> 9 - POLITIQUE DE LA VILLE > TEXTES, RAPPORTS OFFICIELS, ETUDES... (Politique de la Ville) > Politique Ville (Rapports officiels) > Une synthèse des rapports 2014 de l’ONZUS et de l’Observatoire des territoires (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une synthèse des rapports 2014 de l’ONZUS et de l’Observatoire des territoires : "un handicap de formation qui perdure", En Bref # 2, juillet 2015, 4 p.

22 juillet 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les rapports 2014 de l’Observatoire des territoires et de l’Onzus* décrivent et analysent, sur des échelles territoriales différentes, des phénomènes identiques : disparités en termes
de revenu, d’accès à l’emploi ou à la formation, d’accès aux soins et aux services, etc.

Le rapport de l’Onzus souligne les difficultés rencontrées par les habitants des quartiers de la politique de la ville, ainsi que les écarts entre ces quartiers et les autres territoires.
Le rapport de l’Observatoire des territoires s’attache à mettre en évidence les grandes disparités entre territoires, susceptibles de constituer autant d’inégalités à combattre que de potentialités à explorer, et dégage les principaux processus qui les engendrent.

* L’Observatoire national des zones urbaines sensibles, l’Onzus, est devenu l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) en 2015

[...] UN HANDICAP DE FORMATION QUI PERDURE POUR LES POPULATIONS DES ZUS
Dans les Zus, en 2012, la proportion de personnes de 15 à 64 ans avec un niveau d’étude supérieur au Bac est près de 3 fois plus faible que dans les unités urbaines environnantes respectivement 12,9 % et 34,4 %). Ce retard des Zus en termes de niveau d’éducation s’observe également pour les résultats scolaires des élèves : le taux de réussite au brevet, en 2013, atteint 75,5 % dans les établissements situés en Zus contre 83,7 % dans ceux situés hors Zus.
Au Bac général, les taux de réussite sont, dans toutes les filières, inférieurs d’environ 4 points en Zus. Ce retard en termes d’éducation et de qualification a des implications directes sur l’accès à l’emploi, le diplôme jouant partout, en particulier en période de crise, un rôle crucial. Les plus diplômés accèdent plus facilement à l’emploi, dans les Zus comme ailleurs.

Cependant, les individus diplômés des Zus conservent de ce point de vue un handicap par rapport à ceux des autres quartiers
urbains. Ainsi, à âge, sexe et origine équivalents,
une personne disposant d’un diplôme supérieur au Bac et résidant en Zus a nettement moins de chance d’être en emploi qu’une personne résidant dans un autre quartier de l’unité urbaine (77,9 % contre 89,1 %).

Télécharger "En bref", juillet 2015

Extrait de cget.gouv.fr de juillet 2015 : Depuis 2008, la crise accroît les inégalités entre individus au sein des territoires

 

Voir aussi Le rapport ONZUS (2014) : dans la plupart des domaines, les écarts s’accroissent avec les quartiers non-ZUS. En éducation, ils se maintiennent et même diminuent sur le taux de réussite au brevet

Répondre à cet article