> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Pilotage national, académ., local, Autonomie > Pilotage local des réseaux > Comité de pilotage (ex-exécutif) / Conseil école-collège > Le réseau André Malraux à Montereau-Fault-Yonne : un exemple de pilotage en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le réseau André Malraux à Montereau-Fault-Yonne : un exemple de pilotage en construction

22 octobre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le réseau André Malraux : un exemple de pilotage en construction

Le réseau André Malraux se situe dans le Sud de la Seine-et-Marne, à Surville, quartier des hauteurs de la ville de Montereau-Fault-Yonne constitué majoritairement de logements sociaux. Le collège qui porte le nom du réseau a ouvert ses portes en mars 1973.

Il accueille essentiellement des élèves qui ont poursuivi leur scolarité dans les écoles maternelles les Ormeaux, Clos Dion et Antoine de Saint-Exupéry ainsi que les écoles élémentaires Claude Sigonneau, les Ormeaux et Clos Dion. Des élèves nouvellement arrivés fréquentent également le collège. Les catégories socioprofessionnelles des familles sont essentiellement défavorisées (environ 76 %).

En 2003, la ville s’est engagée dans un Projet de Rénovation Urbaine (P.R.U.), comprenant la réhabilitation du collège André Malraux (en 2011) mais aussi la démolition et la reconstruction des écoles. Les locaux sont donc récents et le déploiement numérique est considérable tant au niveau des écoles que du collège.

Un des points forts du réseau est la grande stabilité des équipes et en particulier des directeurs des écoles dont certains ont connu toutes les évolutions du quartier depuis la fin des années 70. Ils sont bien identifiés par les familles qui leur confèrent une réelle reconnaissance éducative.

Les équipes sont dynamiques et de nombreux projets sont menés sur ce réseau anciennement réseau de réussite scolaire. Cependant, figurant parmi les zones où le taux d’échec scolaire est le plus élevé avec un taux de réussite au DNB d’environ 60 %, le réseau fait partie des REP+ depuis la rentrée scolaire 2015.

L’équipe de pilotage de ce REP+ se réunit régulièrement et accompagne les équipes pédagogiques et éducatives dans l’analyse des besoins des élèves et la mise ne place de pratiques visant à réduire l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite des élèves.

Extrait de carep.ac-creteil.fr/ du 06.10.2015 : Le réseau André Malraux : un exemple de pilotage en construction

Répondre à cet article