> 6 - Pédagogie / Formation > Actions locales AU COLLEGE > Actions interdisciplinaires (Collège) > B* 2 actions du collège REP+ Simone Signoret de Belfort : une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* 2 actions du collège REP+ Simone Signoret de Belfort : une mini-entreprise éphémère en DP3h et un blog "atelier de l’info" avec l’aide d’un journaliste

23 août 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Une mini-entreprise en DP3h
Expérimentation art.34

Collège [REP+] Simone Signoret
8 RUE DE ZAPOROJIE , 90000 BELFORT
Site lewebpedagogique
Auteur : CHEVRANT-BRETON Agnès
Mél : agnes.chevrant-breton@ac-besancon.fr

Le projet consistait en la création d’une mini-entreprise éphémère au sein du collège. Elle a été créée en septembre 2015 et dissoute en juin 2016. Le principe repose sur une gestion par les élèves (les mini-entrepreneurs). Les élèves ont été les preneurs de décisions : objet fabriqué, choix du process, circuits de vente, tenue des comptes, communication, etc. Le rôle des enseignantes a été de venir en support, d’aider les élèves à trouver les bons interlocuteurs pour la réalisation des différentes étapes du projet. Le 10 mai 2016, les mini-entrepreneurs ont participé au Championnat régional des Mini-Entreprises à Vesoul (organisé par l’association EPA) et ont présenté le projet à un jury de professionnels.

Plus-value de l’action
Avoir permis à des élèves en perte de motivation de s’engager dans un projet de longue durée et de grande ambition. Avoir permis à des élèves de se préparer aux exigences d’autonomie de la classe de 2nde.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Niveau 3ème - Option DP3h :10 élèves (6 filles et 4 garçons)

A l’origine
• Méconnaissance du monde du travail et de l’entreprise en particulier ;
• Difficultés à faire réfléchir les élèves sur leur projet d’orientation
• Constat négatif de la DP3h des années précédentes : le choix de cette option était souvent imposée à certains élèves qui se destinaient à la voir professionnelle.
L’objectif était de changer radicalement la vision de l’option DP3h et de ne recruter que des élèves vraiment motivés par le projet.

Objectifs poursuivis
• Réaliser un projet transdisciplinaire dans lequel les élèves pourraient développer leur esprit d’initiative et leur autonomie.
• Renforcer l’acquisition des savoirs fondamentaux en combinant des apprentissages théoriques et pratiques
• Tenir compte des spécificités de chaque élève pour permettre la réussite de tous : utiliser les forces des élèves plutôt que de pointer leurs faiblesses
• Donner aux collégiens de nouvelles compétences adaptées au monde actuel ;
• Faire du collège un lieu d’épanouissement et de construction de la citoyenneté, une communauté où l’expérience individuelle et l’activité collective sont privilégiées.
• Développer la collaboration entre les élèves.
• Valoriser la pédagogie de projet et la pédagogie par essais/erreurs

Description
Le projet consistait en la création d’une mini-entreprise éphémère au sein du collège. Elle a été créée en septembre 2015 et dissoute en juin 2016. Le principe repose sur une gestion par les élèves (les mini-entrepreneurs). Les élèves ont été les preneurs de décisions : objet fabriqué, choix du process, circuits de vente, tenue des comptes, communication, etc.
Le rôle des enseignantes a été de venir en support, d’aider les élèves à trouver les bons interlocuteurs pour la réalisation des différentes étapes du projet.
Le 10 mai 2016, les mini-entrepreneurs ont participé au Championnat régional des Mini-Entreprises à Vesoul (organisé par l’association EPA) et ont présenté le projet à un jury de professionnels.

Modalité de mise en œuvre
• Option comptant pour le brevet (points au dessus de 10
• 3h / semaine, essentiellement au CDI mais sorties en fonction des besoins
• Co-intervention sur chaque séance
• Utilisation de l’ENT comme plateforme de travail

Trois ressources ou points d’appui
• Motivation des élèves
• Aide apportée par l’UTBM
• Faible effectif d’élèves

Difficultés rencontrées
• Compétences en gestion de projet limitée par le manque de connaissances des outils
• Difficultés liées au mode de fabrication de l’objet : fabrication au sein du collège impossible car pas les machines. Obligation de fabriquer l’objet à l’extérieur (FabLab de Montbéliard)
• Première expérience sur ce type de projet : difficultés à planifier, oubli de certaines étapes, etc.

Moyens mobilisés
• 2 enseignantes : SVT et documentaliste
• ENT du collège : stockage et gestion des documents, messagerie électronique
• Outils bureautiques : Traitement de textes, Tableur
• Logiciel d’infographie (easyl.ly) et de montage vidéo (stupeflix)
• Questionnaire en ligne (google drive)

Partenariat et contenu du partenariat
• EPA (Entreprendre Pour Apprendre) : organisation du championnat régional des mini-entreprises
• UTBM, département IMSI : quatre étudiants de dernière année de cursus ingénieur qui ont : 1/ travaillé sur le prototype de l’objet en se basant sur le cahier des charges fourni par la mini-entreprise ;
2/ proposé une planification des différentes étapes du projet
3/ créé des « fiches activité » pour chacune des étapes du projet
• FabLab de Montbéliard : location d’une machine à découpe-laser

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Autoévaluation des compétences
• Evaluation chiffrée en fin de trimestre valorisant l’implication des élèves dans le projet (critères : assiduité, ponctualité, prises d’initiatives, attitude, volonté à collaborer, etc.)

