> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Evaluation, Compétences) > B* Evaluation positive : Classe coopérative de 6ème par compétence au collège (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Evaluation positive : Classe coopérative de 6ème par compétence au collège REP+ Vauban de Maubeuge

12 mars 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Evaluation positive : Classe coopérative par compétence

Collège [REP+] Vauban
115 RUE DE DOUZIES , 59602 MAUBEUGE
Site du collège
Auteur : Omar ABAAKIL et Karine HUBERT
Mél : omar.abaakil@ac-lille.fr ; karine.hubert@ac-lille.fr

Soucieuses de s’inscrire dans la continuité du cycle 3, deux équipes de professeurs volontaires souhaitent s’engager dans la mise en place de deux classes coopératives évaluées par ceinture afin de motiver les élèves dans leurs apprentissages. L’abandon de la note chiffrée favorisera une meilleure analyse des acquis et besoin des élèves et contribuera à l’instauration d’un climat de coopération au sein des classes. Il vise également à rétablir l’erreur comme une étape nécessaire dans les apprentissages et non comme un échec.

Plus-value de l’action
Ce projet met en œuvre le socle de façon à permettre une réelle individualisation et le respect des temps d’apprentissage de chacun

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
2 classes de 6ème soit 45 (23+22) élèves

A l’origine
Un système de notation peu précis qui ne permet pas d’analyser et de mesurer les acquis réels des élèves. Manque d’ambition et baisse de la motivation de certains élèves. Manque de coopération entre élève et d’empathie. Des attentes professorales implicites et différentes d’une discipline à l’autre. Des conseils de classe insuffisamment analytiques.

Objectifs poursuivis
• Valoriser les réussites
• Prévenir le décrochage
• Rendre les élèves autonomes et responsables
• Développer l’empathie
• Analyser finement les acquis et les besoins des élèves et y répondre pour favoriser la réussite de tous.
• Favoriser le travail interdisciplinaire et la mutualisation des outils entre enseignants.
• Fédérer l’équipe enseignante autour de nouvelles postures professionnelles d’accompagnement

Description
• Mise en place dans toutes les disciplines d’une évaluation par ceinture d’acquisition des compétences
• Mise en place du contrat de confiance (Antibi) permettant d’aborder les temps d’évaluation plus sereinement en tant qu’étapes d’entraînement. (connaissance des points du cours sur lesquels portera l’évaluation, questions/réponses avec les élèves précédant l’évaluation, possibilité pour les élèves de faire réévaluer leur travail.
• Mise en place d’un cahier d’apprentissage personnel en tant qu’outil de métacognition pour les élèves et l’équipe enseignante
• Entrée dans les apprentissages par les intelligences multiples
• Mise en place de conseils coopératifs
• Optimisation de l’AP en tant qu’outil de changement des postures professionnelles.
• Définition des critères d’évaluation en concertation avec les élèves.
• Conseils de classe individualisés

Modalité de mise en œuvre
• Tous les mardis de 15h30 à 16h30, chaque collègue est libre de prendre en charge, seul ou en co-animation, un groupe, composé de 6 à 10 élèves afin de travailler sur la remédiation à partir des évaluations faites en classe ou encore pour proposer, dans le cadre de l’évaluation positive, une deuxième session de rattrapage d’un devoir dont les compétences n’avaient pas été validées auparavant. C’est aussi l’occasion de faire le point sur les apprentissages et de proposer des outils d’abord métacognitifs puis adaptés, personnalisés en fonction du profil de chaque élèves (en lien avec les intelligences multiples) .
• Les enseignants qui ne prennent pas en charge les élèves sont alors libres de se réunir pour : Construire des séquences communes, Créer des évaluations, Évaluer des compétences transdisciplinaires, échanger sur les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du projet, Etc.
Afin de faciliter la gestion de la prise en charge des élèves et le travail de la vie scolaire un fichier collectif ,mis en ligne sur l’ENT, a été créé pour indiquer quels élèves il prendra en charge, dans quelle salle…

