> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels, (...) > DECLARATIONS GOUVERNEMENTALES > N. Vallaud-Belkacem en visite à St Denis (93) rappelle le bilan des 9 (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

N. Vallaud-Belkacem en visite à St Denis (93) rappelle le bilan des 9 mesures du plan d’action pour les écoles du département lancé en novembre 2014. Dossier de presse et réactions

9 septembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Najat Vallaud-Belkacem s’est rendue en Seine-St-Denis, à Bobigny puis à l’école Aimé-Césaire [hors éducation prioritaire, ndlr] de Saint-Denis, le mardi 8 septembre 2015. La ministre a échangé avec les professeurs, les services départementaux de l’Éducation nationale et la rectrice Béatrice Gille au sujet de la mise en œuvre du plan exceptionnel lancé en novembre 2014 pour faire de la Seine-Saint-Denis un territoire d’excellence.

Un plan triennal a été mis en place au profit des écoles de Seine-Saint-Denis, département particulièrement concerné par les difficultés sociales et scolaires. Ce plan contient neuf mesures réparties en trois thématiques qui concernent l’augmentation du nombre d’enseignants, leur formation ainsi que leur accompagnement. La ministre a dressé un premier bilan des actions menées au cours de cette première année de mise en œuvre.

Dossier de presse de rentrée de l’année scolaire 2015-2016 : la mise en œuvre du plan Seine-Saint-Denis

Le point sur les réalisations liées aux neuf mesures :
- Création de 500 postes supplémentaires
- Renforcer l’éducation prioritaire
- Augmenter le nombre de postes au concours externe
- Créer un concours supplémentaire
- Mise en place d’une formation en alternance dès le master 1
- Mieux accompagner et former les contractuels
- Création d’un concours spécifique
- Mieux affecter les enseignants titulaires et stagiaires
- Renforcer l’organisation administrative et le pilotage

Extrait de education.gouv.fr du 09.09.15 : Plan d’action pour les écoles de Seine-Saint-Denis. Déplacement dans l’académie de Créteil

 

DOSSIER DE PRESSE > ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 > UNE ÉCOLE
PLUS JUSTE

Mesure 1 - Création de 500 postes supplémentairesd’ici 2017 pour accueillir les élèves dans de bonnes conditions, renforcer le dispositif « plus de maîtres que de classes » et développer la scolarisation des moins de 3 ans.
Réalisation : 240 emplois créés à la rentrée 2015.

Mesure 2 - Renforcer l’éducation prioritaire afin d’améliorer les conditions d’encadrement et de renforcer l’attractivité du territoire.
Réalisation : le nombre de REP passe de 65 à 78, soit + 20 % à la rentrée 2015 (dont 27 REP+).

Mesure 3 - Augmenter le nombre de postes au concours externe pour faire face aux besoins d’enseignants.
Réalisation : le nombre de postes au concours 2015 a été fixé à 1 685 contre 1 090 postes en 2014, permettant d’atteindre un niveau record de lauréats (1 384).

Mesure 4 - Créer un concours supplémentaire à la session 2015 pour accompagner le niveau important de création de postes.
Réalisation : le concours exceptionnel a été ouvert à hauteur de 500 postes. Le succès enregistré (plus de 11 000 inscrits, près de 3 400 admissibles) a permis de tenir l’objectif.

Mesure 5 - Mise en place d’une formation en alternance dès le master 1 à l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espé) de Créteil qui permettra de construire sur les deux années de master un parcours d’apprentissage du métier d’enseignant alternant un temps à l’Espé comportant des enseignements
universitaires et un temps d’exercice du métier dans les écoles.
Réalisation : l’Espé de Créteil a proposé 120 places en M1 en alternance. Le nombre de candidats (venant de toute la France) a permis de remplir cette nouvelle formation.

Mesure 6 - Mieux accompagner et former les contractuels.
Réalisation : les mesures déjà prises en 2014-2015 sont consolidées et renforcées (formation avant la rentrée scolaire, session de formation spécifique, tutorat pour chaque contractuel, espace pédagogique en ligne dédié).

Mesure 7 - Création d’un concours spécifique pour encourager les contractuels à devenir enseignants.
Réalisation : l’expertise de ce nouveau concours est en cours en lien avec la fonction publique.

