> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Textes et Rapports officiels, Etudes, (...) > RAPPORTS OFFICIELS > Rapports d’observatoire > Le rapport 2015-2016 de l’Observatoire de la laïcité ne relève pas (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le rapport 2015-2016 de l’Observatoire de la laïcité ne relève pas d’augmentation des atteintes à la laïcité mais s’inquiète de la trop faible mixité sociale dans certains quartiers et établissements scolaires

14 juin 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’Observatoire de la laïcité vient de rendre public son 3e rapport annuel, ce 9 juin. Comparativement au bilan de l’année dernière, les atteintes directes au principe de laïcité ne semblent pas en augmentation, indique-t-il.

Dans son introduction, Jean-Louis Bianco, son président, souhaite notamment voir les pouvoirs publics amplifier la pédagogie sur le principe de laïcité. « Nous avons mené un travail important avec le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), afin de réaliser des modules de formation et des kits pédagogiques à l’usage de tous les acteurs de terrain », souligne-t-il.

L’Observatoire fait plusieurs constats et remarques, dont :

les autorités compétentes doivent continuer à inciter leurs agents à suivre les formations sur la laïcité ;
la trop faible mixité sociale dans certains quartiers et établissements scolaires et le contexte international renforcent certains replis identitaires et différents communautarismes ;
la mise en avant du dialogue franc et sincère avec les cultes menés, notamment, par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Intérieur ;
comparativement au bilan de l’année dernière, les atteintes directes au principe de laïcité ne semblent pas en augmentation ;
la crainte d’un glissement de la laïcité vers une volonté de « neutralisation de la société et des individus » au sein des organisations cultuelles et, parfois, du milieu socio-éducatif ;
nouvel appel à la plus grande vigilance dans le traitement médiatique de tout sujet touchant au principe de laïcité et aux religions ;
les actions locales des collectivités, préfectures, associations ou citoyens ont un impact positif, mais ces initiatives doivent être mises en valeur et démultipliées sur l’ensemble du territoire ;
le principe de laïcité reste mal compris dans de nombreux pays étrangers (interprété à tort comme un principe d’interdit), ce qui peut avoir des incidences négatives sur les relations diplomatiques de la France.

Lire le volumineux rapport 2015-2016 avec notamment le texte de toutes les auditions

Extrait de cget.gouv.fr du 02.06.16 : L’Observatoire de la laïcité publie son rapport annuel [http://www.cget.gouv.fr/lobservatoire-de-laicite-publie-rapport-annuel]

 

Voir aussi

Le principe de laïcité est au cœur des priorités des comités interministériels à l’égalité et à la citoyenneté de 2015 et de 2016. Outre les mesures engagées pour faire connaître et respecter ce principe à l’école, dans la fonction publique et dans le monde de l’entreprise, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) a été mandaté pour concevoir et déployer un plan national de formation destiné aux acteurs de terrain de la politique de la ville, de la jeunesse et des sports.

Le plan « Valeurs de la République et laïcité » est une réponse aux besoins exprimés par ces professionnels qui travaillent au contact des publics, jeunes notamment. Son objectif est de les aider à mettre leurs pratiques professionnelles en accord avec le cadre juridique, dans un souci de pédagogie auprès des publics qu’ils côtoient. Dix mille personnes par an (animateurs, médiateurs, éducateurs, entraineurs…) seront formées au cours des deux prochaines années.

[En bref #19]

Laïcité : un plan national pour former les acteurs de terrain

Laïcité : un plan national pour former les acteurs de terrain
]

Répondre à cet article