Trois ressources ou points d’appui
• Les formations
• Les échanges avec les collègues de la même discipline ou encore de disciplines différentes, la mutualisation, le retour d’expérience des uns et des autres

Difficultés rencontrées
• Définition floue des marges de progression des élèves et du fait d’une meilleure progressivité des ceintures et de l’acquisition des compétences
• Définition d’un système de fonctionnement des ceintures identique pour chaque matière difficile à mettre en place (actuellement chaque matière a sa propre manière d’exploiter les ceintures ce qui ne rend pas toujours aisé la lecture du bulletin)
• Manque d’accompagnement, d’encadrement de l’action et manque d’échanges avec des collègues d’autres établissements qui ont mis en place les ceintures et avec qui nous aurions pu partager l’expérience

Moyens mobilisés
• Une heure de remédiation hebdomadaire commune aux deux classes et aux deux équipes enseignantes (le mardi de 15h30 à 16h30)
• Une heure de concertation hebdomadaire soit disciplinaire pour favoriser la création et la mutualisation des outils et l’évaluation des compétences transversales

Liens éventuels avec la Recherche
Certains collègues ont participé aux journées de l’innovation qui se sont tenues à Lille dans le courant de l’année 2014-2015 (journées qui ont d’ailleurs inspirées ce projet). Parmi les collègues qui constituent les équipes de volontaires sur ce projet, plusieurs se sont formés à la pédagogie institutionnelle et/ou à la mise en place de la classe inversée ou encore aux outils méta-cognitifset toute l’équipe est formée aux intelligences multiples ainsi qu’au journal des apprentissages. Chacun s’est également inspiré des travaux d’Antibi sur le contrat de confiance mais aussi des ouvrages sur l’évaluation par compétences enparticulier celui de Dominique Natanson et Marc Berthou, Des ceintures pour évaluer les compétences à l’école, collection Aide aux apprentissages, Paris, Fabert, 2014, 96p.

Evaluation
• Nombre d’actions de coopération dans les classes.
• Résultats scolaires en termes de compétences (acquise, en cours d’acquisition ou en début d’acquisition)
• Indicateurs de persévérance scolaire (retards absences, …)
• Validation du palier 2 (socle)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Evaluation interne et externe (Cardie)

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Développement de l’empathie chez les élèves par la coopération dans le travail.
• Contribution à l’instauration d’ un meilleur climat scolaire.
• Élèves comprenant mieux le sens des apprentissages et ce que les professeurs attendent d’eux.
- Sur les pratiques des enseignants :
• Échanges de pratiques pédagogiques entre les collègues. (contenus et postures)
• Développer les pratiques pédagogiques innovantes.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• Réelle cohésion d’équipe. L’ensemble du projet ayant été bâti par une équipe enseignante volontaire, chacun a participé, apporté son expérience. Les décisions concernant la mise au point du projet, son organisation, la création des outils d’évaluation ont toujours été collégiales
• Les concertations sont riches et le travail disciplinaire et interdisciplinaire primordial dans la construction des séances de chacun permettant de lever les doutes des uns ou de conforter les idées des autres.
• Les professeurs principaux des deux classes sont chargés de réguler le travail d’équipe mais aussi de faire la synthèse régulière des actions menées au sein des équipes de chaque classe, de coordonner des actions entre les deux classes, de faire le lien entre l’administration du collège et l’équipe enseignante, d’informer les parents pour expliquer, rassurer, d’animer les réunions de concertation, de réajuster progressivement le projet.
- Sur l’école / l’établissement :
• Renforcer l’attractivité du collège
• Apaiser le climat scolaire
• Renforcer le cycle 3
•Effets positifs constatés en terme de coopération et d’empathie chez les élèves.
- Plus généralement, sur l’environnement :
Développer la mixité sociale

Extrait du site Expérithèque : Evaluation positive : Classe coopérative par compétence

Répondre à cet article