Mesure 8 - Mieux affecter les enseignants titulaires et stagiaires afin de respecter au mieux l’intérêt des élèves.
Réalisation : les opérations du mouvement 2015 ont permis de mieux déterminer en amont les lieux de stage des lauréats des concours et d’affecter des enseignants titulaires de façon équilibrée sur tout le département.

Mesure 9 - Renforcer l’organisation administrative et le pilotage
Réalisation : une troisième circonscription d’IEN a été créée à Saint-Denis et les procédures de gestion ont été retravaillées à la direction académique des services de l’éducation nationale pour mieux anticiper les difficultés et améliorer la réactivité.

Extrait de education.gouv.fr du 08.09.15 : Rentrée scolaire 2015-2016, fiche 18

 

Najat Vallaud-Belkacem était ce matin en Seine-Saint-Denis. A Bobigny, à la Direction départementale de l’Éducation nationale, elle a félicité le personnel administratif pour une rentrée réussie, contrairement à celle de 2014. Elle s’est ensuite rendue dans une école primaire de Saint-Denis.

[...] A l’école Aimé Cesaire, pour l’instant, il n’y pas de contractuel, un seul stagiaire, déjà un remplaçant, mais qui restera toute l’année. C’est la grande inquiétude du côté des syndicats et des parents. Si comme ce jeune homme, trop de titulaires remplaçants sont déjà en poste, ils vont manquer pour les remplacements au pied levé en cours d’année. L’éducation nationale assure qu’à ce jour il y a encore des enseignants disponibles. Mais le ministère refuse de dire combien.

Extrait de francebleu.fr du 08.09.15 : Plan d’urgence pour l’éducation en Seine-Saint-Denis. NVB assure le service après-vente

 

Après une rentrée "cauchemardesque" en 2014, cette année s’annonce sous de meilleurs auspices en Seine-Saint-Denis, département très défavorisé. Mais syndicats d’enseignants et parents d’élèves restent vigilants et pointent du doigt des difficultés persistantes.

[...] La rentrée 2015 "n’a rien à voir avec le chaos de l’an dernier", admet le SNUipp. Mais le volant des remplaçants est déjà quasiment épuisé, assure-t-il, prévoyant des congés maladie ou maternité très vite non remplacés. Autre grief : un manque de maîtres-formateurs pour accompagner les 1.050 professeurs stagiaires. Bref, les nouvelles mesures permettent "juste de sortir la tête de l’eau".

Extrait de lepoint.fr du 08.09.15 : Dans les écoles de Saint Denis ; l’année de cauchemar est finie mais tout n’est pas réglé

 

Elle ne porte pas une couronne de lauriers sur la tête. Mais c’est un peu tout comme pourtant. Ce mardi matin, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem s’est rendue en Seine-Saint-Denis pour constater avec joie que la rentrée scolaire s’y est beaucoup mieux déroulée que l’an dernier.

Extrait de leparisien.fr du 08.09.15 : La ministre se félicite de la belle rentrée dans le 93

 

La nécessité de stabiliser les équipes
La ministre a dit vouloir mieux gérer les ressources humaines de l’Éducation nationale, afin de faciliter les parcours professionnels. Les enseignants qu’elle a rencontrés lui ont confié que c’était, plus que l’endroit lui-même, le sentiment d’y être coincé pour presque toute une carrière qui décourageait les jeunes professeurs : « Au bout d’un moment, on finit par faire le deuil de la mobilité. »

Ils ont aussi insisté sur la nécessité de stabiliser les équipes. La ministre a dit sa volonté de rendre le territoire plus attractif en améliorant les conditions d’accueil et de travail des enseignants. On regrettera que Mme Vallaud-Belkacem n’ait pas souhaité rencontrer les parents d’élèves qui l’avaient invitée tout au long de l’année dernière à leur rendre visite. Ainsi, la ministre n’a pas pu parler avec Super-Ânesse, l’héroïne des Bonnets d’âne, qui est restée à la porte de l’école avec les représentants des syndicats. Ces derniers s’inquiètent toujours du manque de remplaçants, alors que l’automne, avec son cortège de virus, s’approche…

Extrait de lejsd.com du La ministre en visite à l’école Aimé-Césaire

 

Voir aussi
La rentrée à Saint-Denis (93). La mairie, avec l’aide d’un collectif, a lancé un dispositif de "contrôle citoyen"

Répondre à cet article