fiches de la série "Les Apports de l’Education prioritaire" (OZP, 2016)

Répondre à cet article