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Changement d’attitude perceptible : meilleure aisance à l’oral, amélioration de l’estime de soi, prise de maturité
• Amélioration des relations élèves/enseignants
• Amélioration des compétences numériques
• Réflexion sur le projet d’orientation : augmentation des ambitions
• Augmentation de l’autonomie
• Amélioration de la capacité à travailler en groupe
• Implication des élèves importante
- Sur les pratiques des enseignants :
• Sortie de la relation « verticale » enseignant/élève : enseignantes au même niveau que les élèves
• Augmentation de la confiance en les élèves et leur capacités
• Répartition du travail en petites tâches
• Travail en équipe
• Richesse des échanges liée à la co-intervention
- Sur le leadership et les relations professionnelles : NEANT
- Sur l’école / l’établissement : - Participation au rayonnement de l’établissement
- Plus généralement, sur l’environnement :NEANT

Extrait du site Expérithèque : Une mini-entreprise en DP3h

 

L’atelier de l’info

Collège Simone Signoret
8 RUE DE ZAPOROJIE , 90000 BELFORT
Site lewebpedagogique
Auteur : Katia Gabolde-Olivier
Mél : katia.gabolde-olivier@ac-besancon.fr

Suite aux attentats du 07 janvier 2015, et sa résonance internationale, des questionnements, des besoins de compréhension et de mise en perspective de la part des élèves ont émergé. Fortement impacté par ces évènements, de part le contexte social, culturel de l’établissement (REP+), les enseignants également, ont éprouvé la nécessité de "lire" l’actualité, de faire face aux réactions, et interrogations des élèves.

Plus-value de l’action
• Des élèves qui ont envie de poursuivre le projet et d’approfondir les différents sujets
• Élèves qui ont rédigé spontanément des articles pour alimenter le blog de "L’atelier de l’info"

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
47 élèves répartis sur les 4 classes de 5ème
Profil des élèves : sans options (CHAM, Latin, VTT, Hand-Ball, etc.)

Objectifs poursuivis
• Maîtrise de la langue
• Mobilisation de ses connaissances pour donner du sens à l’actualité
• Respect des différences,
• Développement de l’esprit critique face à une information, évaluation de l’information : distinguer le fait de la rumeur.
• Sensibilisation à l’utilisation d’un média social (twitter) et ses règles de déontologie
• Travail en équipe
• Utilisation des TICE
• Pédagogie de projet
• Élève acteur de ses savoirs et non plus simple consommateur
• Reconnaissance ses différentes cultures, points de vue.
• Respect de l’autre dans ses différences, ouverture à l’autre.
• Travail sur les stéréotypes et l’égalité filles/garçons

Description
Ce projet s’appuie sur l’EMI pour préparer les élèves à l’exercice future de leur citoyenneté, le développement de l’esprit critique et l’autonomie.

Modalité de mise en œuvre
• 1h30 / semaine (1h une semaine et 2h l’autre semaine).
• Co-intervention (5 enseignantes) + interventions ponctuelles en fonction des sujets (journaliste, CPE, etc.)
• Travaux en groupes

Trois ressources ou points d’appui
• Expertise de Karine FRELIN (Journaliste à l’Est Républicain
• Co-interventions systématiques, ce qui a permis de développer différents angles "d’attaques" sur différents sujets abordés au cours du projet.
• Partage des compétences entre intervenants.

Difficultés rencontrées
• Effectif important d’élèves
• Manque de motivation de certains élèves car enseignement imposé et non choisi
• Problèmes matériels (connexions internet, ordinateurs en nombre insuffisants, etc.)

Moyens mobilisés
• enseignantes (Documentaliste, Mathématiques, Histoire-géographie, SVT)
• Ordinateurs en salle multimédia

Partenariat et contenu du partenariat
Journaliste de l’Est Républicain (Karine FRELIN) : apport de son expertise et intervention sur le métier de journaliste et le circuit de l’information.

Documents
Le blog de l’atelier de l’info :
Quand des élèves de 5ème se mettent au journalisme

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Évaluation chiffrée tout au long de l’année sur des activités (en groupes essentiellement) avec valorisation des productions personnelles. Évaluation des compétences du socle par niveaux de réussite.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Amélioration de l’esprit critique face à une information nouvelle
• Meilleure connaissance du circuit de l’information
• Travail en groupes facilité
• Vérification des sources
• Amélioration de la maîtrise de la langue
• Mobilisation de ses connaissances pour donner du sens à l’actualité
• Être acteur de son raisonnement
• Meilleure connaissance des enjeux de l’utilisation des outils numériques et en particulier d’internet et les réseaux sociaux
• Réflexion sur les stéréotypes
- Sur les pratiques des enseignants :
• Travail en équipe
• Utilisation importante des TICE
• Pédagogie de projet
• Rapport différent entre l’enseignant et l’élève : co-construction des savoirs
- Sur le leadership et les relations professionnelles : /
- Sur l’école / l’établissement :
• Reconnaissance ses différentes cultures, points de vue.
• Respect de l’autre dans ses différences, ouverture à l’autre.
• Développement de l’esprit critique.
• Travail sur les stéréotypes
• Évaluation de l’information : distinguer le fait de la rumeur.
• Prévention des violences (harcèlement)
- Plus généralement, sur l’environnement /

Extrait du site expérithèque : L’atelier de l’info

Répondre à cet article